De l’éthanol extrait d’arbres génétiquement modifiés

Une subvention du département américain à l’agricultre a été accordée à l’Université de Caroline du Nord. Son objet : expérimenter la culture de peupliers génétiquement modifiés pour produire de l’éthanol à moindre coût.

1 million de dollars ont été alloués pour produire des arbres modifiés spécifiquement pour faciliter la production d’éthanol et en réduire le coût.

Ces arbres, mis au point par le professeur Vincent Chiang, ont montré de multiples avantages : ils grandissent plus vite, contiennent plus de celulose et jusqu’à 50% de de lignine en moins par rapport aux espèces naturelles.

C’est la cellulose qui, par traitement chimique, est convertie en éthanol, alors que la lignine, qui confère leur solidité aux arbres, rend plus difficile son extraction.

Selon un autre professeur, Hasan Jameel, faciliter l’accès à la cellulose contenue dans l’arbre rendrait la production d’éthanol bien moins coûteuse que pour d’autres ressources issues de la biomasse.

"La clé du succès dans le domaine des biocarburants est la quantité de biomasse que vous pouvez faire croître, et à quelle vitesse" estime Jameel.

L’étude portera sur l’adaptation de peupliers génétiquement modifiés à différents environnements, et la façon dont le climat, les sols et l’altitude affectent leur performances. Aucune précision n’est fournie sur les risques de contamination des espèces non modifiées.

A l’issue des expérimentations, les chercheurs mèneront une analyse économique pour déterminer le coût de fabrication de l’éthanol.

"Cela pourrait être une grande chance pour les zones rurales, en particulier en Caroline du Nord, où plus de 60% de l’espace rural est constitué de forêt." se réjouit Jameel.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz