Des jardins sur les gratte-ciel

En 2050, 80% de la population mondiale sera concentrée dans les villes.

3 milliards de personnes devraient nous rejoindre d’ici là. On estime supérieure à celle du Brésil la surface supplémentaire qu’il faudra alors cultiver pour nourrir l’ensemble de la population.

Face à ce défi d’envergure, un professeur de l’université de Columbia propose de reconvertir les sommets des gratte-ciel new-yorkais en espaces de culture industrielle.

Dickson Despommier, professeur de sciences environnementales et de microbiologie, pense qu’il est urgent de concevoir un nouveau modèle d’agriculture intégré à un environnement urbain.

Ses fermes verticales permettraient de cultiver céréales, fruits, énergie «verte» et même de l’eau purifiée dans un espace protégé. 150 immeubles suffiraient à nourrir une ville comme New York pendant un an, estime-t-il.

Le concept de Despommier est né il y a 6 ans. Il a depuis été contacté par des scientifiques et des investisseurs du monde entier, prêts à financer un centre de recherche. Le professeur est persuadé que les premières fermes verticales devraient voir le jour d’ici 15 ans.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Des jardins sur les gratte-ciel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Line
Invité

trés bonne idée.je suis partante.

Line
Invité

trés bonne idée.je suis partante.

wpDiscuz