Des centrales électriques à la place des sucreries

Dans quatre sucreries Eridiana que l’Union Européenne veut fermer en Italie naîtront quatre centrales électriques Actelios Falck alimentées par des végétaux à fort potentiel énergétique. Voilà donc que des plantes à développement rapide et permettant quatre récoltes annuelles remplaceront les betteraves destinées à être transformées en sucre.

L’Actelios et la Seci ont signé le 16 mai 2006 un accord de 250 – 300 millions d’euro pour développer ensemble ce projet de production d’énergie à partir de sources renouvelables. Il s’agit d’une joint-venture parithétique: des sociétés de projet seront ensuite créées pour chacun des sites. Les accords applicatifs du groupement, quant à eux, seront soumis à l’Antitrust. La puissance extractible de ces nouvelles centrales électriques s’élèvera à 150MW. Certains sites utiliseront la canne et le peuplier comme combustibles, pour lesquels les agriculteurs pourront d’ailleurs signer des contrats de production ; d’autres ajouteront aussi des générateurs électriques à partir d’huile végétale de colza, de tournesol et de palme.

Le projet de soutien naît du plan de reconversion industrielle de centres productifs de l’Eridiana, en lien avec la réforme communautaire de l’industrie sucrière qui déclenche la fermeture de la plupart des sucreries italiennes et rendant nécessaire la reconversion des champs de betteraves à d’autres cultures. Les résultats du projet consistent en un maintien des sites de production et en un développement de l’agriculture locale: l’énergie électrique produite à partir de sources renouvelables réduira la dépendance italienne envers les contraintes du protocole de Kyoto et envers les ressources de pétroles et de gaz.

Pendant ce temps, l’Association des producteurs d’énergie à partir de sources renouvelables (Aper) et l’Institut de crédit sicilien Irfis ont signé un accord pour le développement des sources renouvelables. Sur le plan de l’économie d’énergie, la Fondation Cariplo a émis un appel d’offre avec un financement de 1,5 millions d’euro pour réaliser un audit énergétique des édifices appartenant à des communes de moins de 20.000 habitants.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/34186.htm
Cette information est un extrait du BE Italie numéro 46 du 16/06/2006 rédigé par l’Ambassade de France en Italie. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz