De la chlorophylle pour stimuler les cellules solaires

Des chercheurs de l’Université de Sydney en Australie ont découvert un nouveau type de chlorophylle dans les stromatolithes qui permettrait à la prochaine génération de cellules solaires de capturer le rayonnement infrarouge du soleil et de produire ainsi davantage d’électricité.

Le stromatolithe est une roche calcaire qui se classe parmi l’une des formes de vie biogéniques les plus primitives – avec les fossiles – qui remontent à plus de 3,4 milliards d’années. Le stromatolithe en tant que structure n’est pas vivant, seules les bactéries qui le construisent le sont.

Les cyanobactéries contiennent une forme nouvellement découverte de chlorophylle qui absorbe la lumière du soleil dans la partie rouge et infrarouge du spectre.
En effet, le professeur Min Chen et ses collègues se sont penchés sur la chlorophylle des stromatolithes parce que l’eau dans laquelle elles vivent filtre une grande partie de la lumière visible avant d’atteindre les cyanobactéries. L’équipe soupçonnait déjà depuis longtemps que les cyanobactéries pourraient être mieux armées que la moyenne pour absorber le rayonnement infrarouge.

Leurs intuitions se sont révélées exactes, car ils ont trouvé par hasard dans les stromatolites de la baie Shark (Australie occidentale) un nouveau type de chlorophylle – la chlorophylle f (photo ci-dessus) – produite par une bactérie filamenteuse encore inconnue.

De la chlorophylle pour stimuler les cellules solaires
[ stromatolithe ]

Parce que plus de la moitié de la lumière du soleil provient de la longueur d’onde infrarouge, les fabricants de panneaux photovoltaïques cherchent des procédés pour étendre la portion du spectre, afin que les cellules solaires puissent absorber le rayonnement au delà du rouge (720nm).

"Il est étonnant de voir que cette nouvelle molécule, avec un simple changement de sa structure chimique, peut absorber de l’énergie à une luminosité extrêmement faible. Cela signifie que les organismes photosynthétiques peuvent utiliser une fraction plus importante du spectre solaire que nous ne le pensions et que l’efficacité de la photosynthèse est beaucoup plus grande que nous l’avions imaginé" a indiqué le professeur Chen.

[ MAJ article le 24/08/2010 à 10h00 ]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "De la chlorophylle pour stimuler les cellules solaires"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
irisyak
Invité

J’ai cru moi-même à ce genre de fable .. J’ai participé, en payant, à des expériences utilisant de la chlorophylle pour produire du courant électrique. Le courant est produit mais pour un temps donné: le rayonnement solaire est fatal pour ce genre de molécule très grosses. Un tel projet ne peut aboutir. La nature fonctionne avec de tels produits mais elle dépense beaucoup d’énergie pour construire de telles molécules qui sont rpidement détruites.

Samivel51
Invité

“Le stromatolithe est une roche calcaire qui se classe parmi l’une des formes de vie les plus primitives – avec les fossiles”. Comment peut-on écrire une ânerie pareille? Depuis quand les fossiles sont-ils une forme de vie?

Samivel51
Invité

“Le stromatolithe est une roche calcaire qui se classe parmi l’une des formes de vie” Deuxième énormité dans la même phrase: Comment peut-on écrire qu’une roche est une forme de vie?! Bon, mettons les choses au point. La cyanobactérie est un être vivant, à la rigueur un “fossile vivant” (expression batarde puisque normalement un fossile est mort par définition) puisque ayant peu évolué depuis des millions d’années. Un peu comme le corail, cette cyanobactérie provoque la précipitation du calcaire et forme les stomatolithes.

michel123
Invité
il est précisé que la stromatolithe n’est pas vivante et n’est qu’une roche produite par des cyanobactéries. En analysant les résidus bactériens présents au sein de cette roche on pouvait y trouver une chlorophylle jusque là non identifiée(chlorophylle elle même ? ou fraction d’adn permettant de la produire?) Il est vrai que cet article est un peu superficiel et manque de précisions techniques , à force de trop vulgariser …. Pour ce qui est de la chlorophylle elle même , elle a une durée de vie au soleil qui est courte , mais l’on peut reproduire une molécule biologique qui… Lire plus »
wpDiscuz