Enerzine

Des parcmètres solaires « extratime »

Partagez l'article

La 7ème ville du Michigan teste actuellement un nouveau système de parcmètre solaire.

Baptisé "e-parc", l’installation a été implantée dans le centre ville d’Ann Arbor (115 000 habitants) et couvre environ 150 places de stationnement.

Le parcmètre via son écran et son clavier demande à la personne de saisir le numéro de l’emplacement où est positionné le véhicule, ainsi que le temps de stationnement désiré. En plus de pouvoir payer avec la carte de crédit (Cf Monéo en France), l’automobiliste aura la possibilité d’utiliser son téléphone portable ou une autre borne de parking pour augmenter son temps de stationnement.

Ces nouvelles fonctions offrent des perspectives intéressantes, notamment en termes de statistiques sur le niveau d’activité de chaque emplacement.

Enfin, même si les parcmètres sont alimentés à l’énergie solaire, ils ont la capacité de fonctionner par temps couverts.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz