Daimler bâtira sa propre usine de piles à combustible

Le constructeur automobile Mercedes-Benz a annoncé jeudi la construction future de sa propre usine de production d’empilements de piles à combustible au Canada.

Ce faisant, elle regroupera le développement et la production de l’un des composants clés des véhicules électriques à pile à combustible à Vancouver, en Colombie-Britannique. La création de cette nouvelle usine a pour but de couvrir toute la chaîne de valeur, de la recherche des matériaux au développement d’une technologie de fabrication destinée à une production à grande échelle.

« Pour consolider notre position de chef de file dans le domaine des systèmes de propulsion alternatifs, nous assurons un accès direct aux technologies clés impliquées. Faisant suite au développement systématique de notre expertise en matière de batteries en collaboration avec Accumotive GmbH en Allemagne, cette décision représente une autre grande étape sur la route menant à une conduite sans émissions » a déclaré le professeur Herbert Kohler, chef de la division « e-Drive » et mobilité future.

En février 2008, l’Automotive Fuel Cell Cooperation (AFCC) de Burnaby, à l’est de Vancouver, a été fondée en tant que coentreprise entre Daimler (50,1 %), Ford (30 %) et Ballard (19,9 %). C’est là que l’empilement de piles à combustible aujourd’hui utilisé pour la Mercedes-Benz Classe B F-CELL actuelle et l’autobus urbain Citaro hybride à pile à combustible a été développé.

D’après Mercedes-Benz, la construction de l’usine dédiée à la production d’empilements de piles à combustible pour véhicules va commencer "immédiatement sur un nouveau terrain de 2 000 mètres carrés situé à Burnaby." La fin des travaux est prévue pour début 2012.

Suite à une phase d’essais progressifs et de mise en service, une production en petite série d’empilements de piles à combustible de prochaine génération démarrera en 2013. En plus d’offrir une puissance et un rendement énergétique accrus, ces empilements de piles à combustible présenteront l’avantage d’être compacts. Cette prochaine génération d’empilements de piles à combustible se prêtera aussi à une utilisation à bord de berlines comme la Classe C ou la Classe E de Mercedes-Benz.

Depuis 2009, Mercedes-Benz fabrique la Classe B F-CELL à pile à combustible dans des conditions de production à grande échelle. À l’heure actuelle, ces véhicules de Classe B à pile à combustible sont conduits sur une base quotidienne par des clients en Europe et aux États-Unis. Trois modèles de Classe B F-CELL sont en train de parcourir 30 000 km dans le cadre d’un tour du monde intitulé Mercedes-Benz F-CELL World Drive afin de promouvoir et de prouver le degré de maturité technique de la technologie des piles à combustible.

La stratégie de Daimler en matière de systèmes de propulsion est concentrée sur trois zones clés de développement : premièrement, l’optimisation des véhicules à moteur à combustion interne à la fine pointe de la technologie ; deuxièmement, l’amélioration du rendement énergétique par l’emploi de technologies hybrides ; et troisièmement, une conduite sans émissions grâce à l’emploi de batteries ou de piles à combustible.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Daimler bâtira sa propre usine de piles à combustible"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tibert
Invité

C’est le nouveau GPS TRIPY II qui équipe les 22 voitures hybrides impliquées dans ce tour du monde original afin de restituer les 30.000 km d’itinéraires choisis, sous forme de Road Book électronique ! En savoir plus sur http://www.tripy.eu 😉

wpDiscuz