Du plutonium britannique livré en France : inquiétudes

Le Royaume-Uni s’apprête à livrer en France une cargaison de plutonium, en début de semaine prochaine. Une opération qui aurait du rester secrète si Greenpeace n’avait pas rendu l’information publique, inquiète des dangers qu’elle représente.

"Nous dénonçons ce transport très dangereux et le secret qui l’entoure" a lancé Yannick Rousselet, chargé de la campagne énergie de Greenpeace France.

Les "centaines de kilos de plutonium pur sous forme de poudre" qui seront livrés proviennent de la centrale nucléaire de Sellafield, au Nord-Ouest du Royaume-Uni. Selon les informations de Greenpeace, qui dit détenir des documents officiels, le combustible nucléaire est destiné à être retraité par Areva dans la centrale de la Hague, dans le Cotentin. Il devrait y être stocké puis transformé en MOX, un mélange d’uranium et de plutonium, avant de pouvoir être réutilisé.

De l’autre côté de la Manche, la presse s’indigne des dangers que représente ce transport de combustible. "The Independent On Sunday" dénonce le transport de "plutonium prêt à l’emploi militaire, que les terroristes pourraient facilement transformer en une bombe nucléaire [et qui] sera transporté à des centaines de miles de la côte ouest britannique par un navire désarmé".

En France, le Journal Le Monde n’a obtenu aucun commentaire de la part du ministère français de l’Industrie ni d’Areva, pour "des raisons de sécurité."

Par ailleurs, l’hebdomadaire britannique pointe du doigt l"humiliation" que représente la livraison du plutonium en France, alors que l’usine de Sellafield était conçue pour traiter elle-même le combustible. Or, elle n’a été capable de concevoir que 5,3 tonnes de MOX en 5 ans, au lieu de 120 tonnes par an que prévoyait le projet. Un projet qui aura coûté à la Couronne quelques 600 millions d’euros.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Du plutonium britannique livré en France : inquiétudes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jerome
Invité

Encore une fois, les erreurs et le flop nucléaire apparaissent, malgré les gds renforts politico-marketing dont patissent directement tous les citoyens…

Samarium
Invité
Grace à eux le transport se fera sous surveillance d’un ou deux navire de guerre britanniques … et de tous les terroristes et sectes apocaliptiques de la planète. Ensuite, pour correction, le combustible ne sera pas stocké (stock en nucléaire = pour toujour) mais entreposé (quelques années ou quelques mois pour le faire refroidir). Ce qui se passe par la suite c’est qu’il sera traité et renvoyé chez les british, apres tout c’est leur m*%£de. Comment on en arrive la ? C’est simple, l’état francais est un des rares à avoir eu l’idée (neutre), l’entètement (anti) ou la fermeté (pro)… Lire plus »
Steph
Invité

On rappelera que les EnR ne degagent pas de dechets ou du moins, qui n’ont pas 100 000 de duree de vie, que le provisionnement pour demantellement est obligatoire et que les dechets ne seront pas stockes a 600m sous la Meuse.cf scandale Stockamine en Alsace

Ziva
Invité
Nous (travailleurs du site de la Hague)attendons avec impatience l’arrivé de tel combustibles…qu’il soit British en plus quelle jouissance car cette usine etait la seule capable(du moins sur le papier)a nous ravir des contrats.Suite a la fasilfication de documents officiels ils ont ete obligé de fermer leur site,de meme suite a leurs erreurs techniques nous avons ete solicités pour leurs venir en aide(moyennant EUROS sonnants et trebuchants…) Nous avons une formidable avance technologique dans ce domaine et il nous faut la conserver car le monde se retourne sur le nucleaire suite a la flambée du BRUT… Nous attendons en effet… Lire plus »
Duschmoll
Invité

tiens samarium !! samarium 153 je m’étais ouvert une adresse email à ce nom bon commentaire

Blackpeace
Invité

pour nos fournaux qui chauffent nos cuisines où sèche le linge de maison, lavé à la main, la veille, par la ménagère déjà vieille à 40 ans. Ah! C’était le bon temps.

Samarium
Invité

C’est pas a melox que ca se fait le MOX plutot qu’a la Hague ?

Ziva
Invité

En effet vous avez raison ,mais le PU anglais doit etre redissous car trop vieux pour faire du MOX(americium en trop fotre quantité)puis sera conditionné dans nos ateliers classiques. Plus tard il est prevu que l’usine de la hague s’agrandisse et le MOX se fera donc a la Hague(si le nucleaire reprend de la vigeur..)

wpDiscuz