Désistement d’un acteur dans le projet britannique NuGen

Scottish and Southern Energy plc (SSE) a décidé de se retirer du projet NuGeneration (NuGen), une joint venture constituée en vue du développement d’une centrale nucléaire de nouvelle génération d’une capacité pouvant aller jusqu’à 3,6 GW dans le comté de West Cumbria, au Royaume-Uni.

Cette annonce constitue une opportunité à la fois pour GDF Suez et Iberdrola qui porteront leur participation respective au projet à 50%. Et malgré ce retrait, les 2 Groupes se disent "très confiants quant aux perspectives de leurs plans de développement dans le comté de West Cumbria et il n’y a aucune raison pour que la décision de SSE interfère avec les projets ou le calendrier."

Ainsi, comme prévu, la décision d’investissement finale devrait intervenir vers 2015 pour une mise en service commerciale de la nouvelle centrale nucléaire vers 2023.

Désistement d'un acteur dans le projet britannique NuGen
[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

Le consortium précise que "de nombreux chantiers concernant des activités importantes sont désormais lancés et une demande de permis de construire a récemment été déposée concernant les travaux préliminaires de caractérisation de site qui devraient démarrer d’ici la fin de l’année." De plus, NuGen disposerait "des ressources adéquates en termes de compétences, de connaissances et d’expériences."

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Désistement d’un acteur dans le projet britannique NuGen"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
moise44
Invité
Dommage qu’il ne précisent pas avec quels récteurs ils ont nous délivrer cette puissance ! Je pense qu’ils feront de l’EPR (European Pressurised Réactor) mais rien n’est précisé sur leur site … En france les centrales de cette puisance comptent 4 réacteurs de ~900 MW (dampierre par exemple), avec des EPRs ou des réacteurs de Civaux et de Chooz (REP) il n’en faut que 2 (2x ~1.5 GW) … car 4 générateurs de vapeurs et batiment réacteur plus gros donc réacteur plus gros aussi. A moins qu’il ne décident de construire de la 4G ? pas d’information sur le sujet,… Lire plus »
Uk
Invité

L’EPR et l’AP1000 sont en cours de qualification en angleterre. Une fois les 2 technologies qualifiée, NuGen devrait utiliser l’AP1000 :

Rice
Invité

. Prise de décision 2015… D’ici 4 ans c’est sûr que l’on aura pas appris à stocker l’électricité des ENR. Mais on aura peut-être pris un nouveau Fukushima sur la tête….

Bachoubouzouc
Invité

Oui, ou bien un tsunami, une sécheresse ou des inondations auront rappelé à nos chers congénères l’utilité de limiter nos émissions de CO2 !

Rice
Invité

. Compte tenu de la faible part des moyens de production de l’électricité dans la production de GES, il y a fort peu à parier que le remplacement (provisioire) des centrales par des sources de production émettrices de CO2, impacte durablement le climat au point de participer à la montée des mers et autres tsunamis. Nous sommes toutefois d’accords sur l’impérieuse nécessité de réduire toutes formes d’emission de GES mais là encore, c’est plutot des économies d’énergies qu’il faudra taper ; on ne pourra pas durablement continuer à consommer autant d’energie, de quelque formes et quelqu’origine que ce soit.

wpDiscuz