Des capteurs intelligents pour les centrales éoliennes

Lorsque la vitesse du vent est trop élevée, les centrales éoliennes doivent être mises hors service afin d’éviter tout dommage : les pales sont mises en drapeau et le rotor est maintenu à l’arrêt par un frein mécanique.

En cas d’orage ou de coup de vent, des avertissements préalables permettent de diminuer les risques. Le centre d’application des fibres optiques polymères (POF-AC) de l’université Georg-Simon-Ohm de Nuremberg (NDLR : Allemagne) développe ainsi des systèmes de "capteurs intelligents" afin d’assurer et d’augmenter la sécurité de tels systèmes.

Le professeur Hans Poisel, directeur du POF-AC, et son équipe, souhaitent développer un capteur capable de mesurer puis d’informer sur l’état des pales du rotor par rapport à la force du vent. Pour cela, une fibre optique plastique est intégrée à la pale, il devient alors possible de calculer de façon précise la modification de sa longueur par rapport à la charge.

M. Poisel explique que les capteurs en fibres optiques polymères (capteurs POF) qu’il développe, sont moins chers que les capteurs déjà existants. Ainsi les opérateurs de centrale électrique devraient les mettre en place rapidement. La fibre optique utilisée est un matériau optimal pour ce type d’application. En effet, les capteurs en fibre optique ne craignent pas la foudre car ils ne réagissent pas au champ électromagnétique. Les principaux avantages sont le faible encombrement, la rapidité de la transmission d’information et la sensibilité très élevée des capteurs.

 
BE Allemagne numéro 328 (29/03/2007) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42013.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz