Des pompes à hydrogène dans toute l’Allemagne

Le 10 septembre 2009, huit industriels se sont réunis pour signer un "Memorandum of Understanding" (MoU) avec le Ministère fédéral du transport allemand (BMVBS), afin d’encourager la construction de pompes à hydrogène sur le territoire allemand.

Le consortium regroupe des industriels des domaines de l’automobile, du pétrole, du gaz et de l’énergie. "Notre objectif est de mettre en place un approvisionnement le plus généralisé possible sur le territoire allemand, de façon à pouvoir y introduire des véhicules alimentés par des piles à combustibles en quantités industrielles dès 2015", a affirmé le Ministre du transport Wolfgang Tiefensee à l’occasion de la signature du MoU à Berlin.

Les partenaires du projet sont Daimler, EnBW, Linde, OMV, Shell, Total, Vattenfall et la société nationale pour l’hydrogène et les piles à combustibles (NOW GmbH [1]). En parallèle, les constructeurs automobiles Daimler, Ford, General Motors, Honda Motor, Hyundai Motor, Kia Motors, Renault, Nissan ainsi que Toyota ont signé une déclaration d’intention pour la commercialisation de véhicules alimentés par des piles à combustibles. Cette alliance unique couvre plus de 50% de l’ensemble du marché de l’automobile en terme de constructeurs.

Le Ministre Wolfgang Tiefensee s’est réjoui au vu de l’alliance de potentiels concurrents, qui marque selon lui une étape dans l’histoire technologique de l’automobile : "Après plus de 100 ans de moteur à essence et de dominance du pétrole, nous nous trouvons devant un changement radical dans le domaine du transport. L’Allemagne doit devenir un marché leader dans les technologies de propulsion de façon à [..] créer de nouveaux emplois d’avenir. C’est en développant à temps des solutions et des technologies adéquates que nous pourrons trouver des acheteurs et des marchés. La signature de cet accord industriel montre que l’Allemagne est déjà leader dans le domaine des technologies de l’hydrogène et des piles à combustibles".

Les 500 millions d’euros de soutien du BMVBS proviennent du deuxième plan de relance du Gouvernement fédéral en faveur de l’électromobilité ; les batteries constituent une priorité dans le domaine. Le projet comprend un financement de 15 millions d’euros pour la mise en place de 25 pompes à hydrogène. Le programme d’innovation national pour les technologies de l’hydrogène et les piles à combustible (NIP) du BMVBS est quant à lui doté d’un total de 1,4 milliard d’euros [2].

Selon Tiefensee, il n’existe aucun autre programme d’une telle ampleur en Europe. "Notre objectif est de continuer à promouvoir conjointement l’électromobilité basée sur les batteries et les piles à combustibles."

Le MoU contient des étapes de transposition industrielle et des objectifs tels que la mise en place de normes et de standards communs.

– [1] Le NOW est la société chargé de la gestion et de la coordination du programme d’innovation nationale pour l’hydrogène et les piles à combustible (NIP).
– [2] "Piles à combustible : lancement d’un programme fédéral d’1 milliard d’euros sur 10 ans – création d’un organisme dédié"

BE Allemagne numéro 451 (16/09/2009) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60502.htm

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Des pompes à hydrogène dans toute l’Allemagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

bien joué. La méthode allemande de programme d’applications à grande échelle avec consortium/MOU de plusieurs multinationales de deux-trois secteurs connexes semble en tous cas porter des fruits (cf Desertec). Je serai curieux de savoir de quel acteur vient l’initiative, quel est le fédérateur. Efficace en tous cas. c’est stimulant et ça change du ronron de la très discrète afh2 (dont le conseil d’administration est composé pourtant de grands industriels français comme Total et L’Air Liquide, mais pas EDF). qu’en est-il donc du programme hydrogène français?

andre
Invité

C’est tout de même le point noir de cette affaire! Que ce soit pour la production, le stockage ou le transport, ce ne sont pas les problèmes qui manquent. Dommage que ce ne soit pas traité dans l’article.

wpDiscuz