Des millions de watts générés à partir d’un carburant à base d’eau !

La société BlackLight Power a annoncé mercredi avoir produit plusieurs millions de watts d’électricité dans ses laboratoires grâce à une technologie révolutionnaire, en instance de brevet, appelée « Solid Fuel-Catalyst-Induced-Hydrino-Transition (SF-CIHT) ».

L’utilisation d’un carburant solide spécifique, à base d’eau, confiné par les deux électrodes d’une pile SF-CIHT, et auquel est appliquée une intensité de 12.000 ampères, enflamme l’eau en produisant un extraordinaire éclair électrique. Le carburant est ainsi en mesure d’être continuellement fourni aux électrodes pour continuellement produire de l’électricité.

BlackLight a produit des millions de watts d’électricité dans un volume représentant un dix-millième de litre, ce qui représente une stupéfiante puissance volumique dépassant 10 milliards de watts par litre. À titre de comparaison, un litre de source d’électricité ‘BlackLight’ pourrait produire autant d’électricité qu’une centrale électrique dotée d’une puissance supérieure à celle des 4 anciens réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, théâtre d’un des plus grands désastres nucléaires de l’histoire.

Des millions de watts générés à partir d'un carburant à base d'eau !

Sûr et non polluant, le système de production d’électricité convertit par catalyse l’hydrogène présent dans le carburant solide à base d’eau (H2O) en un produit non polluant – une particule d’hydrogène à faible énergie appelée « hydrino » – en permettant aux électrons d’atteindre une orbite plus basse autour du noyau de l’atome.

L’énergie libérée par le carburant à base d’eau (H2O), librement disponible sous forme d’humidité dans l’air, serait 100 fois supérieure à celui d’une quantité équivalente d’essence à indice d’octane élevé. L’électricité est produite sous forme de plasma, un état physique gazeux ionisé du carburant, en expansion supersonique, essentiellement constitué d’ions positifs et d’électrons libres pouvant être convertis directement en électricité grâce à des convertisseurs magnétohydrodynamiques à rendement élevé. Le simple remplacement de l’eau (H2O) consommée régénère le carburant.

En utilisant des composants facilement disponibles, BlackLight a conçu un modèle technique de générateur électrique fermé, à l’exception de l’ajout de carburant à base d’eau (H2O), capable de générer 10 millions de watts d’électricité – assez pour alimenter dix mille foyers. Fait remarquable, le volume de cet équipement est inférieur à 0,03 mètre cube.

La source d’électricité SF-CIHT serait une innovation révolutionnaire pour toutes les formes de transport – automobile, transports routier, ferroviaire et maritime, aviation et aérospatiale –, puisque sa puissance volumique est un million de fois supérieure à celle du moteur d’une Formule 1 et dix millions de fois supérieure à celle d’un moteur à réaction.

Des millions de watts générés à partir d'un carburant à base d'eau !

Selon la société BlackLight Power, la pile SF-CIHT utilise des produits chimiques de base, "peu coûteux, abondants et non toxiques", qui ne présentent aucune difficulté d’approvisionnement à long terme susceptible d’empêcher une production commerciale en grande série. Le coût anticipé de la pile SF-CIHT est compris entre 10 et 100 dollars/kW – un montant cent fois inférieur à celui des sources d’électricité conventionnelles.

Les carburants solides et la pile électrochimique CIHT de BlackLight utilisent le même agent catalytique que les nouvelles piles SF-CIHT et ont servi de modèle au docteur Mills lors de l’invention de la pile SF-CIHT productrice de plasma. Ces technologies ont été validées par l’industrie. Les résultats obtenus par BlackLight, plusieurs fois supérieurs au dégagement maximal théorique d’énergie pour les carburants solides représentatifs, ont été répliqués dans le laboratoire d’applications de Perkin Elmer, sur le site de l’entreprise, avec son instrument commercial. En outre, la pile électrochimique CIHT a également été répliquée de manière indépendante, hors de ces locaux.

"Le personnel d’ENSER Corporation a réalisé environ 30 essais dans nos locaux, avec des piles électrochimiques CIHT de BLP conformes au type essayé et présenté par BLP au printemps 2012, et a atteint les trois objectifs spécifiés," a déclaré le docteur Ethirajulu Dayalan, associé ingénieur, ENSER Corporation. "Nous avons procédé à la validation indépendante des résultats de BlackLight hors de nos locaux, par une tierce partie non associée et hautement qualifiée. Nous avons confirmé que l’hydrino est le produit de tout excédent d’électricité observé au cours des trois essais analytiques réalisés sur les piles, et nous avons déterminé que BlackLight Power a atteint une puissance volumique cinquante fois supérieure en stabilisant les électrodes contre la corrosion."

Le docteur Terry Copeland, qui a dirigé le développement de produits pour plusieurs entreprises spécialistes de l’électrochimie et de l’électricité, telles que DuPont Company et Duracell, a ajouté : "Le docteur James Pugh (alors directeur technologique d’ENSER) et le docteur Ethirajulu Dayalan ont participé avec moi aux essais indépendants des piles CIHT sur le site d’ENSER Corporation à Pinellas Park, en Floride, à partir du 28 novembre 2012. Nous avons fabriqué et testé des piles CIHT capables de produire une puissance électrique nette confirmant l’obtention d’une puissance volumique stable cinquante fois plus élevée, et dont le produit est l’hydrino."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

40 Commentaires sur "Des millions de watts générés à partir d’un carburant à base d’eau !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rogger
Invité

a quand l’application pratique? Ca parait tellement….beautiful!!

energiestr
Invité

C’est de la pseudo science : une accumulation de termes scientifiques (plasma, supersonique, magnétohydrodynamique…) qui ne veulent rien dire ! Cela ressemble fort à la fusion froide et aux annonces de Rossi : un effet annoncé mais jamais reproduit par des laboratoires indépendants. Allez voir la page “hydrino” de Wikipédia. Si l’hydrino existait, on devrait en trouver des quantités phénoménales puisque ce serait la forme la plus stable de l’hydrogène.

Neilmcn
Invité

Un peut tôt dans l’année pour de telles blagues!

Sonate
Invité

Je résume : une source d’énergie sûre, non-polluante, avec une densité énergétique beaucoup plus importante que n’importe quel aute vecteur (première confusion scientifique : source / vecteur), à un prix dérisoire, qu’on régénère avec .. de l’eau ?! (là, mes connaissances de thermodynamique conventionnelle ont du mal à avaler) … J’aimerais que cela soit vrai, mais j’ai peur que cela soit un exercice de communication marketing à destination d’une levée de fonds envers des investisseurs croyant aux miracles.

Raymond3
Invité

Il y aurait une vérification indépendante pas de publication dans”nature”.

alain94800
Invité
Mills n’est clairement pas le plus crédibles des acteurs. Sa théorie et sont style ne sont pas crédibles. Ses brevets sont gavés de théorie, et trop longs. Il est sur le sujet depuis 20 ans et n’a rien livré malgré des annonces fracassantes. un point positif, à vérifier, c’est qu’il prétend avoir fait tester ses appareils par divers chercheurs, et même répliqué indépendemment par ENSER Corporation. Un employé d’ENSER confirme les tests… à vérifier. Un autre c’est qu’il se serait fait financer par million, et ca ne se fait pas sans au moins une “due diligence” minimal, c’est a dire… Lire plus »
Alskaest
Invité

Ce qui me surprend c’est que cette “information” (?) soit diffusée avant que le brevet ne protège ce qui serait, si cela était avéré, une découverte comparable à celle du feu par son importance …J’ai donc “quelques” doutes …

alain94800
Invité

Oh, Mills a des brevets… gavés de théorie, et très longs… Ca me laisse pantois… C’est une des raisons qui me laisse sceptique… mais les innovateurs sont tous des gens étranges, donc on ne peut même pas être certain que ca ne marche pas. L’histoire est plein de prétendus fous (parfois vraiement fous) qui avaient raison… et l’impact de ces gens est supérieur a ceux des gens raisonables… effet Black-Swan. alors… ben je sais pas. on va voir, mais je m’attend au pire.

Nicolondon
Invité

Du grand n’importe quoi. En gros si j’ai compris, ils font l’electrolyse de l’eau puis recupere cette energie d’une maniere ou d’une autre. Mais le rendement ne peut etre qu’inferieur a 1 : ils ne recuperont jamais plus d’energie que celle qu’ils ont envoye avec leur “flash de 12000” amperes. Le seul moyen d’avoir un rendement superieur a 1 serait de produire des reactions de fusion nucleaire, ils n’en parlent pas… Pour moi c’est bidon.

Patronym
Invité

l’hydrino blacklight c’est de la vieille conspiration. çà m’étonne que se soit publié sur énerzine. J’ai vu passer le titre sur ecathome, mais que se soit repris ici, j’ai cru que çà avait été validé par quelque chose d’irréfutable. Mais non, bon.. Le vrai problème c’est l’absence de démocratie. on verra les problèmes d’énergie plus tard.

Stefan
Invité

Je m’en doutais que j’allais voir des publications de ce type juste avant le 21 mars 21

Radulph
Invité

Bonjour, Il me semble que de cette piste pleinement exploitée pourrait naitre la fusion ou à minima la production de lumière : @+

etehiver
Invité
La fusion froide a plein de variantes très différentes prétendant des excès de chaleur et des affirmations étranges, incohérentes, qui sont en totale contradiction avec nos connaissances actuelles en physique nucléaire, sans avoir des vérifications indiscutables, vérifièes par tous, comme se chauffer ou s’éclairer, chez soi gratuitement à perpétuité. Mills avec son hydrino prétend que tout l’hydrogène de l’univers n’est pas à son minimum d’énergie, ceci depuis 13 milliards d’années, et qu’il récupère cette énergie en le faisant passer à ce minimum, non observé, dans un plasma bien moins chaud que celui dans le soleil !! C’est incohérent !! Pour… Lire plus »
Radulph
Invité

Par ailleurs si l’article révélé par enerzine est crédible et que parrallèlement les laboratoires travaillent sur ces techniques conjugées , nous serions susceptibles d’obtenir d’ heureuses surprises.. . Non ? @+

Radulph
Invité

Par ailleurs si l’article révélé par enerzine est crédible et que parrallèlement les laboratoires travaillent sur ces techniques conjugées , nous serions susceptibles d’obtenir d’ heureuses surprises.. . Non ? @+

Radulph
Invité

Pour “répondre” à Etehiver, , il me semble que non seulement http://www.dlsc.ca est indispensable et, je précise avec le concours des techniques pré-proposées plus haut, elles sont non seulement indispensables , mais, complémentaires, il est vrai que la physique classique est plus “établie” que la physique quantique , mais que les deux sont complémentaires, effectivemment , il faut avouer qu’il y a encore beaucoup de travail à réaliser en physique quantique , mais je suis de nature plutot optimiste, enfin j’essaie de l’ètre et je pense qu’à partir de là ,beaucoup de perspectives positives s’ioffrent à nos réalisations. @+

Radulph
Invité

Enfin, Quand ” on nous dit” que la physique quantique et la masse manquante , voire l’anti-matière sont inabordables, je permets de renvoyer à l’article suivant qui ne me semble pas inepte” quoique” effectivement non prouvé, mais de là à affirmer que certaines techniques sont inabordables… @+

gaga42
Invité

Super, un nouveau “nanar énergétique” pour ma collection, mes élèves vont bien rigoler… Sérieusement, comment Enerzine peut laisser passer un tel ramassis d’aneries? Sauf à renoncer au 1er principe de thermodynamique, c’est n’importe quoi! La chimie ne permet en aucun cas de telles choses. Ou alors, il y a une forme d’énergie nucléaire, ce n’est pas mentionné, et on a déjà donné avec l’arnaque de la fusion froide!

Radulph
Invité

Si nous arrivons à céer de la lumière à partir du ” néant”, nous ne sommes plus là dans le domaine de l’arnaque , mais bien du réel… désolé. @+

Altair
Invité

Il n’y a pas de création de lumière dans l’article que tu met en lien… Un photon est introduit dans le nuage d’atome. L’expérience a juste prouvé que les deux atomes sur lesquel les deux photons se sont “greffés” ont interagit ensemble en se comportant comme une molécule… Pas de création de lumière à partir du néant…

Dimensions
Invité
Pour que l’électron de l’atome d’hydrogène léger,puisse se retrouver dans un état plus bas que dans son état fondamental connu ,sans contredire la mécanique quantique actuelle;il faudrait postuler qu’il puisse y descendre dans une dimension supplémentaire ultramicroscopique d’une taille très inférieure à l’angström.Les physiciens théoriciens(théorie des cordes)ont déjà postuler l’existence de dimensions supplémentaires extremenent petites(inférieures à l’angström)pour leurs besoins théoriques.L’hydrino (si l’on mettait en évidence son existence)serait la preuve de l’existence de cette dimension supplémentaire miniscule.Cela mériterait pour l’équipe de chercheurs qui mettrait ça(l’hydrino) en évidence,un prix Nobel de physique,et ça validerait de manière pratique la théorie des cordes. Il… Lire plus »
alain94800
Invité
pour ceux qui croient (ou accusent) qu’il y a création d’énergie ex-nihilo dans ces processus, c’est clairement faux, et prouvé depuis les expériences de Miles avec Bush entre China Lake et Austin. Bush (univ texas) analysait (en double aveugle) des efluves provenant des cellules electrochimiques de Miles. En rapprochant leurs résultats respectifs de calorimétrie et d’analyse He4, ils ont vu que grosso modo la chaleur était du même ordre que celle découlant de la disparition de deuterium et l’apparition de He4 (alpha)… (voir Excess Heat chapitre 16 par Charles Beaudettes). Ca a été confirmé par le rapport DeNinno de l’ENEA… Lire plus »
Dimensions
Invité
Raman Sundrum et Lisa Randall (voir leurs nom sur wikipédia)avaient émis un toy’s model de dimension supplémentaire miniscule pour expliquer la faiblesse de l’interaction gravitationnelle dans notre univers. Leur théorie n’impliquait que l’interaction gravitationnelle dans cette dimension supplémentaire miniscule. Si l’hydrino était mis en évidence,de manière réelle,alors le toy’s model de Randall et Sundrum pourrait être aussi utilisé pour être appliqué à l’interaction électromagnétique(et à l’électron) à travers cet état très particulier de l’électron dans l’état hydrino de l’atome d’hydrogène. La dimension supplémentaire miniscule du toy’s model de Randall et Sundrum ne serait plus,dés lors, seulement réservée exclusivement aux phénomènes… Lire plus »
Jmn
Invité

Apres tout, la fusion froide etait bien le theme central d’oeuvres cinematographiques celebres telles Spider-man 2 et Le Saint (1997), oeuvres qui ont ete visionnees par des millions de spectateurs. Alors ca ne peut etre que vrai, c’est le bon sens.

Tapastort
Invité

cette apres midi c’était les giboulées de mars ce soir c’est le 1er avril que le temps passe vite

crolles
Invité

Et désolant que Enerzine laisse passer cette mystification. Mais je suis pas si étonné en fait. Cdlt

crolles
Invité

Et désolant qu’Enerzine se fasse le relais de cette mystification. Suis je vraiment étonné ? On trouve vraiment n’importe quoi ici. Cdlt

crolles
Invité

Et étonnant que cette mystification soit relayée par Enerzine. Encore que je ne suis pas vraiment étonné; on voit de tout ici… Cdlt

Pastilleverte
Invité

donc je résume : 1/ il ya un vaste complot depuis des décennies pour empêcher M (et Mme) toutlemonde d’avoir accès à une énergie infinie et gratuite, ö pauvres de nous ! 2/ 21 mars, comme par hasard le jour de l’équinoxe de printemps. Je pose la question : et le trésor de Templiers, alors ?

Pastilleverte
Invité

Un “must” dans les sites sur fusion froide et énergies exotiques : mais je ne savais pas qu’Enerzine se lançait dans la concurrence frontale avec eux !

Lpf
Invité

Moi perso, dès que je commence à lire qu’on produit des millions de watts, mais qu’on ne donne pas de durée de production, j’arrête de lire. Ne pas faire la différence entre une puissance et une énergie, c’est être indigne de pouvoir écrire sur le sujet. Le reste est un galimatias pseudo-scientifique, alimenté (énergie gartuite et abondante, celle-là!) par la théorie du complot intergalactique des illuminatis reptiliens franc-maçons mangeurs d’enfants (et j’en oublie).

Mais-alors
Invité

Mais alors,s’ils les a produits,ces fameux hydrinos(hydrogène encore plus stable que notre hydrogene actuel).Qu’il les montrent donc,surtout aux laboratoires sérieux du monde entier. Comment se fait-il que cette forme d’hydrogène encore plus stable que notre hydrogène classique,n’ait pas encore été envoyé en éprouvettes sellées,à travers les labos sérieux du monde entier pour valider la découverte ??? C’est pour ça que ça pue l’escroquerie,toute cette histoire. Qu’ils les envoient donc,ces fameux hydrinos,qu’ils prétendent produire couramment,dans leurs tests!!! Et aprés on en reparlera sérieusement. Tout le reste,c’est du baratin,du pur bla-bla stérile et trompeur.

Qivitoq
Invité
Je résume ce que j’ai compris de cette histoire. Un carburant de composition inconnue dont on sait seulement qu’il contient de l’eau, est confiné entre deux électrodes de compositions elles aussi inconnues. Le tout forme un volume d’environ 1/10 000 litres (soit 0,1 ml = 10^(-7) m3). Un courant d’environ 12 kA est ensuite envoyé dans le système et produit une réaction (chimique ?) qui se traduit par un arc électrique, arc qui entretient cette drôle de réaction et permet ensuite de produire de l’électricité. La puissance électrique ainsi produite est de l’ordre du mégawatt (MW). Le tout aboutit donc… Lire plus »
Jbb
Invité

Quand on aura trouvé comment créer de l’énergie à partir de rien, la terre va vite finir en bouilloire non?

Popipo
Invité
Citation : un litre de source d’électricité ‘BlackLight’ pourrait produire autant d’électricité qu’une centrale électrique dotée d’une puissance supérieure à celle des 4 anciens réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Et Citation : L’énergie libérée par le carburant à base d’eau (H2O), librement disponible sous forme d’humidité dans l’air, serait 100 fois supérieure à celui d’une quantité équivalente d’essence à indice d’octane élevé. ———————————————————————- Donc, 100L de SP98 (soit un gros réservoir de voiture allez) c’est supérieur à Fukushima? Mwahahahah. Non sérieux, n’en déplaise à Alain, ça n’est qu’une vaste arnaque pour avoir des fonds et vivre de ceux-ci… Lire plus »
crolles
Invité

Indépendement des arguments “pseudo-science” de l’article, notez ceci : Une source d’énergie de 1 million de watts ça ne veut pas dire grand chose quand on n’a pas indiqué de la durée de la fourniture de ce million de watts. Par axemple 1 million de watts pendant une microseconde font 0.0003 mWh, ie peanuts. Je peux utiliser une source de puissance faible pour charger lentement une capacité qui libérera une puuissance 10^6 fais plus élevée durant un tempts 10^6 fois plus faible et je n’ai encore rien généré comme énergie supplémentaire. Cdlt

zelectron
Invité

Antoine (Lavoisier) ils sont devenus fous !

Hudax
Invité

vous parlez de quantité phénoménale d’hydrogène basse énergie nos scientifiques recherchent toujours la nature de la “matière noire dans l’univers” peut-être une solution en vue

Mais-alors
Invité
Dans l’article,ils prétendent avoir produit des hydrinos: Nous avons procédé à la validation indépendante des résultats de BlackLight hors de nos locaux, par une tierce partie non associée et hautement qualifiée. Nous avons confirmé que l’hydrino est le produit de tout excédent d’électricité observé au cours des trois essais analytiques réalisés sur les piles, et nous avons déterminé que BlackLight Power a atteint une puissance volumique cinquante fois supérieure en stabilisant les électrodes contre la corrosion.”…] Or Comment se fait-il que cette forme d’hydrogène encore plus stable que notre hydrogène classique,n’ait pas encore été envoyé en éprouvettes sellées,à travers les… Lire plus »
Mais-alors
Invité
L’hydrino serait selon BPL une forme d’hydrogène encore plus stable que notre hydrogène classique.Ce qui implique inévitablement que l’hydrino est une forme de matière Baryonique. Or la matière noire d’après les meilleurs spécialistes de la matière noire est une matière non baryonique . L’ hydrino(s’il existe) serait repérable par sa masse,très voisine de celle de l’hydrogene(étude des produits de réactions et de variation des masses,etat initial et etat final),et bien que neutre électriquement serait emprisonable et manipulable dans des champs magnétiques.Il serait aussi refroidissable à très basse température et ainsi emprisonnable,car il serait(s’il existait) une matière strictement baryonique qui ne… Lire plus »
wpDiscuz