Des glaciers à formation plus rapide ?

Lors de la dernière glaciation, le niveau des mers a baissé d’environ 130 mètres entre la période de réchauffement qui l’a précédée il y a 125 000 ans et le dernier maximum glaciaire il y a 20 000 ans. Durant cet intervalle, le niveau des mers a progressivement diminué mais de manière irrégulière, suivant un nombre encore mal connu de fluctuations remarquables.

Une nouvelle étude montre maintenant qu’il y a 81 000 ans le niveau de la mer était en fait plus élevé d’un mètre qu’aujourd’hui, ce qui semble contredire les idées en cours sur le développement des inlandsis glaciaires. Comme la mer monte et descend avec respectivement la fonte et la formation des grands glaciers, cette découverte implique donc que les glaces polaires étaient à l’époque moins importantes et que les températures au moins aussi hautes si ce n’est plus qu’aujourd’hui, même si les concentrations en gaz carbonique de l’atmosphère étaient alors beaucoup plus basses.

Jeffrey Dorale et ses collègues sont arrivés à ces conclusions en faisant des mesures dans une grotte sur l’île espagnole de Majorque qui a été submergée par la Méditerranée de façon intermittente durant des centaines de milliers d’années. Leurs données suggèrent que les glaciers pourraient grossir et rétrécir bien plus rapidement que prévu et si cela se confirme leurs résultats devraient changer le débat concernant la manière dont les périodes glaciaires se sont succédées. Selon Dorale et ses collègues, le cycle glaciaire des 100 000 ans si universellement accepté pourrait après tout ne pas s’appliquer aux glaciers mais seulement aux concentrations atmosphériques en gaz carbonique, en méthane et aux températures enregistrées par les calottes polaires. Un article Perspective de R. Lawrence Edwards explique ces données plus en détail.

« Sea-Level Highstand 81,000 Years Ago in Mallorca » par J.A. Dorale et D.W. Peate de l’Université de l’Iowa à Iowa City, IA ; B.P. Onac de l’Université de Floride du Sud à Tampa, FL ; B.P. Onac de l’Université Babes-Bolyai à Cluj, Roumanie ; J.J. Fornos, J. Gines et A. Gines de l’Université des Iles Baléares à Palma de Majorque, Espagne ; P. Tuccimei de l’Université de Rome III à Rome, Italie.

« Ice Age Rhythms » par R.L. Edwards de l’Université du Minnesota à Minneapolis, MN.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz