Désaccord européen sur les réformes énergétiques

Dans une lettre commune adressée à la Commission européenne, des ministres de plusieurs pays membres ont fait part de leur rejet des projets de réformes du secteur de l’énergie envisagés par Bruxelles.

Rédigée par le ministre français à l’Energie Jean-Louis Borloo, et signée par ses homologues allemand, autrichien, luxembourgeois, grec et slovaque, la lettre écarte l’idée d’une "séparation complète de la production et de la distribution de l’électricité et du gaz", rapporte le Financial Times Deutschland.

Le projet de réforme en vue d’un tel découplage des réseaux doit être exposé à l’automne. Il est notamment défendu par la commissaire européenne à la concurrence, Neelie Kroes ainsi que par le commissaire à l’Energie, Andris Piebalgs.

La séparation des activités énergétiques pourrait avoir des conséquences négatives, dénoncent les ministres signataires de la lettre. Elle risquerait notamment d’affaiblir les géants du secteur que sont EDF et EON et pourrait également être responsable d’une forte hausse des prix du gaz et de l’électricité.

 
(src : Financial Times Deutschland)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz