De nouveaux rejets radioactifs dans la Drôme

Le 17 juillet 2008 vers 17 h, l’usine franco-belge de fabrication de combustible (FBFC) du groupe AREVA/NP, située à Romans-sur Isère dans la Drôme, a informé l’Autorité de sûreté nucléaire de la rupture d’une canalisation enterrée de rejets d’effluents liquides uranifères.

L’ASN a décidé de réaliser une inspection immédiate. Trois inspecteurs de la division de Lyon de l’ASN se sont ainsi rendus sur place dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 juillet pour examiner les circonstances de l’événement ainsi que les mesures prises par l’exploitant.

Les inspecteurs de l’ASN ont relevé que :

  • la rupture de cette canalisation enterrée daterait, selon l’exploitant, de plusieurs années ; l’exploitant a pris des mesures correctives destinées à protéger la zone contre les éventuelles intempéries.
  • L’exploitant va procéder, ce 18 juillet, au nettoyage de la zone contaminée. Les inspecteurs lui ont demandé que la totalité des matériaux retirés soit analysée pour évaluer la masse d’uranium présente.

Les inspecteurs ont relevé la non-conformité de cette tuyauterie vis-à-vis des exigences de la réglementation applicable qui demandent une capacité de résistance aux chocs suffisante pour éviter leur rupture.

L’ASN classe provisoirement cet événement au niveau 1 de l’échelle internationale de classement des événements nucléaires INES

Voir aussi :

Rejet accidentel d’uranium à la centrale du Tricastin

Tricastin : des déchets radioactifs bien encombrants

Andra : cherche 100 ha pour stockage de déchets

Les européens soucieux du sort des déchets nucléaires

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "De nouveaux rejets radioactifs dans la Drôme"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jahrool
Invité
Biensure des dizaines d'”incidents” par an c’est normal ! Une rupture de canalisation datant de plusieurs années, c’est normal ! Des “incidents” qui n’ont aucun rapport en terme d’impact environnementals et sanitaires tout deux classés niveau 1/7, c’est normal ! D’ailleurs Tchernobyl aussi c’était de niveau 1/7, normal biensure ! Puisqu’on vous dit que le nucléaire on maitrise grave et que c’est une énergie propre bon sang ! Par contre ce qui est beaucoup moins normal c’est de parler de tout ces “petits soucis” quand M. Sarkozy joue le VRP d’AREVA auprès de dictateurs/terroristes ! Qui a dit que Bush… Lire plus »
wpDiscuz