Début du chantier de l’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF)

Une opération d’aménagement pilotée par l’EPA Paris-Saclay, le campusurbain Paris-Saclay et pouvant être considérée parmi les plus importantes en France pourra accueillir dès l’année prochaine les chercheurs et les laboratoires de l’Institut Photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF).

Destiné à être un des plus grands centres de recherche mondiaux en matière d’énergie photovoltaïque, l’IPVF sera situé au cœur de la ZAC du quartier de l’Ecole polytechnique en interaction avec les établissements voisins : "l’École polytechnique, EDF Lab, l’Institut d’Optique, le futur Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N), les laboratoires d’Horiba Jobin Yvon et ceux du CEANano Innov et face à l’Institut Mines-Télécom qui arrivera en 2019 au sein du campus urbain ParisSaclay."

Après acceptation du permis de construire et la signature de l’acte de vente pour la cession du foncier et des droits à construire avec l’EPA Paris-Saclay, la construction de la première phase de 7.800 m² de ce bâtiment a débuté le 11 janvier 2016.
 
Consacré à la recherche sur les dispositifs solaires photovoltaïques de nouvelle génération, ce bâtiment rassemblera en 2017 plus de 150 chercheurs, pour la plupart issus des membres fondateurs de l’IPVF : EDF, TOTAL, le CNRS, l’Écolepolytechnique, AIR LIQUIDE, HORIBA JOBIN YVON, RIBER.

Conçu par l’architecte Jean-Philippe Pargade et construit par l’entreprise Demathieu et Bard, il comportera ainsi des locaux de recherche et des laboratoires, un amphithéâtre et un parc de
stationnement en sous-sol.

Début du chantier de l'Institut Photovoltaïque d'Île-de-France (IPVF)

[ Vue du bâtiment depuis le boulevard sud – Vue de l’atrium – Crédit : Pargade Architecte ]


A propos de l’Institut Photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF)

Issu d’un partenariat industriel-académique créé à l’initiative d’EDF et Total, du CNRS et de l’École polytechnique, associés à Air Liquide, Horiba JobinYvon et Riber, l’IPVF (Institut Photovoltaïque d’Île-de-France) est une des 9 structures labellisé Institut pour laTransition Énergétique (ITE).

Sa raison d’être est de fédérer les efforts de recherche autour du Photovoltaïque en Ile-de-France, d’améliorer les performances et la compétitivité des cellules photovoltaïques et de développer de nouvelles technologies de rupture en s’appuyant sur trois leviers : un programme de recherche, une plateforme expérimentale et un programme de formation.

Le budget de lancement de l’IPVF est de 150 millions d’euros. Ce projet bénéfice d’une aide de l’Etat au titre des Programmes d’Investissements d’Avenir portant la référence (ANR-IEED-002-01). L’Institut rassemblera près de 200 chercheurs.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Début du chantier de l’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Red2
Invité

Franchement quel brillant chercheur normalement constitué a envie d’aller moisir sur le plateau de Saclay ? Ce projet est débile, ils veulent créer une Silicon Valley française sur le plateau de Saclay, sans le soleil, la Californie et la qualité de vie qui va avec… pfff Vous voyez pas la différence entre la Californie et Saclay les mecs ?

trimtab
Invité

Pas besoin d’aller jusqua la Californie…en Savoie il y a déjà de la ‘concurence’ pour attirer les chercheurs……depuis belle lurette…? : Ca va surement s’éparpiller encore……un pour tous et tous pour l’autre….? Quand les chercheurs se tirent dans les pattes….et partage des aides financières….on n’est pas pret à avancer……. trimtab

wpDiscuz