Des compresseurs à “consommation zéro”

Atlas Copco annonce que les compresseurs d’air exempts d’huile refroidis par eau avec système de récupération d’énergie intégré sont les premiers au monde à avoir obtenu la certification TÜV "consommation énergétique nette zéro".

Les installations d’air comprimé sont un important gisement d’économie d’énergie puisqu’il est établi que la consommation énergétique d’un compresseur représente jusqu’à 80% de son coût d’exploitation sur le cycle de vie. Il est généralement admis que l’air comprimé représente 10 % de la consommation d’électricité industrielle tandis que, sur certains sites industriels, cette proportion peut aller jusqu’à 40%.

"Nous sommes très heureux de pouvoir proposer à nos clients une solution air comprimé capable de récupérer 100 % de l’énergie consommée" explique Stephan Kuhn, Président du pôle Compressor Technique d’Atlas Copco. "Aujourd’hui, nos clients sont confrontés à des objectifs très stricts en matière de réduction des émissions de dioxyde de carbone. Avec un compresseur Carbon Zero, ils peuvent produire de l’air comprimé qui ne coûte pratiquement rien, ce qui impacte favorablement l’environnement et la rentabilité de leur entreprise."

Lorsqu’un compresseur Carbon Zero comprime de l’air, toute l’énergie consommée est convertie en chaleur. Cette chaleur apparaît au niveau de plusieurs composants de la machine. Le défi consiste à récupérer cette chaleur sur tous les composants, à savoir les éléments compresseurs, le réfrigérant d’huile, le réfrigérant intermédiaire et le réfrigérant final. Pour ce faire, le système de récupération d’énergie intégré fait circuler de l’eau froide dans tous ces composants et, suite au transfert de calories qui en résulte, produit de l’eau chaude jusqu’à 90 °C. Cette dernière peut trouver diverses applications dans l’industrie.

La majorité des sites industriels peut utiliser l’eau chaude pour le chauffage, les douches et autres applications similaires. Toutefois, les plus grandes bénéficiaires de cette forme de récupération d’énergie sont les industries dont les process nécessitent eau chaude et vapeur en continu. Parmi les grands consommateurs d’eau chaude et de vapeur : les sites agroalimentaires (échaudage, lavage, stérilisation, décongélation), l’industrie papetière (lessiveurs et évaporateurs, blanchiment et réduction en pâte), l’industrie textile (teinture, stabilisation de fibres synthétiques), l’industrie pharmaceutique (fermentation et stérilisation), les raffineries, les usines chimiques et pétrochimiques (distillation à la vapeur, récupération améliorée, revaporisation, traçage de la chaleur), les centrales électriques (génération d’électricité), les salles blanches (humidification).

L’eau chaude ou la vapeur est normalement générée à l’aide de chaudières industrielles fonctionnant à l’électricité, au mazout ou au gaz naturel. En utilisant l’eau chaude fournie par le compresseur, directement ou pour le préchauffage de chaudières, la consommation de combustible peut être réduite de manière significative, voire éliminée. Les économies d’énergie qui en découlent sont significatives.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Des compresseurs à “consommation zéro”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

“Consommation zéro”. C’est beau le marketing! Il aurait quand même été plus honête de parler de “compresseur à récupération de chaleur”. Et je doute fort, qu’il récupère 100% de la chaleur. 100%, dans ce bas monde, ca n’existe pas.

Babasse
Invité

étan tnon technicien je n’ai pas compris grand chose: un compresseur tranforme toute l’énergie en chaleur ? toute cette chaleur peut etre récupérée à 100% ? sans pertes ? Donc si je fais tourner une turbine sur l’air comprimé j’ai un rendement globale supérieur à 1 ?

alain843
Invité

PV/T = K (allez voir sur des sites de physique générale  ou de thermodynamique )   ;o))

ferdi
Invité

J’ai cru en lisant le titre à une xème version de la machine à mouvement perpétuel. En fait il s’agit d’une pompe à chaleur qui accessoirement met a disposition l’air qui a été comprimé (ce dernier étant considéré comme résidu, la chaleur produire est l’élément central du dispositif). C’est un peu comme dire que le moteur de votre voiture ne consomme rien car son but principal est de chauffer l’habitacle et que le fait de faire avancer la voitutre est accessoire.

Babasse
Invité

Désolé j’ai toujours pas compris…(lourd le type!) Si toute l’énergie électrique consommée par le moteur est récupérée sous forme de chaleur dans les différents composants, quid de l’energie contenue dans l’air sous pression en sortie ? Si ca marche comme ca, il faut tous se chauffer avec ces compresseurs/ chaudière et fabriquer des voiture à air comprimé 😉

stan1504
Invité
La machine absorbe de l’air pour le comprimer. L’energie electrique que consomme le compresseur est transformé en energie potentielle vu qu’une masse très importante d’air est contenue dans un petit volume. Mais maleuresement le deuxieme principe de la thermodynamique dit qu’il est imporssible de transformer toute le travail electrique en energie potentielle dans une machine réelle. Car y a des pertes inévitables d’energie sous forme de chaleur. L’idée de cette machine est donc de récupérer cette chaleur de toute façon perdue pour chauffer de l’eau pour divers usage. Etant donné que l’energie perdue est utilisée, on peut la compter dans… Lire plus »
Jerom57
Invité

EFFECTIVEMENT TRES PROBANT POUR LA VOITURE A AIR COMPRIMé

pasnaif
Invité
sans pertes, il est impossible de comprimer de l’air à coût zéro. Le meilleur cycle de compression possible – à entropie constante – est la compression à température constante. Ex: partant de 15°C et comprimer 1m3 d’air ambiant à 10 atmosphères atteignant juste 90°C demande 0.0788kWh. Le comprimer bêtement sans refroidissement coûte 0.0922kWh(car il se serait echauffé bien davantage en pure perte). Soit +17% Et d’une: C’est simplement la partie irréversible de la compression (surcroît de production de chaleur donc de kWh supplémentaires) qu’ils tentent de récupérer. Et de deux: Lors de la détente de l’air comprimé en utilisation, il… Lire plus »
marcob12
Invité
Si l’entreprise a obtenu ce certificat c’est que l’énergie nécessaire pour compresser l’air est compensée par l’énergie qu’il aurait fallu consommer en plus pour obtenir la chaleur récupérée dans leur système. Car il n’a d’intérêt que si l’utilisateur a les deux besoins (air comprimé et chaleur). Si les deux valeurs sont identiques on peut considérer que l’énergie utilisée a en fait servie à une production de chaleur et que l’air comprimé est en prime (le contraire est vrai). Joli slogan mais par arnaque marketing… Selon Lovins le coût du kwh issu d’une récupération de chaleur dans l’industrie est de 3… Lire plus »
wpDiscuz