Des éoliennes flottantes semi submersibles dans l’Oregon

Principle Power est sur le point de soulever 20 millions de dollars (non encore finalisé) pour financer le développement d’un parc éolien offshore au large des côtes du comté de Tillamook County dans l’Etat de l’Oregon aux Etats-Unis.

L’originalité du projet consiste à utiliser des éoliennes flottantes mises au point par "Marine Innovation & Technology (des fondateurs français …)" dont Principle Power a acquis la licence exclusive. Chaque turbine d’un diamètre de 125 mètres, et d’une hauteur de 100 mètres est capable de délivrer une puissance de 5MW.

Selon la société, plusieurs avantages sont à mettre au crédit de la technologie WindFloat : en premier lieu, sa stabilité est maximale ; deuxièmement, sa conception et sa taille lui autorise un assemblage à terre et donc un remorquage jusqu’à son emplacement définitif ; troisièmement, le WindFloat est un semi-submersible équipé de flotteur à eau permettant d’obtenir une poussée verticale à la base de chaque colonne.

Des éoliennes flottantes semi-submersibles dans l'Oregon

Jon Bonanno, le co-fondateur et le président de Principle Power a indiqué que ce projet pilote de 150 MW sera construit étape par étape.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Des éoliennes flottantes semi submersibles dans l’Oregon"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Piste très intéressante déjà explorée il y a qq temps dans Enerzine du côté de la Norvège.Cette solution est à rapprocher de solutions Rigs semi-submersibles utilisés dans le domaine de l’exploration pétrolière, déplaçables, ballastables, ancrables…. ainsi que des plate-formes de production pétrolière posées/ancrées au sol marin, en Mer du Nord ou ailleurs… Tel les Condeep, structures béton construites à terre puis transportées par flottage sur le lieu de ”coulage” puis équipées de la super-structure de travail et de vie…. Des pratiques et maitrises de ces mastodontes, à emprunter aux Pétroliers, existent..!Au lieu du derrick, il faudra y adapter 1 éolienne…Bonne continuation à Jon… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Piste très intéressante déjà explorée il y a qq temps dans Enerzine du côté de la Norvège.Cette solution est à rapprocher de solutions Rigs semi-submersibles utilisés dans le domaine de l’exploration pétrolière, déplaçables, ballastables, ancrables…. ainsi que des plate-formes de production pétrolière posées/ancrées au sol marin, en Mer du Nord ou ailleurs… Tel les Condeep, structures béton construites à terre puis transportées par flottage sur le lieu de ”coulage” puis équipées de la super-structure de travail et de vie…. Des pratiques et maitrises de ces mastodontes, à emprunter aux Pétroliers, existent..!Au lieu du derrick, il faudra y adapter 1 éolienne…Bonne continuation à Jon… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Piste très intéressante déjà explorée il y a qq temps dans Enerzine du côté de la Norvège.Cette solution est à rapprocher de solutions Rigs semi-submersibles utilisés dans le domaine de l’exploration pétrolière, déplaçables, ballastables, ancrables…. ainsi que des plate-formes de production pétrolière posées/ancrées au sol marin, en Mer du Nord ou ailleurs… Tel les Condeep, structures béton construites à terre puis transportées par flottage sur le lieu de ”coulage” puis équipées de la super-structure de travail et de vie…. Des pratiques et maitrises de ces mastodontes, à emprunter aux Pétroliers, existent..!Au lieu du derrick, il faudra y adapter 1 éolienne…Bonne continuation à Jon… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Piste très intéressante déjà explorée il y a qq temps dans Enerzine du côté de la Norvège.Cette solution est à rapprocher de solutions Rigs semi-submersibles utilisés dans le domaine de l’exploration pétrolière, déplaçables, ballastables, ancrables…. ainsi que des plate-formes de production pétrolière posées/ancrées au sol marin, en Mer du Nord ou ailleurs… Tel les Condeep, structures béton construites à terre puis transportées par flottage sur le lieu de ”coulage” puis équipées de la super-structure de travail et de vie…. Des pratiques et maitrises de ces mastodontes, à emprunter aux Pétroliers, existent..!Au lieu du derrick, il faudra y adapter 1 éolienne…Bonne continuation à Jon… Lire plus »
Momo
Invité

BRAVO   Encore un progres technique qui va simplifier ( donc augmenter la productivite et la rentabilite ) ce process !  Et qui , normalement  , devrait reconcilier les pro et les anti -eoliens  sur le sujet de l’esthetique et du bruit !  Wait and see ….. et bon vent !

benkebab
Invité

C’est tout de même un peu frustrant de voir qu’aux USA il suffit de reprendre un concept novateur (ici l’éolienne flottante), déjà en cours de développement  (Norsk Hydro avec son projet Hywind), en le changeant légèrement (un flotteur de type semi-sub déjà préconisé par d’autres) pour soulever des millions de dollars!Alors qu’en France on ne compte plus les projets de ce genre qui dorment dans les cartons faute d’investisseurs ambitieux. Aux USA les Venture Capitalists tentent leur chance (cf. ce super article du New York Times ). Nous on regarde le train passer.

benkebab
Invité

C’est tout de même un peu frustrant de voir qu’aux USA il suffit de reprendre un concept novateur (ici l’éolienne flottante), déjà en cours de développement  (Norsk Hydro avec son projet Hywind), en le changeant légèrement (un flotteur de type semi-sub déjà préconisé par d’autres) pour soulever des millions de dollars!Alors qu’en France on ne compte plus les projets de ce genre qui dorment dans les cartons faute d’investisseurs ambitieux. Aux USA les Venture Capitalists tentent leur chance (cf. ce super article du New York Times ). Nous on regarde le train passer.

Momo
Invité
Desole , mais ce 2eme concept d’eoliennes flottantes n’a rien a voir avec le 1er , de Norsk Hydro , allez le constater par vous-meme sur le web site de Marine Innovation et Technologie , rubrique ” historique ” …. C’est l’adaptation simple et ( apparemment ) efficace d’une vieille technologie petroliere ( idem pour Norsk Hydro , mais ce n’est pas du tout la meme technologie de depart ! ) .  Vous avez par contre parfaitement raison concernant l’esprit ” Silicon Valley  / venture capitalism ” …. on en est tres tres loin en France ,  ou l’on demande… Lire plus »
Dgr
Invité

Cela remonte a la conference OMAE de 2006 a Hamburg… dans la meme session, je presentais le MiniFloat avec 3 turbines ( 1 sur chaque colone), capacite totale, 750 KW (OMAE2006-92029, disponible dans la section download de notre site web (<a href=””> http://www.marineitech.com</a&gt;). Le papier suivant, des ingenerieurs de Marintek et NorskHydro  presentait leur spar, (OMAE2006-92291) une turbine, 1 MW….depuis bcp de travail a ete fait des deux cotes de l’atlantique… Norske Hydo / Hywind ont recement annonce leur 80 millions d’euro de Statoil….dgr

thierry.v
Invité
Le principe de flottaison est je pense une occasion unique pour changer complètement d’échelle et aller vers des puissances unitaires de l’ordre de 100 MW.Le truc, pour l’instant inexploité, c’est qu’il permet une orientation naturelle de toute la structure (pylônes compris) par rapport au vent; la structure peut donc être optimisée mécaniquement en conséquence.Une éolienne flottante de 100 MW pourrait en gros ressembler à un “navire” ou une plate-forme avec un point d’ancrage unique, portant une turbine de 450 mètres de diamètre (axe horizontal à 250 mètres).Pour combiner légèreté et tenue mécanique, les pales sont haubanées, et la turbine est portée… Lire plus »
wpDiscuz