Enerzine

De la chaleur jusqu’à 3 fois plus longtemps !

Partagez l'article

Un poêle ne crée pas seulement une atmosphère agréable mais il est également parfait comme source de chaleur rapide, maîtrisant ainsi les températures changeantes qui règnent pendant le laps de temps assez long que dure les inter saisons : En moins d’une demie heure, le poêle chauffe une pièce froide à température ambiante ; Un chauffage au sol a besoin de 6 à 8 heures pour cela !

Grâce au système breveté "Heat Memory System" de la société autrichienne  "AustroFlamm", il est maintenant possible de combiner rapidité de chauffe et accumulation de chaleur. les poêles peuvent ainsi accumuler de la chaleur jusqu’à 15 heures de suite, soit 3 fois plus de temps que les anciens modèles.

Poêle chaleur La société a regroupé 130 kg de matériau avec un échangeur de chaleur spécial puis rendu possible l’ouverture et la fermeture complète de l’air de convection.

(voir la photo ci-contre)

Le revêtement en Keramott des foyers, un matériau spécialement élaboré par la société, permet à la fois d’obtenir des valeurs d’émissions optimales, une combustion bien propre et de disposer d’un foyer trés clair.

(voir la photo ci-dessous)

De la chaleur jusqu’à 3 fois plus longtemps !

Enfin, "le Design" est un élément complètement intégré à la conception des poêles, ce qui en font des meubles à part entière.

De la chaleur jusqu’à 3 fois plus longtemps !

De la chaleur jusqu’à 3 fois plus longtemps !Le saviez vous ? une stère (env. 500 kg) de bois à feuilles caduques bien sec a la même valeur calorifique qu’environ 200 litres de fuel (extra léger), 370 kg de charbon ou de 200 m3 de gaz. Du bois sec a une puissance de chauffe de 3,9 kWh/kg.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "De la chaleur jusqu’à 3 fois plus longtemps !"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Dan
    Invité
    Je trouve l’article bien optimiste : L’accumulation est un principe très ancien, voir les poëles de masse (parfois plusieurs tonnes) en stéatite. Un poële n’atteint pas son régime de croisière en une demi-heure. Voir à ce sujet la norme NF D 35 376 (courbe de puissance standard. Le vrai problème du poële à bois, est que le rendement n’est pas constant, il varie énormément contrairement aux chaudières dont le pilotage très fin permet de faire de grosses économies d’énergie. D’autre part, il est beaucoup plus compliqué de répartir harmonieusement la chaleur dans le temps et dans l’espace (dans certaines maison… Lire plus »
    Dan
    Invité
    Je trouve l’article bien optimiste : L’accumulation est un principe très ancien, voir les poëles de masse (parfois plusieurs tonnes) en stéatite. Un poële n’atteint pas son régime de croisière en une demi-heure. Voir à ce sujet la norme NF D 35 376 (courbe de puissance standard. Le vrai problème du poële à bois, est que le rendement n’est pas constant, il varie énormément contrairement aux chaudières dont le pilotage très fin permet de faire de grosses économies d’énergie. D’autre part, il est beaucoup plus compliqué de répartir harmonieusement la chaleur dans le temps et dans l’espace (dans certaines maison… Lire plus »
    wpDiscuz