Des panneaux solaires en couches minces pour alimenter le monde entier

Alors que des représentants de plus de 190 pays se sont réunis à Lima au Pérou pour tenter de négocier un accord-cadre mondial en faveur d’un avenir durable, M. Li Hejun, Président d’Hanergy et défenseur des énergies renouvelables, propose dans son livre (China’s New Energy Revolution) une méthode prometteuse.

Il s’agit des panneaux solaires en couches minces. Une énergie renouvelable sans aucune émission capable selon lui de révolutionner la manière dont la Chine, les États-Unis et tous les autres pays produisent et consomment l’énergie.

S’exprimant à propos du livre, Jeremy Rifkin (théoricien en sciences économiques et sociales, auteur à succès) a déclaré : « Li Hejun explique de façon claire et convaincante pourquoi les énergies propres s’apprêtent à jouer le rôle de moteur de la troisième révolution. La technologie solaire jouera un rôle de plus en plus important dans le cadre de la transition vers une économie mondiale alimentée par les énergies renouvelables. Sa vision, autrefois difficile à imaginer, s’ancre davantage dans la réalité. Les idées présentées dans ce livre auront des répercussions en Chine, mais également dans le reste du monde. »

Vingt ans après la création d’Hanergy, M. Li s’est appuyé sur les atouts fondamentaux de la recherche et du développement, ainsi que sur l’intégration technologique en vue de faire d’Hanergy la plus grande société au monde dans le secteur des panneaux solaires en couches minces ; une société dotée d’une capacité de production de 3 GW et d’un savoir-faire technique de pointe.

Dans son livre publié chez McGraw-Hill Education, il explique pourquoi la technologie solaire en couches minces s’apprête à devenir l’énergie de choix, et ce, grâce à sa supériorité en matière de flexibilité, ses performances exceptionnelles en cas de faible luminosité et son incroyable capacité d’adaptation aux marchés. Il précise qu’en plus des applications classiques comme les installations sur les toits, les panneaux en couches minces peuvent être intégrés à des composants de bâtiments. En outre, ils sont facilement transférables et résistants aux conditions climatiques, ce qui en fait la solution idéale pour notre quotidien, qu’il s’agisse de l’alimentation des téléphones portables, des voitures, des vestes ou bien encore du matériel de camping.

M. Li explique que chaque révolution industrielle représentait en réalité une évolution énergétique. D’abord, le bois a été remplacé par le charbon, puis le charbon a été remplacé par le pétrole. Désormais, il pense que nous nous trouvons à la veille d’une troisième révolution industrielle qui reposera sur les énergies propres avec, au centre, les panneaux solaires en couches minces.

Les États-Unis connaissent un essor historique des installations solaires et de la production d’énergie via les panneaux photovoltaïques. D’après les données[1] publiées par GTM Research et la SEIA (Solar Energy Industries Association), plus d’un demi-million de foyers et d’entreprises aux États-Unis produisaient de l’énergie solaire au cours du deuxième semestre 2014. Selon la SEIA, le secteur de l’énergie solaire en Amérique emploie environ 143.000 Américains et génère 15 milliards de dollars chaque année.

Ayant chuté de 99 % au cours des 25 dernières années, le prix de l’énergie solaire est désormais compétitif par rapport aux combustibles fossiles produits par les centrales dans de nombreux marchés des États-Unis et à l’étranger. Dans son livre, M. Li explique en langage clair comment cette énergie solaire, à la fois propre et bon marché, peut être développée, distribuée et optimisée de façon à répondre à la demande croissante du monde en matière d’énergie.

** Le livre China’s New Energy Revolution est disponible en version anglaise et sur ebook aux Etats-Unis.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Des panneaux solaires en couches minces pour alimenter le monde entier"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nuke
Invité

bonsoir Encore un utopiste ! Hors du nucléaire point de salut ! Cette très chère Ségo vient de le réaffirmer avec force jeudi 8 Janvier ! Le lendemain de ces massacres épouvantables ! chuis deg !

Pastilleverte
Invité

je vais encore me faire traiter de pessimiste (voire plus…) Bon, alors, la question très très stupide : rendement / prix ???

Lionel-fr
Invité
Cette information n’a rien de très nouveau. Les américains First Solar, Unisolar et le japonais Kaneka ne poduisent que des couches minces silicium amorphe depuis “toujours” (15 ans quoi) Il est parfaitement exact de souligner que le rendement est bien meilleur en cas de temps couvert. DONC, les couches minces sont un bon choix sur la majorité du territoire français mais aussi anglais, allemand, benelux, scandinavie.. Comme cette technique est nettement moins couteuse que le cristallin, il est évident que les pays non-désertiques doivent s’y intéresser de près. J’utilise avec succès des panneaux souples unisolar pour les systèmes embarqués. Le… Lire plus »
crolles
Invité

Hum, il me semble que Unisolar a fait faillite… Cdlt

Lionel-fr
Invité
Si j’ai bien compris, la techno a été rachetée par un groupe qui a amélioré le marketing et diffusé dans le monde entier. Le nom est désormais Uni-Solar (pas oublier le tiret)depuis au moins 2 ans. En Europe le prix est 70% plus élevé qu’aux US et l’offre très limitée. Pour l’embarqué, les petites puissances sont nécessaires, il faut donc importer. Evidemment la hausse du dollar ne va pas aider.. En tous cas je confirme le profil de production nettement amélioré. Pour les plus grosses puissances, les mppt devraient fonctionner mais il faut surveiller les tensions d’entrée plus élevées en… Lire plus »
Miou
Invité

Même si cette solution n’a rien de novatrice, il est toujours nécessaires de la mettre à jour car même s’il s’agit d’une source d’alimentation pour le monde entier, seul quelques quartiers en bénéficient et la mettent en œuvre. Et comme je l’ai découvert sur le site , les panneaux solaires sont des investissements qui ne sont pas du tout donné à tout le monde. Donc, c’est sur ce plan là qu’il faut remédier.

wpDiscuz