Des bactéries marines croissent grâce à la lumière

Une équipe du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC) a participé à une étude qui a permis de décrire pour la première fois comment une bactérie marine pouvait utiliser la lumière comme source d’énergie pour se développer, grâce à la présence d’une protéine, la protéorodopsine.

Il y a encore peu de temps on supposait que les seuls êtres vivants aquatiques capables d’utiliser la lumière étaient les algues, grâce à la photosynthèse.

La majeure partie des bactéries marines sont hétérotrophiques (elles ont besoin de matière organique pour grandir), et tout comme les animaux, elles respirent de l’oxygène et produisent du dioxyde de carbone.

Mais, le chercheur Carles Pedrós Alió, qui travaille à l’Institut des Sciences de la Mer à Barcelone, explique : "Les bactéries marines baignent dans la lumière. Avec une telle source d’énergie facilement accessible, il n’est pas surprenant que l’évolution ait favorisé des microorganismes qui combinent leur mode de vie hétérotrophique avec l’utilisation de l’énergie lumineuse".

Ces bactéries d’un autre type se différencient par la présence d’une protéine appelée protéorodopsine. De la même manière que les panneaux solaires, la protéorodopsine utilise l’énergie solaire pour la convertir en énergie biochimique. Cette énergie supplémentaire assure une meilleure croissance aux bactéries et elles peuvent ainsi donner une descendance quatre fois plus importante pour une même quantité de matière organique consommée .

La conséquence de ce processus est qu’une communauté microbienne riche en ces bactéries aura une meilleure croissance et produira beaucoup plus de matière organique à partir de la même quantité de substrat, ce qui offrira plus d’aliments pour le reste de la chaîne alimentaire marine et accélèrera le cycle du carbone. Ces conséquences sur le flux du carbone dans l’océan affecteront la régulation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère et les mécanismes impliqués dans le changement climatique.

 
BE Espagne numéro 60 (16/02/2007) – Ambassade de France en Espagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41328.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz