Enerzine

Du nucléaire pour contrer le réchauffement climatique

Partagez l'article

Le président des Etats-Unis George W. Bush estime que «l’énergie nucléaire, compte tenu des craintes sur le réchauffement de la Terre, est un élément clé». Ce point de vue exprimé dans un entretien accordé par George W. Bush au quotidien allemand "Handelsblatt" est publié ce matin dans le journal économique français "La Tribune".

"Pour un défenseur de la nature, l’utilisation pacifiste du nucléaire ne peut être qu’une bonne solution. Mais c’est une décision politique que chaque pays doit prendre en son âme et conscience", ajoute-t-il, notant qu’il est de "l’intérêt commun" que l’Inde et la Chine "reportent leur appétit en carburants fossiles sur le nucléaire".

Pour le président américain, "globalement nous sommes trop dépendants des hydrocarbures, qui proviennent en partie de régions instables".

"On peut s’en accommoder à court terme. Mais à long terme, au moins pour les Etats-Unis, il en va de la sécurité énergétique nationale. Le seul moyen de résoudre le problème est de diversifier l’approvisionnement pour se rendre indépendant des carburants fossiles", selon M. Bush.

A quelques jours de l’ouverture du sommet des huit pays les plus industrialisés (G8) à Saint-Pétersbourg (Russie), M. Bush se dit prêt à discuter sur le développement de technologies alternatives aux carburants fossiles. « L’objectif serait que les autos soient capables de rouler sans essence sur les 60 à 70 premiers kilomètres. Il est imaginable également de recourir à l’essence-éthanol ou à des moteurs à hydrogène (…) Nous investissons déjà plus d’un milliard pour les technologies liées à l’hydrogène. L’ensemble des acteurs mondiaux doivent travailler dans cette direction », a ajouté le chef de la Maison Blanche


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz