Des cellules solaires 3D à base de fibres optiques

Des scientifiques de l’Institut de technologie de Géorgie ont mis au point une cellule solaire 3D utilisant des fibres optiques – les mêmes fibres que celles utilisées par l’industrie des télécom- munications.

"Grâce à cette technologie, nous pourrons concevoir des systèmes photovoltaïques pliables, cachés et mobiles", explique Zhong Lin Wang, professeur à l’École de Georgia Tech. "La fibre optique pourrait mener la lumière du soleil dans les murs d’un bâtiment, là où les nanostructures pourraient la convertir en électricité. Il s’agit véritablement d’une cellule solaire en trois dimensions."

Les cellules solaires à colorant utilisent un système photochimique pour produire de l’électricité. Elles sont relativement peu coûteuses à fabriquer, souples et mécaniquement robustes, mais en contrepartie le taux de conversion est bien plus faible que celui des cellules à base de silicium.

La lumière du soleil entre dans la fibre optique et passe à travers des nanofils, où ils interagissent avec les pigments photosensibles pour produire un courant électrique. Un électrolyte liquide circulant entre les nanofils recueille les charges électriques. Le résultat est un système hybride optique (nanofil / fibre) capable d’être jusqu’à six fois plus efficaces à surface égale par rappot aux cellules à base d’oxyde de zinc.

Plus il y a d’interactions entre la lumière et les nanostructures enduites de pigments photosensibles et plus l’efficacité augmente. Le professeur Wang et son équipe ont déjà atteint un rendement de 3,3 % et ils espèrent atteindre 7 à 8 % en travaillant sur une surface plus grande.

Le professeur estime que ces cellules solaires à base de fibres optiques pourraient éliminer les problèmes esthétiques généralement rencontrés avec les panneaux photovoltaïques actuels. Cette technologie permettrait aussi aux architectes et designers d’inclure les cellules dans les murs des bâtiments, véhicules et même équipements militaires.

"C’est une autre façon de recueillir l’énergie du soleil", a indiqué Wang. Et d’ajouter, "pour satisfaire nos besoins énergétiques nous avons besoin de toutes les approches possibles".

Les détails de cette découverte ont été publiés dans la revue "Angewandte Chemie International" en date du 22 octobre. Ce projet a été parrainé par le DARPA ("Agence pour les projets de recherche avancée de défense"), le KAUST et la NSF (National Science Foundation).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Des cellules solaires 3D à base de fibres optiques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Porco
Invité

ET SI L EUROPE FAISAIT UNE LOI RETROACTIVE SUR 10 ANS EN ARRIERE OU DEPUIS  1957 DATE OU L ON S EST DEJA APERCU QU IL Y AURAIT DES PROBLEMES DE CLIMAT A LA REUNION EN ALABAMA CAR L EUROPE A DIT ET FAIT UNE LOI POLLUEUR PAYEUR MAIS PERSONNE NE PAIE C EST UN SCANDALE MR HULOT MR BORLOO MR FILLON ME MERKEL mr trichet qui triche ET LES AUTRES ! 

wpDiscuz