De l’hydrogène à partir de l’aluminium

Un chercheur de l’université américaine de Purdue, dans l’Indiana, a découvert une méthode utilisant un alliage à base d’aluminium pour extraire l’hydrogène de l’eau et alimenter une pile à combustible.

Le procédé a pour avantage de ne pas nécessiter de transport d’hydrogène. "L’hydrogène est généré selon les besoins, vous ne produisez que ce qu’il vous faut.", explique le professeur Woodall.

L’hydrogène est généré spontanément lorsque de l’eau est ajoutée à l’alliage composé d’aluminium et d’un métal appelé gallium. Cette technique pourrait alimenter de petits moteurs à combustion interne, comme par exemple des générateurs électriques de secours portables. Théoriquement, il pourrait également remplacer le carburant fossile dans toutes sortes de véhicules.

Si le gallium coûte relativement cher, le professeur Woodwall assure qu’il est recyclable indéfiniment. Son prix, tout comme celui de l’aluminium, devraient fortement chûter si l’industrie adoptait son procédé.

"De l’hydrogène pur possède une efficacité energétique de 75%, comparé aux 40% pour l’hydrogène issu des carburants fossiles, et 25% des moteurs à combustion interne." Même aux prix du marché actuel, le moteur à aluminium pourrait remplacer avantageusement les carburants fossiles. Et sans dégager la moindre fumée nocive.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz