Dresser se penche sur le moteur électrocalogène mixte

Le Département américain de l’énergie (DOE) a attribué 6,6 millions de dollars au fabricant de moteurs au gaz naturel, Dresser Waukesha, pour qu’il mette au point un système générateur-moteur électrocalogène mixte (CHP) censé être plus respectueux de l’environnement.

Les systèmes CHP sont extrêmement performants car, outre leur production d’électricité, ils utilisent la chaleur résiduelle du moteur à diverses fins, notamment pour les procédés industriels, le chauffage et le refroidissement des bâtiments et la création de vapeur. Ceci double la quantité d’énergie utilisable créée par le moteur sans utiliser de combustible supplémentaire.

Le projet pour lequel Dresser Waukesha a reçu ce financement aura pour objectif de réduire les niveaux d’émissions tout en maintenant une efficacité énergétique totale très élevée dans un système durable et fiable.

Grâce au financement du DOE, ainsi que son propre investissement de 5 millions de dollars, Dresser Waukesha va développer un système revendiquant un haut rendement et des émissions extrêmement faibles. Le système CHP produira de 1 à 1,5 MW d’électricité, et jusqu’à 1,5 MW d’eau chaude, et/ou la vapeur destinée aux applications commerciales et industrielles. Utilisé seul ou groupé avec d’autres unités, ce moteur à grand rendement constituera une composante de base dans la mise au point de solutions de production d’énergie au gaz répondant aux exigences des clients en termes d’énergie thermique et électrique.

« Nous sommes ravis de recevoir cette subvention du Département de l’énergie », a déclaré Jim Zurlo, l’ investigateur principal du projet chez Dresser Waukesha. « Ce type de financement complémente notre propre investissement de plusieurs millions de dollars. Il permet à des entreprises telles que la nôtre d’entreprendre des activités de développement de produits étendues dont notre pays et l’environnement bénéficieront de manière significative ».

Ce programme comprend un essai sur le terrain qui confirmera la viabilité technique et commerciale de ce système moteur-générateur avancé. Ce module CHP devrait réduire d’un tiers les émissions de CO2 comparé à la production d’électricité dans une centrale électrique au charbon et de chaleur dans une chaudière au gaz naturel séparée.

« Bien que CHP ait réalisé des progrès importants dans de très grandes applications de 50 MW et plus, les plus petites applications industrielles de 5 kilowatts à 50 mégawatts n’ont pas été complètement développées », a noté le Département de l’énergie dans son annonce initiale des opportunités de financement. « Ceci est largement attribuable au manque d’options à prix compétitif dans cette gamme de dimensions. Ces technologies, une fois déployées à l’échelle commerciale, vont permettre au secteur américain de réduire sa consommation en gaz naturel et de promouvoir l’utilisation d’applications électrocalogènes mixtes (CHP) ».

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Dresser se penche sur le moteur électrocalogène mixte"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

du concentrateur solaire hybride, pour la partie “moteur” thermique

wpDiscuz