Des batteries en commun pour Bosch et Samsung

Bruxelles a donné son feu vert à un projet d’entreprise commune entre l’entreprise allemande Robert Bosch GmbH et la société sud-coréenne Samsung SDI Co. Ltd. sur le marché des systèmes de batteries destinés aux véhicules électriques hybrides et autres véhicules électriques.

Après examen, la Commission est parvenue à la conclusion que l’opération n’entraverait pas de manière significative une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

Bosch fournit une vaste gamme de produits techniques dans le monde entier, notamment dans le secteur automobile. Samsung développe, fabrique et commercialise des produits électroniques à l’échelle mondiale.

Les deux parties entendent créer une entreprise commune qui développera, fabriquera et commercialisera des systèmes de batteries et des dispositifs de stockage d’énergie au lithium-ion de taille moyenne à grande afin de répondre à la demande croissante de l’industrie automobile en systèmes de batteries destinés aux véhicules électriques hybrides et autres véhicules électriques. L’entreprise commune proposera ses produits en son nom propre et pour son propre compte.

L’objectif est de conjuguer le savoir-faire des deux parties dans leurs principaux secteurs d’activité et de permettre ainsi à l’entreprise commune de développer rapidement un produit commercialisable qui répondra aux exigences propres à l’industrie automobile.

Avec ce projet d’entreprise commune, les parties ont l’intention d’investir un marché sur lequel aucune n’a jamais été présente auparavant. D’après l’enquête sur le marché effectuée par la Commission, d’autres fabricants font – ou préparent – leur entrée sur le marché des systèmes de batteries en proposant des produits et des solutions similaires.

L’entreprise commune ne pourrait donc pas adopter un comportement anticoncurrentiel et les clients de l’industrie automobile disposeraient d’un éventail suffisant de sources alternatives d’approvisionnement pour ce composant.

La Commission est donc parvenue à la conclusion que l’opération envisagée ne poserait pas de problème de concurrence.

Pour de plus amples informations sur ce dossier, voir sur le site Europa

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz