“Dopé au pétrole et au gaz, le Canada se déshonore toujours davantage”

Au terme de la 18ième Conférence des Nations Unies sur le climat, c’est sans surprise que l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) constate que "le gouvernement Harper – Canada – s’affiche chaque jour un peu plus comme une sérieuse menace pour la sécurité du monde."

"Tout comme les dinosaures de Drumheller en Alberta (Vallée des dinosaures) dont il semble s’inspirer, le gouvernement Harper est totalement anachronique et inadapté face à la réalité du monde d’aujourd’hui. Pas surprenant qu’il récolte tant de «prix fossile» depuis des années. Dopé par l’argent du pétrole et du gaz, le gouvernement Harper est une sérieuse menace pour la sécurité environnementale de ses propres concitoyens, tout autant que pour les citoyens du monde entier", a fait remarquer André Bélisle, président de l’AQLPA.

"Le Sommet international de Doha sur les changements climatiques a démontré à la face du monde que le Canada est honteusement coupable de tout faire pour enrayer toute discussion, toute action et tout mécanisme nécessaires à la lutte contre les changements climatiques, et ce, uniquement dans le but de plaire aux compagnies pétrolières et gazières, en toute contradiction avec la volonté de la population canadienne" a déploré l’association québécoise.

"Malgré les revendications de la société civile canadienne et internationale pour des actions responsables, le gouvernement fédéral continue d’agir comme si de rien n’était, tout en bloquant des engagements au niveau global. Nous revendiquons que cesse cette inaction et que les instances nationales, et provinciales, prennent des positions concrètes en s’engageant à freiner le développement des sables bitumineux et du gaz de schiste", a indiqué Aida Ahmadi, responsable de la campagne Climat et Énergie à Doha, pour l’AQLPA.

"Il est plus que temps que le gouvernement Harper assume ses responsabilités et cesse de jouer le rôle d’un vulgaire promoteur des énergies fossiles, sans considération aucune pour les actions concrètes qu’exige la lutte aux changements climatiques", a conclu André Bélisle.

[DVID]
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "“Dopé au pétrole et au gaz, le Canada se déshonore toujours davantage”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nicolas_54
Invité

… et vous voudriez que les politiques aient une conscience écologique… Belle utopie ! hélàs ;-(

Stephsea
Invité

Et pour combien de temps encore? Car pour diriger le monde, il faut qu’il y ai monde… Selon moi, NOUS dirigeons TOUS notre monde, qui est à notre image, au sens collectif du terme bien sûr.

wpDiscuz