Enerzine

Des accumulateurs à base de bambou

Partagez l'article

Des chercheurs de l’Institut de Chimie de l’Université technique d’Etat d’extrême orient ont élaboré un dispositif expérimental permettant d’obtenir des matériaux anodiques (matrices anodiques) pour accumulateurs Li-ion provenant de matières végétales.

Il s’agit d’une nouvelle source d’énergie renouvelable et écologiquement durable pouvant équiper les tous les dispositifs électroniques portables utilisés actuellement.

Les chimistes russes de Vladivostok ont mis en avant l’idée d’utiliser des matières premières végétales tels que le sucre de canne importé de Chine et les pousses de bambou. Pour obtenir le matériau anodique, les produits végétaux sont nettoyés puis chauffés à plusieurs reprises à des hautes températures variant entre 800°C et 1100°C. Après refroidissement, le produit obtenu est broyé. Lors du processus de fabrication, le matériau subit un certain nombre de traitements intervenant au niveau de ses composés comme le chlorure de soude, de calcium, de sodium, de potassium et hydroxydes de potassium. En dernier résultat, un granulé de charbon contenant des particules d’une taille de 14 micro-m est obtenu.

A l’issue d’une étude, les chercheurs russes ont alors démontré que les dérivés carboniques obtenus contiennent des particules de forme ovale ayant une structure feuilletée analogue aux structures de graphite. Cette structure ont en effet un composition cristalline similaire à celles des matériaux anodiques utilisés dans le commerce. Les scientifiques russes sont convaincus des qualités de ce matériau et poursuivent leur travaux afin de mettre au point cette nouvelle technologie.

BE Russie numéro 17 (11/07/2008) – Ambassade de France en Russie / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55378.htm


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz