Enerzine

Des pylones à haubans pour la ligne à 400.000 volts Avelin-Gavrelle

Partagez l'article

La nouvelle forme de ligne et de pylône retenue pour la future liaison à 400.000 volts ‘Avelin Gavrelle’ a été dévoilée : il s’agit du concept « équilibre » porté par le groupement Hugh Dutton Associés et Gritech.

RTE avait lancé en février 2012 une étude sur de nouvelles formes de ligne et de pylônes dans le but d’améliorer l’intégration paysagère sur le territoire entre Arras et Lille ainsi que l’esthétique de la future ligne aérienne Avelin – Gavrelle. Le concept sélectionné au design épuré équipera donc la ligne électrique lors de sa reconstruction.

Soucieux de l’aspect paysager lié à cette rénovation du réseau électrique, RTE et le groupement Hugh Dutton Associés / Gritech proposent le concept « d’une ligne fluide et souple dans le paysage ». Les pylônes seront construits en acier avec un système de haubans offrant au mat une stabilité accrue.

Ce choix devait par ailleurs répondre aux critères du cahier des charges axé sur l’innovation esthétique, l’intégration aux territoires traversés, une faisabilité technique réaliste y compris en termes de maintenance et des coûts maitrisés.

"Ce concept unique en France, sera implanté sur tout ou partie de la ligne" a indiqué RTE, le gestionnaire français du Réseau de transport d’électricité.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Des pylones à haubans pour la ligne à 400.000 volts Avelin-Gavrelle"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Alain59
    Invité

    Pourquoi n’enterre-t-on pas ces nouvelles lignes ?

    Bachoubouzouc
    Invité

    Parce que cela coûte une fortune. Ainsi, l’enterrement de l’interconnexion France Espagne nous aura coûté sept fois plus cher qu’une ligne classique, soit 700M€ au lieu de 100M€. A environ 10 000 euros le surcoût par mètre de ligne HT, ça fait cher les beaux yeux des riverains. C’est donc à RTE de peser le surcoût et la rentabilisation de ces lignes face à la densité de population et à l’opposition locale.

    Stephsea
    Invité
    Bien que non spécialiste, je pense que l’enfourissement posse de très gros problèmes assez évidents. Pertes en ligne augmentées. Cheminement complexe obstacles très nombreux et accessibilité des machines. Un enfourissement ne se fait pas juste à 1m de profondeur dans un petit tube. Ce sont de gros travaux. Imaginez les dégats aux chemins, cultures, routes, les obstacles trsè nombreux, haies, étangs, routes, parcelles privées, autres réseaux déjà en place, etc. Il faut aussi créer de très nombreux regards de maintenance, des accès… Un enfer d’ingénierie donc. PS : Y avait il un illustration encore plus floue et moins explicite pour… Lire plus »
    Sweetdream
    Invité

    On peut voir les photos détaillées du projet sur :

    gaga42
    Invité

    Ben oui, c’est vrai, et on pourrait aussi enterrer les éoliennes, qui foisonnent non loin de la très couteuse interconnexion souterraine France-Espagne…

    bolton
    Invité

    Merci pour le lien. En passant, ils ne se sont pas surpassés pour l’orthographe :-s

    wpDiscuz