Des crémations plus écologiques en Inde

Alarmé par le gaspillage du bois utilisé pour la crémation traditionnelle, un ingénieur indien a développé un crématorium qui permettrait de réduire consi dérablement les émissions de CO2 de son pays.

La crémation traditionnelle d’un corps, pratiquée notamment par les 85% d’hindous que compte le pays, nécessite 400kg de bois.

Ramenée à l’échelle de l’Inde, où 10 millions de personnes meurent chaque année, cela représente pas moins de 50 millions d’arbres brûlés, et 8 millions de tonnes de CO2 dégagées dans l’atmosphère.

Une pollution que l’invention de Mr Agarwal permettrait de réduire considérablement si elle était généralisée. Selon ses études, 90% de la chaleur est gaspillée lors de la crémation du fait d’une combustion incomplète.

Son procédé permet de parfaire cette combustion, et donc de limiter au maximum la quantité de bois utilisée. Et de réduire d’autant la pollution dégagée, tout en rendant la crémation plus abordables pour les populations les plus pauvres.

Mr Agarwal assure que son crématorium respecte les pratiques de la majorité des communautés religieuses indiennes.

En économisant jusqu’à 75% du combustible, l’Inde pourrait ainsi sauver de 25 à 30 millions d’arbres par an, tout en réduisant de 5 millions de tonnes les émissions de co2.

Pour y parvenir, l’ingénieur écologiste compte sur l’aide du ministère de l’environnement et des forets, qui a déjà financé les 12 années de développement de son système.

Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz