Des limiteurs de courant de défaut supraconducteurs à Birmingham

La compagnie Western Power Distribution a intégré deux limiteurs de courant de défaut supraconducteurs (sFCL) de Nexans dans le réseau d’électricité de Birmingham.

Le Groupe a conçu et fabriqué les deux sFCL (pour une tension nominale de 12 kV), dans le cadre de son troisième projet de ce type au Royaume-Uni.

Nexans a livré le premier sFCL à la sous-station de Chester Street fin 2015 et le second à celle de Bournville, tous deux étant désormais intégrés de manière permanente au réseau. Cette technologie offre de nouvelles possibilités pour la conception des réseaux de distribution, par exemple le couplage des barres bus qui permet de maintenir une alimentation fiable pendant les opérations de maintenance.

Les sFCL de Nexans font partie du projet FlexDGrid, destiné à augmenter la capacité des réseaux existants afin de faciliter la distribution d’énergie renouvelable à Birmingham. Ce projet d’un montant de 17 M£ va transformer le réseau de la ville, réduisant à la fois les coupures d’électricité et les émissions de carbone.

Les limiteurs de courant de défaut supraconducteurs

Les sFCL sont déjà en service sur divers sites à travers l’Europe. Depuis 2005, Nexans a ainsi mené à bien l’installation de cette technologie sur cinq autres sites au Royaume-Uni et en Allemagne, notamment pour le projet Ampacity à Essen, dont le sFCL fonctionne avec succès depuis mars 2014.

Le développement de limiteurs de courant de défaut supraconducteurs répond à l’engagement du Groupe de fournir les solutions les plus innovantes et fiables afin de préparer les réseaux pour l’avenir. Les sFCL assurent une protection efficace contre les courants de défaut qui constituent un problème grandissant dans les réseaux électriques. Ils peuvent également contribuer à réduire le nombre de nouvelles sous-stations nécessaires.

La technologie repose sur les propriétés physiques du matériau céramique supraconducteur employé. En temps normal, celui-ci se comporte comme un conducteur électrique quasi parfait, sans résistance ohmique, et n’interfère donc pas avec le fonctionnement du réseau. Un courant de défaut, cependant, transforme le supraconducteur en un matériau résistif. Sa résistance augmente et réduit le courant de défaut en quelques millisecondes.

Frank Schmidt, responsable de l’Unité Systèmes Supraconducteurs de Nexans, commente : « Nous nous félicitons d’avoir mené à bien la livraison des limiteurs de courant de défaut supraconducteurs à Western Power Distribution pour une intégration permanente au réseau. Cela démontre une fois encore le rang de leader de Nexans sur le marché des systèmes supraconducteurs pour les réseaux d’électricité. Ce contrat reflète l’engagement du Groupe de continuer à déployer des équipements de pointe pour faire face à l’évolution constante des besoins en énergie à travers le monde. »

Jonathan Berry, ingénieur Innovation et Réseaux bas carbone chez WPD, ajoute : « Grâce à l’approche proactive de Nexans à l’issue des tests des équipements, nous avons pu installer et mettre en service avec succès les sFCL des sous-stations de Chester Street et Bournville. Les équipements sont à présent en charge et nous allons observer leurs performances en cas de défaut réel sur le réseau. »

( src – CP – Nexans )

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz