Enerzine

Deux nouveaux projets éoliens offshore sur la Tamise

Partagez l'article

Le gouvernement britannique a donné son accord, le 18 décembre 2006, à la construction de deux parcs éoliens offshore de haute capacité dans l’estuaire de la Tamise.

Il s’agira au total d’une capacité de près de 1300 MW d’ici quelques années, assez pour approvisionner en électricité près d’un million de foyers britanniques (un tiers des foyers londoniens). De plus, cela entraînera un abattement de plus de 2 millions de tonnes des émissions de CO2.

Ainsi, David Miliband, Ministre de l’environnement, de l’alimentation et des affaires rurales, et Alistair Darling, Ministre du commerce et de l’industrie, ont donné leur feu vert aux projets London Array d’une capacité de 1000 MW et Thanet de 300 MW. Ces deux projets s’inscrivent dans le programme britannique de démonstration de l’éolien offshore, en deux étapes :

  • étape 1 : plusieurs projets de faible capacité (entre 60 et 108 MW) sont développés ; il s’agit d’une phase d’apprentissage pour les entreprises du secteur énergétique. Cette phase est entamée depuis plusieurs années.
  • étape 2 : des parcs de forte capacité sont implantés dans trois régions principales (l’estuaire de la Tamise, le Greater Wash sur la côte Est de l’Angleterre et le nord du Pays de Galles) avec un potentiel cumulé de 5 à 7 GW. Cette phase va débuter en 2007, notamment à travers la mise en place des projets London Array et Thanet.

Il faut noter qu’actuellement la puissance éolienne installée sur le territoire britannique s’élève à 1660 MW en onshore et seulement 304 MW en offshore.

Quatre autres projets de parcs éoliens de grande capacité sont actuellement en phase de développement sur le territoire britannique :

  • un parc offshore de 1 200 MW sur la côte Est de l’Angleterre à Triston Knoll;
  • un autre parc offshore de 200 turbines pour une capacité de 750 MW sur la côte nord du Pays de Galles ;
  • un parc de 500 éoliennes onshore (divisé en trois sites) sur les Iles Hybrides à l’ouest de l’Ecosse ;
  • un autre parc onshore de 322 MW à Whitelee (près de Glasgow) capable d’alimenter en électricité 200 000 foyers.

Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Deux nouveaux projets éoliens offshore sur la Tamise"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Claude
    Invité

    L’hybride est à la mode , mais il s’agit malgré tout des îles Hébrides et non Hybrides !

    wpDiscuz