Des véhicules électriques au Shell Eco-marathon 2011

Depuis des mois, plus de 3.000 étudiants et leurs professeurs travaillent dans toute l’Europe à concevoir et construire des automobiles futuristes hors du commun : un travail de titan dont le seul but est de parcourir la plus grande distance possible en consommant le minimum de carburant.

En effet, ces jeunes passionnés de mécanique ont été admis à tester l’efficacité énergétique de leurs véhicules au cours de la 27ème édition du Shell Eco-marathon Europe, qui se déroulera du 26 au 28 mai sur le circuit d’Eurospeedway Lausitz en Allemagne.

Au nombre des concurrents figureront 64 équipes françaises, sélectionnées cette année parmi un nombre record de candidatures. Toutes ont en commun leur passion de la mécanique et la volonté de repousser les limites du rendement énergétique.

Plus de distance. Moins de carburant.

L’histoire du Shell Eco-marathon dure depuis vingt-sept ans. Le programme a pour objectif de concevoir et construire un véhicule capable de parcourir la distance la plus longue en consommant le moins de carburant possible. Les équipes peuvent concourir dans deux catégories : la catégorie Prototype, où l’on cherche à optimiser l’aérodynamisme et à maximiser l’efficacité des moteurs, et où les voitures ont souvent un look futuriste, ou bien la catégorie UrbanConcept, où les voitures ressemblent plus à des véhicules de tourisme tels qu’on les connaît aujourd’hui. Cette année, 168 véhicules ont été admis à concourir en Prototype et 54 en UrbanConcept, soit 222 équipes venant de 26 pays.

Des véhicules électriques au Shell Eco-marathon 2011

Plusieurs seuils importants ont été franchis au cours des précédents Shell Eco-marathon. Lors de la manifestation européenne de 2010 a été établi un record historique de la plus longue distance parcourue avec un seul litre d’équivalent-essence : un résultat de 4.896,1 km réalisé par l’équipe française de Polytech’Nantes.

Nouveauté 2011 : des performances électrisées.

Pour l’alimentation de leurs véhicules, les équipes ont le choix entre différents carburants traditionnels ou non-conventionnels. Les véhicules équipés de moteurs à combustion interne peuvent utiliser de l’essence, du gazole, du GTL (carburant de synthèse obtenu à partir du gaz naturel), du biodiesel (FAME) ou de l’éthanol. Ceux fonctionnant avec des moteurs électriques peuvent utiliser les technologies de l’hydrogène, du solaire ou des batteries rechargeables.

La catégorie batteries rechargeables testée avec un grand succès en 2010, devient cette année une catégorie à part entière réunissant 29 participants venus de 12 pays.

Des véhicules électriques au Shell Eco-marathon 2011


Des mois de préparation.

Le programme Shell Eco-marathon n’est pas seulement un défi aux compétences techniques et scientifiques, il contribue à développer le travail d’équipe, la créativité et la persévérance chez les étudiants. Au cours de la compétition, étudiants et enseignants ont aussi l’occasion de partager leurs expériences, d’échanger des idées et de s’amuser. Mais les trois jours de compétition ne sont que le sommet de l’iceberg, l’aboutissement de plusieurs mois de conception, de construction, d’essais et de mise au point.

« Pour Shell, une mobilité plus intelligente signifie aider nos clients à améliorer leur rendement énergétique tout en trouvant de nouvelles façons de faire fonctionner un réseau de transports plus propre pour demain », souligne Peter Voser, directeur général de Royal Dutch Shell plc. « Le Shell Eco-marathon a un rôle important à jouer car il invite une jeune génération d’ingénieurs et de scientifiques à penser de façon créative aux économies de carburant, et à mettre en pratique de nouvelles idées. Tandis qu’ils continuent leurs préparatifs, je souhaite bonne chance à tous les participants. »

Consulter la liste des équipes françaises sélectionnées pour participer au Shell Eco-marathon Europe 2011 >>>> ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Des véhicules électriques au Shell Eco-marathon 2011"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

un retour aux fondamentaux, avec des véhicules au minimum “urban concept”, et une consommation mesurée qui pourra s’assimiler à la voiture de M tout le monde, qui aimerait bien transporter 4 personnes et leurs bagages sur 4900 km avec un seul litre decarburant, mais qui, n’étant pas complètement stupide, sait que ces sont des prototypes, et en plus très éloignés de la réalité même de “dans 30 ans”. La recherche fondamentale c’est bien , c’est nécessaire, mais c’est encore mieux la recherche appliquée(cable !)  à un horizon maximum de la décennie, ou mieux encore du lustre.

Hybrelec
Invité

Le 1er site d’annonce de véhicules écologiques sera présent lors de cette événements ! venez décourvir Nouveauté 2011 : des performances électrisées : à bientôt sur http://www.hybrelec.fr

Shok
Invité

ce genre de projet n’interesse pas vraiment shell/Total/BP… et pour ce qu’il en est des constructeurs, il ne peuvent se permettre de vendre des voitures trop perfectionner, enfin faut bien vendred des version beta avant… ça coute moins chère a développer et ça rapporte bien plus d’argent.

wpDiscuz