Deux navettes fluviales hybrides diesel-électrique à Bordeaux

En s’inscrivant dans une stratégie de transport plus écologique déployée par la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), Keolis, premier groupe de transport du secteur privé en France, lancera en 2012 un nouveau service de ferry à motorisation hybride diesel-électrique qui assurera la navette entre les deux rives de la Garonne.

Les deux navettes fluviales devraient transporter chaque année 200 000 passagers et leurs vélos.

Chaque ferry sera équipé d’un système de batterie lithium-ion (Li-ion) Saft de 140 kWh qui alimentera le moteur de propulsion électrique et les systèmes auxiliaires comme l’éclairage et les communications. Couplée au moteur diesel du bateau, la batterie stockera l’énergie produite par le générateur et apportera une puissance de propulsion supplémentaire en cas de besoin.

Les batteries seront rechargées la nuit sur le réseau d’électricité local et pendant la phase de propulsion diesel. Grâce à leur excellente capacité de stockage d’énergie, les bateaux disposeront de 6 heures d’autonomie tout-électrique pendant les deux périodes de pointe de la journée – trois heures le matin et trois heures le soir – ce qui réduira les coûts de carburant et les rejets de CO2 et de NOx.

« Ce projet de service de navette fluviale sur la Garonne est un premier succès important pour Saft, qui vise à se développer fortement sur le marché de la propulsion marine grâce à sa technologie Li-ion éprouvée », a déclare Bertrand d’Hautefeuille, Directeur Commercial des activités marines de Saft. « Savoir qu’une des premières applications d’un système de batterie pour bateau hybride développé et fabriqué dans notre unité de Bordeaux rendra un service considérable à la collectivité locale est un important motif de satisfaction. »

Deux navettes fluviales hybrides diesel-électrique à Bordeaux

Saft possède déjà une expérience dans le secteur des transports en commun (métro, tramway, bus de mer) en tant que fournisseur de batteries pour l’énergie de secours et la traction. Par exemple, ses batteries au nickel fournissent une puissance de propulsion aux services de navette électrique par ferry à La Rochelle et sur le canal Saint-Denis à Paris.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Deux navettes fluviales hybrides diesel-électrique à Bordeaux"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Pourquoi pas ”propulsion électrique tout le temps”, le moteur-générateur diesel ne servant qu’à faire l’appoint de jour, lorsqu’en mouvement, et qd batteries chargées la nuit sur réseau sont faibles. Ceci permettrait au moteur diesel de tourner à régime constant, donc optimisé, donc moins polluant, alors que si diesel assure la motricité il doit changer de régime pour adapter la vitesse d’avancement et d’approche de l’embarcadère. Dommage ! l’impression d’une demi-mesure pour les GES !! A+ Salutations Guydegif(91)

trimtab
Invité

Ils ont oubliés les ‘ailes’ solaires ! pour un petit ‘coup main’ au recharge des batteries aux ‘heure de pointes’ (en journée le soleil brille ?), pour ‘pomper un peu moins ‘au réseau’ la nuit, et selon le vent, un peu ‘assistance vélique’. Le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière ? Faut aller ‘jusqu’au bout’ du resonnement ‘propulsion hybride’ comme les australiens ! trimtab

Pastilleverte
Invité
Très bien, les économies de rejets de Nox sont également citées (opour une fois). j’aimerais bien savoir entre quels points des rives de la Garonne ces navettes sont prévues. En effet, il existe un ouvrage déjà construit qui s’appelle un pont, qui permet de traverser à pied ou en vélo relativement rapidement compte-tenu de la faible largeur de la Garonne. D’autre part, le tram, moyen écolo s’il en est, traverse également le pont…Mais je reconnais qu’une “mini croisière” a toujours plus de charme que la marche sur un pont souvent venteux… Bref, sauf desserte trsè utile aux bordelais, un beau… Lire plus »
Nicias
Invité

Il doit y avoir 6 ou 7 ponts à Bordeaux, je présume que vous parlez du Pont de Pierre (je me vois mal me promener sur le pont d’Aquitaine), qui, si la Garonne c’est pas l’Amazone, fait quand meme 500m. Je n’habite plus a Bordeaux depuis longtemp, mais plus que des croisières, je vois plutôt des trajets domicile/travail. Par exemple il me semble qu’il y a pas mal d’activitées industrielles en face de la gare st Jean.

gp
Invité

Félicitation à Keolys pour cette initiative. Bcp d’autres grandes villes construites le long des fleuves offrent un potentiel intéressant pour le transport de personnes par voie fluviale. Moins rapide qu’un 2 roues ou qu’un 4 roues, la navette fluviale permet en revanche des trajets souvent bcp plus direct que l’utilisation d’un pont surtout lorsque celui-ci est très encombré… Un beau projet dans l’ère du temps!

bruno
Invité

L’article ne précise pas quel chantier naval construira les 2 bateaux (on sait juste que SAFT fournira le système de propulsion électrique) ; on espère qu’il s’agit d’un des nombreux chantiers navals français tant qu’à faire -:)

wpDiscuz