Dalkia: 1ère centrale solaire à concentration française

Dalkia et Solar Euromed se sont associés pour conduire ensemble le premier projet de centrale solaire thermodynamique en France, baptisé Solhenha .Elle est présentée comme la première centrale solaire à concentration française qui sera construite sur le site d’Aspres sur Buëch.

Cette installation sera opérationnelle courant 2010. Au-delà de sa vocation de site de promotion de l’énergie solaire thermodynamique, Solenha produira chaque année 60 000 MWh d’électricité grâce à une puissance installée de 12 MWe.

Dans le cadre du projet Solenha, soutenu par la région PACA, le Conseil Général des Hautes Alpes et par le Ministère de l’Ecologie, Dalkia apporte ses compétences d’énergéticien et de thermicien et la société Solar Euromed son expertise en ingénierie spécialisée dans le solaire thermodynamique. Dalkia assurera l’exploitation et la maintenance de la centrale après sa réalisation. D’autres partenaires devraient prochainement rejoindre cette initiative.

Le Conseil Général des Hautes-Alpes a délibéré à l’unanimité le 8 juillet dernier pour mettre à disposition du projet, sous forme d’un bail à construction, le site du Chevalet à Aspres sur Buëch, d’une superficie de plus de 80 ha.

Solaire à concentration

Les rayons du soleil, captés par un ensemble de miroirs, sont concentrés pour chauffer un fluide dont la température dépasse les 400 degrés. Transmise à de l’eau, cette chaleur produit de la vapeur qui fait ensuite tourner une turbine génératrice d’électricité. Outre le fait qu’elle n’émet strictement aucun polluant, un système de stockage thermique lui permet de produire de l’électricité lorsque l’installation est privée d’ensoleillement.

Ce procédé se développe particulièrement dans certaines régions du monde disposant de conditions optimales de rayonnement solaire, aux Etats-Unis, en Espagne, dans le Maghreb et en Israël. Cette technologie est également bien adaptée pour fournir l’énergie nécessaire au dessalement d’eau de mer. L’Agence Internationale de l’Energie estime à 630 GWe la capacité potentielle en énergie solaire thermodynamique d’ici 2050.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Dalkia: 1ère centrale solaire à concentration française"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Bienvenu à Solhenha ! Excellente initiative avec de bonnes perspectives telles que vues ci-dessus. En plus des 60 000 MWh attendus sur 1 an, ce qui est déjà fort intéressant,… il y a aussi une appli potentielle fort intéressante de désallement d’eau de mer ce qui pour cet endroit de France pourrait permettre de faire de ”l’eau in situ” pour lutter contre les incendies de forêts à travers la présence de ”sprincklers pré-implantés” (why not?) qui pourront moyennant qq adaptation servir de ”système goutte-à-goutte” (anti-sécheresse; donc!) lors de la pousse des jeunes arbres après plantation suite aux incendis précédents malheureusement trop fréquents dans cette… Lire plus »
dede29
Invité

  J’aimerais connaitre les caractéristiques techniques du projet (quel fluide intermédiaire ,les modalités de suivi du solei ,les mesures de sécurité …) ainsi que le cout prévu et son financement et le bilan de cycle de vie de l’installation .Ou puisse je trouver ces éléments ?l

Mrsimon
Invité

N’y avait t’il pas une centrale de même type nommée Thémis sur le site de Targasonne dans les Pyrénées Orientales ?

matv
Invité
(à Mrsimon)La centrale développée actuellement par Solar Euromed à Aspres sur Buëch est bien évidemment une centrale de la filière solaire thermique à concentration (ou solaire thermodynamique) comme l’était la centrale Thémis.Par contre la technologie utilisée est différente : capteurs cylindro-paraboliques et cycle vapeur pour Solenha / centrale à tour, récepteur sels fondus et cycle vapeur pour Themis.Actuellement, le projet Pegase vise la remise en marche de la centrale Themis de Targasonne dans les Pyrénées afin de valider une nouvelle technologie : les turbines à gaz solarisées.De plus, alors que Thémis est une centrale à tour de R&D, Solenha sera… Lire plus »
Nerval
Invité
” Outre le fait qu’elle n’émet strictement aucun polluant, un système de stockage thermique lui permet de produire de l’électricité lorsque l’installation est privée d’ensoleillement. – Je ne sais pas quelle est l’autonomie du système de stockage de l’énergie, sous forme de chaleur, mais des réalisations plus importantes existent déjà avec une partie de l’énergie conservée pendant plusieurs heures afin de délivrer de l’électricité solaire le soir, lorsque les besoins sont les plus importants. Des réalisations existent en Espagne, en Australie et aux Etats-Unis, avec une autonomie pouvant durer toute la nuit en été. C’est l’avantage du solaire thermodynamique : s’éclairer la… Lire plus »
Pasbon
Invité

ASPRES SUR BUECH dans les Hautes Alpes (05) c’est  près de Gap là bas les feux de fôtrets c’est exeptionnele et la mer et au moins à 200 km à vol d’oiseau… ce n’est pas la forêt provençale… … bon séjour dans les “Alpes vrais” … Dalkia… filliale de Veolia…

Guydegif(91)
Invité
Merci Pasbon d’avoir corrigé ma géo, mon positionnement et qq infos…j’avais pas été voir sur google map et supposé plus près de la Mer…Sorry ! Sorry aussi pour qq fautes de frappe et d’orthographe, vues a postiori, qui ont dû froisser qq chatouilleux… N’empêche que ma proposition de SOLUTION ”anti-incendies in-situ” avec potentialité ”d’irrigation goutte-à-goutte” lors de la pousse, le tout à partir d’eau de mer désalée, en appli annexe de la fonction première CSP, reste une suggestion qui me parait JUDICIEUSE pour les endroits et forêts de la côte méditerranéenne et autres côtes du sud, de chez nous ou chez des voisins, du reste, sujette à… Lire plus »
Chauffe-eau
Invité

Plutot que Thémis est une centrale à tour de R&D, Solenha sera la première centrale solaire thermique à concentration commerciale en France (mais de nombreuses centrales commerciales sont déjà en fonctionnement dans le monde et de nombreux projets sont actuellement en cours).

Pasbon
Invité
Pour Guydegif, ne soyons pas “Sorry” pour les sensibles de l’orthographe et de la grammaire il reste bien un site internet ou deux qui se préserve des erreurs… pour la géographie  l’opposée de la France pour moi c’est la Bretagne et je n’en commais pas la géographie… la solution anti-incendie c’est d’abord la solution anti c… qui balancent leurs mégots par la fenêtre sur l’autoroute A8… pout la végétation ce n’est pas le maquis mais surtout c’est très vaste (Var) alors pour couvrir les espaces cela va être compliqué et “dégradant” alors qu’un coup de pied au fesse des inconscients… Lire plus »
Waff
Invité

60 000 MWh / 12 MWe = 5000 heures, beau facteur de charge pour du solaire, surement la region la plus ensoleillee de France…Cela ne choque personne? La derniere fois que j’avais entendu parler de la compagnie Solar Euromed, il recherchait des terrains en Languedoc Roussillon pour faire des centrales solaires/gaz.Plus d’informations seraient les bienvenues.

Dan1
Invité

En effet, 5000 heures à pleine puissance c’est très très bien… voire exceptionnel !Sachant que le maximum théorique possible d’ensoleillement sur terre est 8 760/2 = 4 380 heuresEn France, le maximum pratique est plutôt 2 900 heures du côté de Toulon (et pas à puissance constante).Si 5 000 heures représentent la durée effective de fonctionnement de l’installation, alors ce n’est pas à la puissance maximale possible en plein soleil. On aurait alors un lissage de la puissance, on produit moins en plein soleil pour accumuler de l’énergie quand il n’y en a plus.    

Nerval
Invité
Ne raisonnez pas pour le solaire thermodynamique comme on peut le faire avec le solaire photovoltaïque. Lisez bien : “un système de stockage thermique lui permet de produire de l’électricité lorsque l’installation est privée d’ensoleillement”. Ce qui veut dire qu’une partie de lénergie thermique reçue du soleil est utilisée directement et qu’une autre partie est stockée pour être utilisée en différé de plusieurs heures. L’installation est dimentionnée pour qu’en sortie, les turbines fonctionnent  5.000 heures par an. Cela veut dire que l’installation peut sans doute produire à plein régime le jour et une grande partie de la nuit (ou toute la… Lire plus »
phigoudi
Invité
Cher Guy-Bingo, nous sommes au moins 2 rêveurs. Car votre idée d’arrosage anti-incendie des forêts méridionales, j’en rêve aussi. Je suis spécialiste en arrosage et j’ai projeté et étudié des techniques  dans cette optique. Mais évidemment, il faut d’abord de l’eau. Sans être très pessimiste, je vois mal implanter une installation de dessalement dédiée au sauvetage de la forêt, à cause du coût énome de cette usine. Mais alors un telle usine pourrait servir à l’irrigation et à la fourniture d’eau en général…. et puis, comme le niveau des mers augmente et que les éponges ne suffisent plus, on peut y… Lire plus »
Momo
Invité

Bof , il suffisait de dire que ce projet est etabli pour produire X MWh thermiques pendant les heures d’ensoleillement qui permettront de produire ( en direct comme en differe apres stockage de l’excedent thermique ) 12MWe pendant 5000 h / an . Dommage que cet article ne donne pas la valeur globale annuelle des MWthermiques envisages ….Ni des hectares prevus ! Ni des Millions EUR ….L’ensemble de ces donnees aurait donne une + grde coherence a l’article

Momo
Invité

Je voulais parler des hectares ( ou des M2 ) de miroirs …. Pas de la superficie globale de l’ensemble

Dan1
Invité

Pour trouver quelques éléments de réflexion : priori, la puissance installée serait plutôt 20 MW avec un champ de 20 hectares de miroirs (6 mètres x 100 mètres chaque) installés sur un terrain d’aviation de 80 hectares. La puissance maximale ne peut pas à l’évidence être de 12 MW pour au total produire 60 GWh.  

Guydegif(91)
Invité
Le site indiqué par Dan ci-dessus inquiète et mérite le détour pour faire un point d’arrêt-réflexion. On saisit très vite que le contenu n’a pas été rédigé par un pro-Solhenha,..néanmoins certaines des questions méritent réponses sérieuses ! On ne peut pas tolérer du flou ou de l’à peu près dans des contextes critiques voire potentiellement dangereux tel Seveso. Vaudrait-il mieux être adossé à une pente/colline? on le prévoit sur le plat sur une piste d’aéroport! Visiblement des intérêts conflictuels et des querelles de chapelles. Des pros et des antis! Des détracteurs et des favorables!  Mais qu’en est-il VRAIMENT? Ce projet est porté par:… Lire plus »
Waff
Invité

Oui, j’etais bien au courant que les 5000 heures integraient probablement le stockage de l’energie solaire et son dechargement au cours de la nuit….mais je voulais juste rappeler a tout un chacun que l’on se doit d’etre mefiant avec ce type de grand projet (sinon on finira avec le meme debat que sur l’eolien) et lire entre les lignes!Concernant les 12 MW, les textes reglementaires pour le rachat de l’electricite solaire imposent cette limite pour la taille des installations! Le stockage me parait donc etre fortement correle a cette limitation…

Jean
Invité
Enfin voici le vrai visage de SOLENHA : Dalkia   filiale de   VEOLIA ,spécialiste du chauffage et de la cogénération…Ceci explique celà :La centrale solaire à concentration ,installée sur 80ha (pour un coût prévisionnel de 115M€!) aura peut-être une puissance crête de 20Mw, (déclaré 12 Mw )  et ne pourra produire, au mieux, que  20000 Mwh par an à partir de l’énergie solaire !Le reste (40000Mwh ?) sera-il fourni par du gaz , de la biomasse pour rester écolo , ou   l’incinération de déchets, histoire de balancer un peu de dioxine ? Seront-ils “vendus” comme Mwh “solaires” à… Lire plus »
Nours
Invité
solenha ne sera pas une centrale hybride mais solaire uniquement (bien qu’un des gros avantages de cette technologie est une possible hybridation). En france, comme l’a dit waff, le rachat à 30ce/kWhe d’origine solaire pose ces conditions, dont une puissance maximale de 12kWe d’ou tout l’interet de mettre du stockage. Le champs solaire est surdimensionné pour pouvoir stocké de l’énergie thermique d’origine solaire le jour et produire la “nuit” à cette même puissance  maximal de 12kWe ce qui entraine forcément un facter de capacité annuel élevé comparé aux centrales type “pv”. LE csp est une technologie mature, j’ai visité une… Lire plus »
Maya07
Invité

Bonjour , Je suis ineteressee pas les centrales CSP , pourriez vou sm’aider et me dire quel type de materiel et quel cout, nous avons 50 MWC et 100MWC et avons obtenu les autorisations .Je vous serai reconnaissant de ma donner un peu plus d infos, je connais tres bien le photovoltaique mais mois le CSP Merci JM

Guydegif(91)
Invité

Solenha (en France): Cette installation sera opérationnelle courant 2010. Réalité ou fiction? Merci de nous faire un état des lieux et bilan REX svp. A+ Salutations Guydegif(91)

wpDiscuz