Enerzine

Des antinucléaires passent la nuit chez EDF

Partagez l'article

Dans la nuit de lundi à mardi, une vingtaine de militants antinucléaires a occupé le siège social d’EDF à Rennes.

Ils protestaient contre le projet de ligne à Très Haute Tension (THT) qui reliera la centrale EPR de Flamanville au réseau électrique.

Selon le "Groupe d’action non violente antinucléaire" (Ganva), 25 personnes ont passé la nuit dans le bâtiment et 2 sont montés sur le toit pour déployer des banderoles. Ils n’ont pas pour autant empêché le travail des employés.

L’organisation antinucléaire dénonce notamment "le manque de transparence en ce qui concerne les réunions dites de concertation entre RTE [Réseau de Transport d’Electricité], EDF et les élus locaux" et demande de nouvelles consultations publiques.

La ligne à Très Haute tension (400 000 Volts) devrait s’étendre sur 150 km et traverser 4 départements, afin de permettre le raccordement de la centrale EPR de Flamanville au réseau. Les opposants au projet craignent des effets sur la santé de la population et des élevages.

 
 

Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Des antinucléaires passent la nuit chez EDF"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    einstein30
    Invité

    Bonjour;je souhaiterais que les « antinucléaires » ne bénéficient plus du tarif du KW nucléaire mais du tarif du KW des centrales à flammes;je penses que dans ce cas,ils reverraient leurs copies. bye

    wpDiscuz