Des résultats en pagaille dans le secteur énergétique

Jeudi 28 octobre, nous avons eu le droit à une kyrielle de publications à la fois dans dans le secteur de l’énergie comme dans le domaine de l’environnement.

En voici la liste :

 

Areva a réalisé au troisième trimestre 2010 un chiffre d’affaires de 2,011 milliards d’euros, en croissance de 6,1 % par rapport au troisième trimestre 2009. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires ressort à 6,168 milliards d’euros, en croissance de 6,3 %. Au 30 septembre, le carnet de commandes du groupe atteint 42,7 milliards d’euros, en hausse de 2,2 % par rapport au 30 septembre 2009 (41,8 milliards d’euros).

EDF Energies Nouvelles (filiale d’EDF) annonce un chiffre d’affaires consolidé de 963,1 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en hausse de 33,7 % par rapport à la même période sur 2009. Au 30 septembre 2010, la capacité installée d’EDF Energies Nouvelles, toutes filières confondues, s’élève à 3 265,9 MW bruts (2 514 MW nets).

Exxon Mobil a vu ses bénéfices bondir de 55% au troisième trimestre avec un bénéfice net de 7,35 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires quant à lui a progressé de 15,8% à 95,3 milliards de dollars.

Nexans annonce un chiffre d’affaires pour le troisième trimestre 2010 de 1 566 millions d’euros (à cours des métaux non-ferreux courants), soit 1 094 millions d’euros (à cours des métaux non-ferreux constants*), correspondant à une croissance organique de +2,8%. Sur les neuf premiers mois de l’année, la baisse organique du chiffre d’affaires s’établit à -2,6%. L’activité des câbles d’énergie de Basse et Moyenne Tension se redresse après 6 trimestres consécutifs de baisse.

Séché Environnement annonce au 30 septembre 2010, un chiffre d’affaires consolidé qui s’établit à 297,2 millions d’euros, marquant une progression de 10,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2009.

Suez Environnement a publié un résultat brut d’exploitation sur 9 mois de 1,69 milliards d’euros (+9,9%) à changes constants. Le chiffre d’affaires s’établit à 10,135 milliards d’euros (+11,8%) à changes constants.

Technip annonce un Chiffre d’affaires de 1 512,1 millions d’euros au troisième trimestre 2010, dont 610 millions dans le Subsea, pour un résultat net de 103 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois, le CA s’élève à 5 011,5 millions d’euros (+13,9%) pour un Résultat net de 305,4 millions d’euros (+5,4%)

(*) Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non-ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Des résultats en pagaille dans le secteur énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tassin
Invité

” EDF Energies Nouvelles (filiale d’EDF) annonce un chiffre d’affaires consolidé de 963,1 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en hausse de 33,7 % par rapport à la même période sur 2009. ” Et après on nous dit qu’il faut augmenter la CSPE car l’achat de la production PV par EDF coûte trop cher. Foutage de gueule!!

Blu
Invité
Ce n’est pas EDF énergies nouvelles qui achète la production PV, mais EDF agence pour l’obligation d’achat, ce sont 2 entités bien séparées. La CSPE est directement calculée pour compenser l’achat des ENR, autrement dit le prix du PV est supporté directement par le consommateur, non par EDF (l’agence pou l’obligation d’achat ne jouant que le rôle d’intermédiaire). Le PV ne coute rien à EDF, il ne coute qu’au consommateur. Par contre il rapporte bien à EDF EN qui vend sa production PV au tarif prévu par la loi. En gros il n’y a pas d’arnaque dans l’augmentation de la… Lire plus »
Tassin
Invité

Mais bel et bien filiales d’un même groupe! Donc quand le gouvernement annonce que le PV coute trop à EDF (sous entendu EDF groupe), il ment. Si ça coute à une branche et que a rapporte à l’autre, alors un transfert est envisageable.

Tassin
Invité
Vous ne me blessez pas, je parlais d’une logique “incohérente” entre le fait d’annoncer une hausse des tarifs “parce que le PV coute trop cher pour EDF” et d’un autre côté le fait qu’ils soient les premiers développeurs PV à travers la filiale EDF EN. Si vous voulez le résultat net 2010 prévisionnel c’est entre 430 et 450 millions d’€. Un petit transfert vers EDF obligation d’achat des bénéfices engendrés par le PV serait donc possible et utile. C’est assez facile de séparer la partie “rentable” et la partie “coûts d’exploitation” pour ensuite dénoncer le déficit de cette dernière. C’est… Lire plus »
wpDiscuz