DPE : vers plus de fiabilité et de transparence

La ministre de l’Ecologie et le secrétaire d’État chargé du Logement, ont réagi suite à l’étude publiée mardi par UFC-Que choisir et rappellent qu’un vaste plan d’actions a été engagé en octobre 2010 pour rendre plus fiable le diagnostic de performance énergétique (DPE).

Par conséquent, le 1er bilan des travaux de ce plan de fiabilisation aura lieu en avril 2011.

Depuis le 1er janvier 2011, il est obligatoire d’afficher le classement énergétique du bien dans les annonces immobilières pour les propriétaires comme des locataires. Pour les ministres, le diagnostic de performance énergétique est amené à jouer un rôle de plus en plus important dans les décisions d’acquisition et de location, c’est pourquoi selon eux "il est indispensable de prendre des mesures concrètes afin d’améliorer cet outil."

Annoncée le 27 octobre 2010, par Benoist Apparu, cette démarche de fiabilisation porte sur 7 points essentiels, tels que l’amélioration des méthodes de calcul pour la réalisation des diagnostics, le perfectionnement du contrôle des diagnostics effectués, ou encore la mise en place d’un suivi amélioré des réclamations. Il s’agit également d’améliorer les compétences des diagnostiqueurs, en passant par un encadrement de la formation, et de rendre clairement explicite l’ensemble des données prises en compte dans le calcul du DPE.

Enfin, des réunions de consultations avec les fédérations de diagnostiqueurs et l’ensemble des acteurs concernés auront lieu tout au long du mois de mars. Et ces travaux feront l’objet d’un premier bilan en avril prochain lors d’une table ronde autour de Benoist Apparu.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz