Du MOX au Blayais : une décision incompréhensible pour les écologistes

Par un décret du 28 mai signé de Jean-Marc Ayrault et de Delphine Batho, le Gouvernement a autorisé EDF à utiliser du combustible MOX dans les réacteurs 3 et 4 de la centrale du Blayais. Et pour Europe Écologie Les Verts (EELV), cette autorisation, d’apparence technique, est en réalité un acte politique très négatif.

"Le MOX, combustible composé en partie de plutonium, est environ trois cent mille fois plus radioactif qu’un combustible neuf classique. Sa toxicité est extrême, ce qui constitue un facteur majeur d’aggravation en cas d’accident. Le recours au MOX induit de nombreux inconvénients en termes d’exploitation et de transport et un surcoût pour EDF. Les déchets produits sont plus radioactifs que ceux d’un combustible classique et requièrent un traitement spécifique. Pour l’ensemble de ces raisons, de nombreux pays, dont les Etats-Unis par exemple, n’utilisent pas de MOX dans leur réacteur. Et depuis 2011, AREVA est le seul producteur de MOX dans le monde, l’activité étant abandonnée par son seul concurrent au Royaume-Uni" se justifie le mouvement écologiste.

Autre argument avançé : la centrale du Blayais, située en plein cœur des vignobles bordelais, a été inondée le 27 décembre 1999, frôlant un accident majeur. Elle est considérée comme une centrale particulièrement dangereuse.

Par ailleurs, le MOX est porté par les promoteurs du nucléaire, qui veulent développer les réacteurs de « 4ème génération » pour lesquels le plutonium est indispensable. Aussi, selon EELV, ceux-ci protègent la filière du MOX "coûte que coûte", y compris si cela doit se faire au détriment de la "gestion des déchets, des comptes d’EDF et surtout de la sureté nucléaire".

Enfin, Europe Ecologie Les Verts dénonce une nouvelle fois l’interventionnisme du lobby nucléaire qui avait tenté de faire supprimer une phrase de l’accord PS-EELV après sa signature : "nous engagerons (…) une reconversion à emploi constant de la filière du retraitement et de fabrication du MOX (…)".

Au final, les écologistes regrettent la signature de ce décret pris sous "la pression du lobby nucléaire, sans la moindre concertation, ni respect pour ses partenaires."

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Du MOX au Blayais : une décision incompréhensible pour les écologistes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Les verts denoncent la gestion des dechets. Mais le MOX ne permet-il pas justement d’utiliser le combustible une deuxieme fois? Et donc de consommer moins d’uranium et de produire moins de dechets? Sans doute le MOX usage est-il plus radioactif que le combustible usage classique, mais y a-t-il une grande difference en termes de gestion des dechets? NE s’agit-il pas dans les deux cas de dechets hautements radionactifs a longue vie qu’il faudra enfouire profondement?

De passage
Invité
Dosé comme il l’est aujourd’hui et une fois l’équilibre industriel atteint (comme il l’est presque aujourd’hui), le MOX détruit chaque année le nouveau Plutonium généré: C’est étudié pour effectivement stopper la croissance régulière du stock de Pu français. Alors pourquoi les Verts ronchonnet-ils, comme s’ils ne comprenaient pas qu’on va dans leur sens (apparemment) en brûlant le Pu? Parce que leur anti-nuc généralisé et aveugle n’est pas basé sur une analyse technique rationnelle mais est leur Religion créée par leur prophète en 1972, pour recycler les forces ultra-gauche-anarchistes. Seul leur grand prophète – James Lovelock – a depuis compris son… Lire plus »
loranger
Invité
nombreux les gens sincères. Je pense ! Mais face aux extrêmistes d’un côté (produisons beaucoup, car on pourra consommer beaucoup ce qui est nécessaire pour que le système continue à tourner … même si on s’enfonce de plus de plus), il n’est pas possible d’être modéré, voir de soutenir la moins mauvaise des solutions. Il faut aussi être extrêmistes. Je me sens “écolo”, et si je suis contre le nucléaire, c’est parce que je suis contre son développement. Mettre des panneaux solaires (avec gros bémol sur le PV) ou des éoliennes un peu partout, à part modifier le paysage de… Lire plus »
einstein30
Invité

et toujours les verts qui rouspaitent ; pourquoi “bruler” le plutonium” autrement que dans las reacteurs 900MW du blayais ? il ai fait allusion , entre’autre “, aux vignobles bordelais ,sur ce plan il n’y a aucun rapport sauf si des ecolos ont des vignobles dans zone geographique ; d’autres reacteurs 900 et 1300 MW utilises du MOX et il n’y a pas de problemes ; alors pourquoi chercher des problemes alors qu’il y en a pas avec ce combustible .

Bachoubouzouc
Invité
Sur les coûts : Oui le MOx induit des coûts, mais en évite, aussi. D’une part il réduit les besoins en minerai neuf, et d’autre part il réduit le volume des déchets à stocker. D’où des économies pour EDF. Par ailleurs, ce décret est promulgué suite à une demande d’EDF. Si le MOx n’était pas rentable d’une manière ou d’une autre, vous croyez qu’on se ferait chier avec ces démarches réglementaires et techniques extrêmement lourdes ? Et oui, le MOx ouvre la voie à la filière surgénération. Cette filière nous permettrait de produire de l’énergie pendant plus de 3000 ans… Lire plus »
Nicias
Invité

… ce serait que les écologistes soient pour. Franchement, quel est l’intérêt de nous donner l’avis d’écologistes ultra-minoritaires en France sur le nucléaire. Ils sont contre (et le reste aussi), on le savait déjà. Il y a plein d’autres partis politiques en France nettement plus populaires, mais on ne les entends jamais ici.

christophe1007
Invité

La filière du retraitement fonctionne parfaitement. Sa fonction: -diminuer d’un facteur 10 le volume et la dangerosité des déchets à stocker; -utiliser l’U, les Pu et (en projet) les transuraniens pour leur énergie fissile. Ainsi même avant la généralisation de la génération IV, on a stabilisé le stock de plutonium. Malheureusement les combustibles MOX ne sont pas encore retraités. Ce n’est pas “rentable”: il y a trop peu de matériaux fissiles et des Pu absorbants. Cela changera avec des réacteurs rapides, capables de fonctionner avec des Pu plus lourds. Une autre approche: la filière thorium…

nrjlibre
Invité
Bonjour (je le pense pas !) les pro-nukes ben dites vous êtes en forme aujourd’hui ! on dirait du copé ou du cahuzac ! je rigole Devant tant de mauvaise foi j’en arrive, à ma grande honte, à languir une bonne cata française ! Et même mieux : tous nos vieux réacteurs de 900 MW moxés jusqu’aux yeux qui, pour des raisons génériques(comme ils disent !), pètent les uns derrière les autres ! Pourtant j’aime la France qui est un pays magnifique, j’aime la terre et ce prodige époustoufflant qu’est la vie sous toutes ses formes ! votre invraissemblable entêtement… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Ce qui est bien avec un certain nombre de mouvements écolos, c’est que le recyclage en général c’est toujours bien , même si il est prouvé qu’en termes de bilan global ce n’est pas évident voire franchement négatif, a une exception près le domaine nucléaire où c’est toujours mal. Tieche ci-dessus nous fournit d’ailleurs un lien vers un article de Bernard Laponche qui parle juste de comptabilité du nucléaire dans la bilan énergétique francais( en regrettant que celui ci ne soit pas déclaré comme “importé”), mais le même BL déclarera surement que le MOX c’est pas bien, alors que justement… Lire plus »
Bruno lalouette
Invité

Fillière agroalimentaire = 11 milliards à l’exportation = composée à 80% de vins, de spiritueux et d’eaux. 36000 communes, 33400 milliards de m3 d’eau consommées par an, turbiner toutes ces eaux = mort du nucléaire! 90% de rendement et pollution zéro!

Sicetaitsimple
Invité

Allez y, démontrez nous ça, pour le turbinage, ou fournissez une source. Si on se rendait compte que plus de cent ans de générations d’hydrauliciens ne sont que des générations d’incapables, ce serait quand même une nouvelle! On vous écoute….

wpDiscuz