Enerzine

Direct Energie acquiert une centrale à gaz à cycle combiné de 408 MW

Partagez l'article

Le groupe énergétique Suisse Alpiq a annoncé la cession de sa centrale à gaz à cycle combiné située au groupe énergétique français Direct Energie pour un montant de transaction qui s’élève à environ 45 millions d’euros.

Cette centrale, dédiée à la production d’électricité, détient et exploite une centrale thermique à cycle combiné gaz située à Bayet dans l’Allier et compte une trentaine d’employés. Construite par Ansaldo (technologie Siemens) et mise en service en juillet 2011, la centrale dispose d’une capacité installée de 408 MW.

Cette cession s’inscrit dans le cadre de la transformation du Groupe Alpiq qui prévoit, notamment, une gestion ciblée des coûts et la réduction de l’endettement net.

Pour Direct Energie, cette acquisition, réalisée à des conditions attractives et dans le contexte de la mise en œuvre d’un marché de capacités, s’inscrit dans la stratégie d’intégration verticale du groupe. Cette présence à l’amont et à l’aval permettra ainsi une meilleure couverture des conditions d’approvisionnement du parc clients.

"Avec plus de 45 000 nouveaux clients en moyenne qui nous rejoignent chaque mois et l’acquisition en cours d’un outil de production flexible, Direct Energie se positionne désormais comme un groupe industriel présent à l’amont et à l’aval. La mise en œuvre de notre stratégie d’intégration verticale conforte de façon indiscutable notre position de 3ème acteur de l’électricité et du gaz en France au service de nos 1,5 million de clients" a déclaré Xavier Caïtucoli, Président Directeur Général de Direct Energie.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Direct Energie acquiert une centrale à gaz à cycle combiné de 408 MW"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pablo11
    Invité

    « Donné » sinon…ou participation très minoritaire.

    Erratum
    Invité

    Sur la source suivante on lit 45 millions au lieu de 450millions, je trouve ca plus logique car le CCG d’occase plus cher que le CCG neuf?? Quelqu’un pour trouver une autre source ?

    Papijo
    Invité

    Autre possibilité, il s’agit du prix d’acquisition de la société d’exploitation. Il reste à l’acheteur à rembourser les emprunts.

    Momo 1
    Invité

    Concernant le prix , effectivement la somme indiquée est très faible …à ma connaissance c’est plutot 1 million d’EUR / MWe installé , mème pour une unité aussi simple et  » rustique  » . L’hypothèse de Papijo semble la bonne …ou alors Y A un blème

    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est effectivement très faible par rapport à du neuf (environ 6 à 7 fois plus), mais une usine qui perd de l’argent ça vaut pas grand chose. Alpiq qui se restructure et se recentre sur la Suisse se coupe un bras, Direct Energie fait un pari pour pas très cher, j’a tendance à penser qu’ils font dans la durée une bonne affaire.

    V87
    Invité

    KKR avait racheté en 2014 les deux CCG ex-Poweo de Pont/Sambre et Croix de Metz pour 150 M€, soit 75 M€ pièce : Espérons que le rachat de Bayet ne remette pas en cause le projet de CCG de Landivisiau (29), dont les travaux doivent débuter à brève échéance.

    wpDiscuz