Enerzine

Découverte d’un composé capable de fixer le CO2 !

Partagez l'article

Des scientifiques affirment avoir découvert un nouveau composé chimique capable de capturer le dioxyde de carbone en provenance des centrales électriques au moyen d’une technique couramment utilisée dans l’industrie pharmaceutique.

Le matériau similaire à une éponge et appelé ZIF-69 fixerait 60 fois son volume en dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre, premier responsable des changements climatiques. Le composé a été découvert (parmi vingt-quatre autres du même type), en utilisant ce que l’on appelle le criblage à haut rendement, une technique massivement parallèle utilisé pour tester les produits chimiques.

La nouvelle molécule pourrait être utilisé pour capturer le dioxyde de carbone produites par les centrales électriques lorsque ces dernières brûlent du charbon, du gaz ou de la biomasse.

"Nous sommes en train d’altérer l’environnement de façon irréversible et quelque chose doit être fait, ou bien nous ne pourrions ne plus avoir le temps d’entreprendre quoi que ce soit à ce sujet", a déclaré Omar Yaghi (en photo ci-dessus), professeur de chimie à l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles), et auteur principal du document. "Si vous pouvez capturer le dioxyde de carbone vous vous diriger alors vers un environnement plus propre."

Et le chimiste de poursuivre : "Capturer le dioxyde de carbone nécessite que vous puissiez trier cette molécule de CO2 parmi d’autres particules. Cependant, il faut beaucoup de chaleur pour piéger les particules de dioxyde de carbone. La chaleur nécessite de l’énergie et l’énergie coûte de l’argent. Rendre plus efficace la capture du carbone pourrait réduire le coût du processus et rendre les combustibles fossiles (charbon) ‘plus propre’ ".

Un papier de professeur Yaghi publié en ligne dans la revue Science, décrit les propriétés d’un matériau de capture du dioxyde de carbone. Il définit également un nouveau processus pour la création des matériaux ayant des propriétés que les scientifiques veulent voir développer avec une rapidité sans précédent.

Franklin Orr, professeur de sciences de la terre à l’université de Stanford, précise que la capture du dioxyde de carbone est l’une des principales pièces du puzzle pour la fabrication de combustibles fossiles ‘plus propres’ alimentant les centrales.

Mais la capture et la séquestration du carbone sont des procédés nécessitant plusieurs étapes. Une fois que le dioxyde de carbone est capturé, il doit être stocké. À l’heure actuelle, les ingénieurs envisagent d’injecter le CO2 dans le sol, dans un processus connu sous le nom de ‘séquestration géologique’. Les critiques affirment que cette stratégie nécessitera une surveillance constante d’étanchéité et aurait un très haut niveau de risque.

Greenpeace a déjà réagit à cette découverte : "Nous sommes opposés à la fixation du carbone du charbon", a déclaré Daniel Kessler, un des portes-parole de l’ONG. "La réalité reste que les technologies vont nécessiter des milliards de dollars d’investissement. Si nous continuons de cette façon, cela se fera au détriment des énergies renouvelables."

 

Traduction en partie de l’article : Alexis Madrigal


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Découverte d’un composé capable de fixer le CO2 !"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    FA
    Invité

    On ne peut que se réjouir d’une annonce, mais arriverons nous assez tôt pour pouvoir sauver la planète!!!! Pas certain lorsqu’on sait qu’en ce moment, les chinois en service plusieurs centrales électriques au charbon par semaine!! Alors faisons vite!! Fa

    Guydegif(91)
    Invité
    …sauf que je n’aime pas trop le  »fixerait »! on en est sûr ou c’est encore à prouver??? Omar où en êtes-vous? proto labo? Où en est le prototype grandeur nature pour la 1ère Centrale charbon US? Où en sont les tests en synergie avec les chinois, qui  »charbonnent » à vitesse grand V, comme le dit FA ci-dessus, pour leur 1ère centrale charbon? pour toutes les nouvelles centrales MeS à la cadence évoquée? pour 50% de toutes celles déjà en service? pour 100%? Il faut mettre le turbo et le ZIF-69 partout où il peut permettre de bouffer le CO2, donc… Lire plus »
    Andre
    Invité

    Bravo. Mais si on passe réellement du labo à l’industrialisation avez-vous calculé le volume qui sera à stocker ? Bien sûr c’est en théorie 60 fois moins mais que fait-on de cette éponge ? Quelle garantie de stabilité ?

    pat
    Invité

    si je peux me permettre, le style rédactionnel gagnerait à plus de concision pour des infos aussi peu précises… juste pour comparer, jetez un oeil ici, pour ceux qui lisent l’anglais mais ne sont pas abonnés à Science ça complètera (hélas jamais suffisamment, mais là c’est gratuit 😉 : http://www.technologyreview.com/Energy/20295

    Christophe
    Invité

    Oui on a trouvé des zéolithes sofistiquées capables de fixer sélectivement le gaz carbonique. Il s’agit ensuite de dégazer ce composé pour stocker le CO²(et régénérer le ZIL-69). Et le problème reste entier: il faut de l’énergie pour chauffer le ZIL-69, comprimer le CO² et l’envoyer sous terre; bilan nul ou négatif!

    nili ferhat
    Invité

    NOUS AVONS L’HONNEUR DE VOUS ANNONCES UNE INVENTION QUI TRAITE LES GAZ DE COMBUSTION REJETEES PAR LES USINES DE PRODUCTIONS LES PLUS POLLUANTES JE SUIS ENTIEREMENT PRESENT POUR D’AUTRES EXPLICATIONS VOICI MON .skyblog( niferhat.skyblog.com)afin de terminée ma recherche mon compte

    wpDiscuz