Des taxes douanières ‘punitives’ pénaliseraient l’industrie solaire

Des industriels du secteur solaire photovoltaïque – à travers leurs filiales européennes – tentent d’éteindre l’incendie concernant d’éventuelles mesures protectionnistes que l’Europe serait tentée d’imposer, à l’instar des Etats-Unis.

En effet, l’Alliance pour une énergie solaire accessible (AFASE) qui regroupe 70 membres dont les chinois Suntech, Yingli, Trina solar souligne que toute introduction de taxes douanières punitives contre les produits solaires Chinois au sein de l’Union Européenne affecterait sérieusement les perspectives de développement du photovoltaïque en Europe et menacerait des milliers d’emplois dans le secteur.

La semaine dernière, plusieurs fabricants de panneaux solaires européens regroupés sous le nom d’E.U. ProSun ont déposé une plainte anti-dumping auprès de l’Union Européenne.

« Cette plainte anti-dumping reflète une vision de court terme et un manque total de discernement puisqu’elle reviendrait à faire porter par l’ensemble des industriels du secteur une initiative malheureuse prise par une poignée d’entre eux » a affirmé Till Richter, Directeur général de la compagnie solaire Allemande Richter Solar. « La colonne vertébrale de l’industrie solaire, que sont les installateurs locaux de petite et moyenne tailles, les développeurs, les détaillants, les ingénieurs et les techniciens de maintenance, qui représentent des milliers d’emplois européens seraient mis à mal si des mesures anti-dumping étaient imposées par l’UE. »

L’organisation nouvellement créée EU ProSun affirme que la plainte est soutenue par la majorité des producteurs industriels Européens. Or, d’après l’AFASE, seules 20 entreprises du secteur semblent s’être regroupées sous cette bannière, alors que selon l’Association de l’industrie solaire Allemande BSW, environ 10 000 entreprises interviendraient dans ce secteur, pour le seul territoire allemand.

« L’UE bénéficie amplement de l’ouverture des marchés et du libre-échange. Des mesures protectionnistes créeraient une situation où tout le monde serait perdant à de nombreux égards.
Il est donc indispensable que l’ensemble des acteurs du marché mondiaux de l’industrie solaire travaillent ensemble de manière constructive et résolvent leurs différends commerciaux par voie de négociation plutôt qu’en s’appuyant sur des initiatives unilatérales
» a ajouté Till Richter.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Des taxes douanières ‘punitives’ pénaliseraient l’industrie solaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bachoubouzouc
Invité

Est-ce que quelqu’un a des chiffres sur le différentiel de prix entre les panneaux PV français et chinois ?

Enpassant
Invité

On peut tres facilement trouver des panneaux chinois de bonne (voire très bonne) qualité, pour 0,56 – 0,60 € / WC et son équivalent allemand à 0,72 – 0,76 € (et français à “beaucoup” plus cher….).

Bachoubouzouc
Invité

Merci pour ces chiffres.

gcb
Invité

Pour synthétiser, selon l’AFASE il faut donc laisser la Chine faire son dumping, quitte à perdre notre savoir-faire en production de panneaux solaires, car des emplois sont en jeu. Belle vision court-termiste. Enfin, faire entrer un pays communiste dans l’OMC, c’était déjà une sacrée contradiction en soi.

Lionel_fr
Invité
Pour une fois que je me rends utile : J’espère que la taxe douanière sera mesurée. Il est dangereux de remonter artificiellement les prix s’il n’y a rien de solide à sauver dans les pays riches. S’il y a dumping (vente à perte) oui, mais si c’est punitif, alors le résultat sera globalement mauvais pour la filière : les productions locales s’effondrereront quand même et les intervenants de la filière seront pénalisés alors même qu’il y a un gros potentiel en dehors de la fabrication de panneaux. Si les occidentaux veulent taxer les panneaux à l’instar de l’essence puisque l’énergie… Lire plus »
Enpassant
Invité
@Lyonel Si je partage votre point de vue sur les fautes occidentales liées à l’absence de vision à terme pour cause de cupidité à très court terme, je vous rappelle humblement que l’on compare des pays européens “économiquement ouverts” et un empire chinois particulièrement protectionniste (essayez de de faire rentrer des produits en Chine, sans vous associer avec une entreprise locale et arroser largement la mafia politico-adminstrative et technocratique….). Et que dire des “facilités” de financement des usines par la banque nationale chinoise à des taux nuls ? Et que dire des conditions sociales et environnementales ? Bien sûr le… Lire plus »
Tchal
Invité

L’autonomie énergétique ça a un sens. Ou tu as compris ou tu ne comprendras jamais rien. Le PV est un produit industriel délocalisable à merci. 70% du prix concerne la fabrication. Alors arrétez de précher pour votre paroisse, chacun sa merde et le vaches seront bien gardées. il faut imposer que l’électricité en france soit française. Un petit pourcentage accepté en fonction des variations saisonnières et climatiques. Mais comme on ne vend plus de centrales en france vous avez compris!!

chelya
Invité
Et que dire des “facilités” de financement des usines par la banque nationale chinoise à des taux nuls ? …quelles sont calqués sur le mécanisme d’avance remboursable qui finance les Airbus depuis des dizaines d’années, et je ne parle même pas de ce que touche l’industrie automobile ou celle de l’armement. Je rappelle que la BCE a filé 1000 milliards d’euro à 1% aux banques européennes pour qu’elles les prêtent à l’économie réelle, si les industries européennes n’ont jamais vu la couleur de ces prêts, c’est de la faute des banques chinoises ou des banques européennes ? Et les chinois… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Avec un watt crète à 1 euro, 3 Kw de panneaux reviennent à 3000€ (je peux acheter du monocristallin à 0.9€/Wc) Un gars dont j’ai oublié le nom a dit sur ce forum il y a ~ un an que ses 3kWc lui avaient couté 17 k€ facilement empruntés à la banque (le feedin tariff rassure les banquiers) Admettons 15000euros cette année dont 3000 de panneaux c’est quand même l’installateur qui fait de la marge. D’autre part , pour faire simple et un peu cru : la france est strictement incapable d’être compétitive sur le marché des panneaux actuellement. Le… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
mices.fr est marrant, simple, efficace si de millions de personnes le font, pas cher mais ne rapporte rien non plus .. Du même tonneau, j’ai fait des montages en pure 12v pour apprendre à des ingés à bricoler des controleurs sans utiliser d’onduleur, ça permet de grapiller des petits watts dissipés dans l’onduleur et un régulateur + batterie coutent le même prix. En plus d’être fantasmatique : au lieu d’être le “bon citoyen” moyen qui offre une production microscopique à son pays, je joue le “survivalisme” en offrant un service de survie en cas d’effondrement du réseau, catastrophe naturelle… on… Lire plus »
gcb
Invité

@ l’annonyme ci-dessus. La nationalité de l’entreprise multinationale est celle du pays qui concentre les bénéfices et le pouvoir de décision, tout simplement. Qu’il y ait une part de répartition des richesses (main d’oeuvre, R&D, sous-traitance) ne doit pas masquer l’essentiel.

gcb
Invité

C’était l’effet escompté de cet oxymore. 😉 Qu’est-ce que le No Logo ? Mon usage de “multinationale” est peut-être erroné ou imprécis, car je parlais bien sûr du cas d’une entreprise qui expatrie sa production ou sa R&D seules, sans nécessairement créer de filliales. Dans ce cas, par définition, le siège social concentre les bénéfices et la stratégie.

Lionel_fr
Invité
Il est tout à fait ridicule de réduire l’activité, le sport ou un holding à une affaire de nationalité. La nationalité d’une multinationale ressemble effectivement à une blague. Pour le client, la qualité du service rendu dépend largement du distributeur et de sa gestion d’approvisionnement. S’il vend de la qualité le lundi, rupture de stock le mardi, réétiquetage d’une fin de série le mercredi pour livrer le jeudi, le client du lundi sera heureux et livré à temps, tous les autres se font avoir. Si le client du lundi est un peu sérieux , il vire ce fournisseur et accepte… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
C’est vrai que les clichés sont solidement ancrés. La “qualité chinoise” n’a effectivement aucun sens. Microsoft fabrique tous ses claviers en Chine avec le logo Microsoft dessus et la qualité est exactement la même que pour un fournisseur occidental. Carrefour achète ses claviers premier prix à un fournisseur noname chinois et la qualité est difficilement descriptible… J’ai eu un contrat hyper fréquences récemment qui exigeait du hardware 8 couches “qualité spatiale”. Je m’y suis repris à 15 ou 20 fois avant de parvenir au bon design et le seul prestataire au monde qui propose des gravures de cette qualité est… Lire plus »
wpDiscuz