De petites éoliennes en zones urbaines et suburbaines

L’entreprise californienne "AV Aerovironment" a développé une petite éolienne entièrement dédiée aux bâtiments en zones urbaines et suburbaines.

Selon AV, son système rend viable l’énergie éolienne dans les centres urbains, car il ne nécessite pas la construction d’une tour massive. L’éolienne d’un style assez épuré reste d’une hauteur relativement basse afin de pouvoir intégrer des bâtiments existants (ou de nouveaux) sans modification profonde de la structure du toit.

Grâce à la forme architecturale ‘cinétique’ de l’éolienne, celle ci a été conçue pour tourner à des vitesses par vents faibles. Chaque module pèse près de 90 kg et mesure environ 1,2 mètres de hauteur et de largeur. AV offre en option, un auvent pour assurer l’intégration visuelle avec la structure du bâtiment, ainsi qu’une grille protectrice garantissant la sécurité des oiseaux.

Le modèle AVX400 possède une capacité de 400 watts. En installant une douzaine d’éolienne de ce type à l’aquarium "Adventure", dans l’Etat du New Jersey, la puissance globale ainsi obtenue a été de 4,8 kilowatts. (photos ci-dessous)

De petites éoliennes en zones urbaines

De petites éoliennes en zones urbaines

Voir également
Installer des éoliennes en milieu urbain, c’est possible

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "De petites éoliennes en zones urbaines et suburbaines"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
R1777
Invité

La production c’est autre chose ….et l’écobilant prod EnR/énergie grise s’en est encore une autre….  donc option à creuser … et sûrement améliorer …

Mell
Invité
Pour avoir plancher pendant trois mois sur un dossier concernant les éoliennes urbaines et pour en avoir sorti un rapport de 60 pages pour mon boulot, je peux vous dire que ce n’est ni “légal”, ni intéressant économiquement ni techniquement stable d’installer des éoliennes urbaines.Cependant, cette perspective reste intéressante et c’est avec plaisir et intérêt que l’on doit accueillir des articles et des entreprises comme ici (hein R1777)…Je reste persuader qu’une bonne consommation pour une maison ou pour un immeuble passera par, bien sûr une ré-organisation et réduction des consommations, mais surtout un couple de sources d’énergies éolienne/solaire.Des producteurs et… Lire plus »
mmmf
Invité

Bonjour Mell, Je suis interesse par ce domaine. Serait il possible de prendre connaissance de ton rapport. merci

Phigoudi
Invité
J’ai moi-même installé une petite éolienne (400 w) en haut … de mon gros cerisier. Bien qu’étant pas trop mal placé ( au bord d’un plateau surplombant Rouen), j’ai quand même beaucoup trop rarement de vent. Il me faut 3m/” pour qu’elle produise un peu quelques mA . Par contre, les jours de grand vent, alors c’est 40 A d’un coup ! Mais c’est trop rare pour être efficace. Heureusement que j’ai des panneaux PV assurant le complément.Par contre, monté en haut de tours, là, ça doit être efficace. A la Défense, ça doit se rentabiliser rapidement, non , Mell… Lire plus »
Mell
Invité
A “mmmf” : Ayant été rédigé dans une perspective confidentielle, je ne peux diffuser le document, désolé. Cependant, je peux faire circuler différentes choses.A Phigoudi : En effet, en haut de tours, c’est le but des éoliennes. Un premier constat doit être fait, il est rare que la structure des bâtiment déjà existants puissent supporter la charge de béton que doit accompagner l’éolienne, car, pour résister aux tempêtes et ne pas terminer dans les immeubles voisins, l’éolienne doit pouvoir résister à des vents violents, donc, dalle de béton oblige, et donc, impossibilité pour des toits déjà construits de supporter ce… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour Mell : Votre commentaire fait preuve de réalisme et vous décrivez clairement les limites des éoliennes urbaines. Cela change des commentaires des rêveurs qui s’imaginent supplanter EDF avec leur éolienne sur le balcon. En conclusion, vous en appelez au pouvoir public et l’Etat pour obtenir plus de subventions en stigmatisant le lobby du nucléaire. C’est très bien, sauf que la tendance actuelle de la dérégulation-privatisation-concurrence-ouverture… est à “détricoter” l’Etat et donc à l’affaiblir. On encense la capacité du privé à investir, là ou l’Etat ne saurait que conserver les situations acquises… s’il le peut ! Dans ces conditions, il… Lire plus »
Mell
Invité
Pour Dan1 (et les curieux qui continuent à lire malgré tout !) : J’ai bien lu ta remarque et la trouve pertinente. En effet, deux idées s’opposent dans ma conclusion. J’y demande à la fois une intervention de l’Etat français, voire, de l’Union Européenne, mais également une plus grande ouverture concurrentielle et donc une privatisation.C’est en effet vouloir quelque part deux solutions opposées.Et pourtant, ma “faute” fait bon écho, je pense, à la situation dans laquelle nous nous trouvons, et, en particulier pour les énergies renouvelables et autres enjeux environnementaux. Et, je crois aussi, à la situation française.Les monopoles de… Lire plus »
Dan1
Invité
Ce que je voulais souligner, c’est qu’à certains moments, il faut faire des choix et les assumer dans la durée. Aujourd’hui, l’Europe du commerce se construit mais l’Europe politique n’existe pas. pendant ce temps là, les Etats s’affaiblissent. Seulement, dès qu’il y a des problèmes sérieux, les consommateurs se rappellent qu’ils sont aussi des citoyens et appellent l’Etat à l’aide. Pour que l’Etat aide le citoyen, il faut aussi que le citoyen aide l’Etat. Pour cela, il faut que le citoyen lui garantisse une capacité d’intervention notamment financière et ne passe pas son temps à en saper les fondements. Sinon… Lire plus »
Francois
Invité
Le débat Dan1 et  Mell est sur le fond très intéressant.Cependant, les clients finaux financent sur leur facture élec directement les tarifs de rachat PV et Eolien, etc avec la “taxe” CSPE. Cette  CSPE représente  4,5 €/MWh de la facture du client.Cela dit, la CSPE sert également à payer la péréquation tarifaire (les DOM TOM et la corse payent le même tarif que la métropole, alors qu’ils devraient payer au moins le double), la cogé, etc…Donc, entre l’état et le zéro état, il a bien toujours un citoyen qui paye soit les multinationales oligopolistiques de la grande distribution, du marché… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour la CSPE, j’ai déjà répondu plusieurs fois et en dernier aujourd’hui pour l’article “VGE milite pour la transparence des éoliennes”. Il est très clair qu’aujourd’hui c’est la péréquation tarifaire des ZNI et la cogénération qui font l’essentiel. Le tarif social étant marginal… mais en hausse. Bien sûr, quel que soit le modèle de société et de production, il faut bien payer. je ne suis absolument pas opposé à l’économie de marché qui est très utile. Mais comme je l’ai déjà écrit à propos de l’article “Carrefour : De l’énergie “verte” dans le caddie” publié le 30 mai 2008. Je… Lire plus »
wpDiscuz