Croissance instable pour le solaire thermique en Europe

Après 4 ans de croissance très dynamique, le solaire thermique a connu cette année une perte de vitesse à l’échelle européenne.

Le secteur enregistre en effet une baisse globale de 10 % de ses ventes en 2007 sur l’ensemble du marché européen.

"Nous avons observé une évolution très positive dans certains pays, mais un déclin spectaculaire dans le solaire thermique allemand.", précise Gerhard Rabensteiner, Président de la Fédération de l’industrie solaire thermique (ESTIF). L’Allemagne a en effet enregistré une baisse de 33% de son marché sur l’année 2007.

En revanche, un taux de croissance à deux chiffres à été relevé en France, en Italie et en Espagne. La Grèce a progressé modérément, et le marché autrichien stagne, tout en conservant le plus haut niveau d’équipement par habitant au sein de l’Europe continentale.

Le secteur en appelle donc aux décideurs politiques, afin de voir la mise en oeuvre de nouvelles obligations en matière de solaire pour en accélerer la pénétration du marché.

"Pour nous, cela signifie que nous devons clarifier pour le consommateur les avantages du solaire thermique. Et nous prions instamment les responsables politiques de mettre un terme à la politique de "stop-and-go". L’industrie a besoin d’un cadre de soutien stable pour les systèmes solaires thermiques". Selon la fédération, seule une politique à long terme permettra de réaliser les économies d’échelle aptes à pérenniser le secteur. 

En 2008, STIF s’attend à un retour de la croissance, grâce notamment à l’accélération du développement du marché dans les pays méditterranéens. Elle devrait également revenir en Allemagne, même si le marché mettra sans doute plus d’un an à retrouver son niveau de 2006. Cette année-là avait vu le solaire thermique gagner 58% outre-Rhin.

A moyen terme, les perspectives de croissance du solaire thermique demeurent brillantes, se félicite la fédération, notamment grâce à des fondamentaux économiques positifs.

Le secteur s’attend en particulier à une forte poussée de croissance à la suite de la prochaine directive européenne sur les énergies renouvelables, qui pour la première fois, comportera des mesures visant à promouvoir le chauffage et le refroidissement renouvelables.

Selon STIF, seules des décisions politiques durables pourront permettre un développement pérenne de l’industrie du solaire thermique, qui repose encore majoritairement sur un tissu de PME y compris concernant les installateurs locaux. Les crises temporaires, telles que celles subies en 2002 et 2007, mettent en danger une industrie encore fragile, prévient ESTIF.

 

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Croissance instable pour le solaire thermique en Europe"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
GP
Invité

pour promouvoir le solaire à son juste niveau, avant d’accorder des avantages fiscaux à tout va et autres subventions, faudrait peut-être commencer par faire payer le prix de l’énergie non durable à son juste prix!!! le jour où le gouvernement francais arrêtera de maintenir artificiellement bas le prix du gaz et de l’électricité, alors oui, les francais investisseront massivement dans l’énergie solaire… vivement les prochaines flambées des matières premières énergétiques : on a toujours pas trouver mieux pour promouvoir l’innovation et la recherche et favoriser les comportements vertueux.

nenes
Invité
rien de tel qu’une bonne envolée du prix de l’énergie en effet! Mais à l’heure où on conjugue le pouvoir d’achat à tous les temps et toutes les personnes, je doute de la bonne volonté de nos décideurs pour lacher la bride! Perso, je n’arrive toujours pas à comprendre comment le francais moyen supporte 21°C en moyenne chez lui quand un petit 18°C suffit amplement avec un bon pull en laine sur le dos. Pour les plus frileuses, un petit gilet par dessus la petite tenue d’hiver accompagnée de joli chausson en laine de mouton, ca ne gache rien! L’avenir… Lire plus »
Jerome
Invité

“le gouvernement francais arrêtera de maintenir artificiellement bas le prix du gaz et de l’électricité, alors oui, les francais investisseront massivement dans l’énergie solaire” tt à fait d’accord. Mais maintenant que l’Etat s’est doté d’un expert, à compétence unique, en artifices à sa tête, le pire semble à venir.

Herve
Invité

“L’avenir passe inévitablement par plus de sobriété dans nos usages. Qu’on se le dise… ” => Et la sobriété passe aussi, pour l’usage chauffage, par l’isolation : http://www.isologic.org

Dan
Invité

Je crois que beaucoup sont convaincus de l’importance des économies de chauffage par l’isolation et ce… sans publicité pour des sites de vente de produits. On les trouve très bien sur internet quand on en a besoin !

wpDiscuz