Des panneaux solaires pour l’eau potable cannoise

Jeudi, le Sicasil, syndicat de l’eau potable du grand bassin cannois, a inauguré son premier site équipé de panneaux solaires photovoltaïques, sur la toiture de son réservoir de Ranguin.

Depuis 2006, le syndicat évalue le potentiel énergétique de son vaste patrimoine foncier (infrastructures de captage, de traitement et de stockage d’eau potable.) Ces différents équipements se situent dans un secteur géographique où l’ensoleillement est maximal : 4080 Wh/m²/j en moyenne à Cannes, contre 3070 Wh/m²/j à Paris.

Sur 45 sites étudiés au total, l’étude de faisabilité a conclu à une faisabilité réelle pour quatorze sites de production ou de stockage d’eau potable. Le projet prévoit au total l’équipement de près de 3 000 m² de panneaux photovoltaïques, pour une puissance de 400 kilowatts crête (KWc) soit une production annuelle estimée à environ 550 MWh/an.

Cette production équivaut à 10% de l’énergie électrique consommée annuellement par l’ensemble des installations du Sicasil, qui alimente en eau potable jusqu’à plus de 500 000 personnes. Les travaux vont s’échelonner sur 3 ans pour un montant global évaluéà  3,2 millions d’euros T.T.C.

L’installation inaugurée la semaine dernière est implantée au dessus de la toiture du réservoir d’eau potable de Ranguin. Elle comporte un champ de 184 modules photovoltaïques occupant une superficie de 220 m². Les modules reposent sur des supports triangulés eux-mêmes fixés sur des longrines en béton.

La puissance installée du générateur photovoltaïque de Ranguin s’élève à 32 kilowatts crête (32 KWc) et offrira une production annuelle de 42 Méga Watt heure (42 MW h/an)

L’installation a été fournie par Schüco (pour les modules) et SMA (pour les onduleurs). Le montant de l’investissement de cette installation spécifiquement s’élève à 193 136 euros H.T. (maîtrise d’oeuvre comprise).

L’investissement de l’installation de Ranguin s’inscrit dans une première tranche de travaux de 1,1 million d’euros qui bénéficie d’une aide financière du Conseil Général des Alpes-Maritimes de 25% et de la région Provence Alpes Côte d’Azur pour 20%. Grâce à cette aide, le retour sur investissement de ce site sera de 10 ans, voire 7 ans.

Après le site de Ranguin, les toits de l’usine de l’Apié et ceux du réservoir de l’usine de Nartassier seront équipés en panneaux photovoltaïques et mis en service avant la fin du printemps.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Des panneaux solaires pour l’eau potable cannoise"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Très Bien ! très bon plan ! devrait faire école ailleurs où l’ensoleillement s’y prête, sur le pourtour méditerranéen pour commencer et ailleurs avec l’aide des cartes de Météo-France !…Je crois que l’Alsace avec son climat continental et parfois grand soleil pourrait être aussi un bon candidat… A tenter ! A+ Salutations Guydegif(91)

Sirius6
Invité

Merci Guydegif pour ta bonne humeur et ton optimisme ! Une rareté dans le monde cynique et glacial des commentaires de blogs et sites de news.

wpDiscuz