Du LEED argent à minima pour la ville de Vancouver

En Juin, le Conseil municipal de Vancouver a approuvé à l’unanimité l’adoption de normes environ- nementales beaucoup plus contraignantes pour la construction de nouveaux batiments dans le secteur privé.

À compter de maintenant, tous les nouveaux aménagements urbains dans le ville de Vancouver devront atteindre ou dépasser le niveau de certification LEED argent. Au 1er janvier 2010, ils devront obtenir la certification LEED OR.

La Ville de Vancouver possède déjà une charte de construction environnementale (EcoDensity), s’appliquant aux sociétés privées, qui constituent la quasi-totalité de l’industrie du bâtiment. L’objectif de la ville est de devenir neutre en carbone d’ici 2030.

Les bâtiments écologiques ne coûtent que 3% de plus au moment de la construction, et ce coût est généralement récupéré dès la première année, en raison d’une consommation d’énergie – en climatisation et en chauffage – réduite.

" Le Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) est un système américain de standardisation de bâtiments à haute qualité environnementale créé par le US Green Building Council en 1998. Un bâtiment peut atteindre quatre niveaux : certifié, argent, or et platine.

Les critères d’évaluation incluent
: l’efficacité énergétique, l’efficacité de la consommation d’eau, l’efficacité du chauffage, l’utilisation de matériaux de provenance locale et la réutilisation de leur surplus.

Au Canada, les bâtiments consomment environ un tiers de l’énergie totale utilisée, deux tiers de l’électricité et un huitième des ressources en eau, en plus de transformer les terres qui fournissent les ressources écologiques précieuses. Le monde de la construction néglige souvent toute l’énergie et tous les matériaux nécessaires sur les chantiers de construction. Effectivement, chaque bâtiment en construction ou en rénovation demande énormément de béton, bois, métaux et autres ressources épuisables.

Du LEED argent à minima pour la ville de Vancouver

De ce fait, l’obtention de la certification LEED assure que l’entrepreneur et les concepteurs ont fait les efforts nécessaires pour diminuer « l’empreinte écologique » du bâtiment pendant et après la conception. Ces efforts permettent de réduire la consommation de ressources énergétiques (électricité, eau, chauffage), permettant de réduire grandement les frais d’exploitation. En plus de diminuer le « poids environnemental » de la structure, la certification vise à conférer une santé optimale aux occupants du bâtiment quant à la qualité de l’eau, de l’air, l’ergonomie de l’espace, etc. L’utilisation améliorée de l’espace permet d’accroître la productivité des travailleurs et de les sensibiliser face à la problématique environnementale, favorisant le développement d’une communauté durable. Cette sensibilisation portée par les gestionnaires permet de mettre en valeur le bâtiment et l’organisation. "

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz