Enerzine

De l’énergie verte pour alimenter une usine de déshydratation de lait

Partagez l'article

Le Syndicat de Répurgation du Centre Ouest Bretagne (SIRCOB) et SUEZ environnement ont décidé de développer la production d’énergies vertes en Bretagne pour alimenter en chaleur la plus grosse usine de déshydratation de lait de France.

Les deux entités renouvellent pour 10 ans leur partenariat industriel pour l’exploitation de l’Unité de valorisation énergétique des déchets de Carhaix (29), et renforcent la performance énergétique du site avec le développement d’un réseau de chaleur pour alimenter la plus importante usine de déshydratation de lait de France.

Cette énergie verte et locale permettra de couvrir 20% des besoins de l’industriel, en substitution d’énergies fossiles.

SUEZ environnement exploite l’unité depuis sa création en 1994, et y valorise en nouvelles ressources énergétiques 30 000 tonnes de déchets par an, provenant des 77 communes du SIRCOB. Dans le cadre de ce renouvellement, SUEZ environnement et le SIRCOB développeront la production d’énergie sur le site, pour produire désormais 51 000 MWh/an d’énergie verte, l’équivalent de la consommation de plus de 9 000 habitants, avec un taux de performance énergétique de 75% et un bilan carbone neutre.

L’énergie produite servira notamment à alimenter les process industriels de l’usine de déshydratation de lait SYNUTRA à Carhaix (29), la plus importante de France, et permettra la production de lait en poudre.

De l'énergie verte pour alimenter une usine de déshydratation de lait

Un réseau de chaleur opérationnel dès 2015 reliera les deux installations, distantes de 2,5km.

Ce projet représente un investissement de 5,6 millions d’euros porté par le SIRCOB.

** SUEZ environnement a produit en 2014 à travers ses activités de recyclage et de valorisation en France plus de 2 millions MWh de chaleur, l’équivalent de la consommation de 368 000 habitants, et plus de 1,5 million Mwh d’électricité, l’équivalent de la consommation de 620 000 habitants.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "De l’énergie verte pour alimenter une usine de déshydratation de lait"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Papijo
    Invité

    Curieux ça ! Un article à la gloire de l’incinération des ordures, et personne pour crier au scandale ! Nos écolos de service auraient-ils fini par admettre que la valorisation énergétique des déchets c’est bien ????

    Sicetaitsimple
    Invité

    Ca commence par « de l’energie verte pour alimenter…. ». Faut pas chercher plus loin, c’est annoncé comme « vert », donc c’est bien. Sur le fond , rassurez-vous, je pense également que l’incinération avec récupération de chaleur (après tri selectif) n’est pas une mauvaise solution. Faut juste s’en occuper sérieusement au niveau traitements des fumées pour que ce soit « vert » en termes d’émissions atmosphériques.

    Betises
    Invité

    le lait frais et bio est la seule règle en matière de santé publique. le lait en poudre c’est de la merde et ce n’est pas du lait . les lobbying du lait comme Nestle et lactalis isigny continuent d’empoisonner la planète avec leurs produits chimiques issus du lait …. Ils tentent de faire interdire les produits naturels et se donne bonne conscience avec de l’énergie verte …. Ils vont fabriquer de la merde avec des ordures …. et nous prennent pour des cons ….

    wpDiscuz