Enerzine

Dubaï : le Village vertical solaire par Graft Lab

Partagez l'article

A Dubaï, le village vertical dessiné par "Graft Lab" a été conçu pour fournir des espaces multiples, tout en exploitant au maximum l’énergie solaire.

Une fois terminé, le complexe devrait être certifié Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) niveau GOLD. Ce dernier est un système nord-américain de standardisation de bâtiments à haute qualité environnementale créé par le US Green Building Council en 1998.

Un bâtiment peut atteindre quatre niveaux : certifié, argent, or et platine. Les critères d’évaluation incluent : l’efficacité énergétique, l’efficacité de la consommation d’eau, l’efficacité du chauffage, l’utilisation de matériaux de provenance locale et la réutilisation de leur surplus.

L’ensemble architectural est façonné de manière à maximiser les surfaces solaires et donc la production d’électricité solaire. Certains bâtiments ont été surélevés afin de créer de l’ombre au nord et sur un axe est-ouest.

Dubaï : le Village vertical solaire par Graft Lab

L’extrémité sud du site est équipé d’une vaste étendue de capteurs solaires qui se tournent automatiquement en fonction de la position du soleil dans le ciel. Les toits solaires, dont le complexe est équipé sont découpés en zones afin de rendre la fourniture d’énergie plus flexible selon les besoins (eau chaude & climatisation).

Dubaï : le Village vertical solaire par Graft Lab

La façon dont les bâtiments ont été découpés et inclinés donne à chacun un look unique et futuriste. Les futurs résidents et visiteurs seront en mesure de tirer pleinement parti des hôtels, des cinémas, des restaurants, des magasins et du théâtre.

Dubaï : le Village vertical solaire par Graft Lab


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Dubaï : le Village vertical solaire par Graft Lab"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Radulph
    Invité

    Bonjour, Certains maires de nos grandes villes Françaises seraient bien inspirés de se servir de cet exemple, ( entr’autres à titre pédagogique ), qui pourrait nous indiquer le sens vers lequel ( ponctuellement, dans le temps et dans l’espace), nous devrions transformer nos villes. @+ Mais , il est vrai que certains cabinets d’architectes trop reconnus et se prévalant de connaissance absolues… font l’impasse sur ce type de projets avec l’appui de certains lobbies financiers et politiques.

    Alain75
    Invité

    encore des comédies green washing

    ferdi
    Invité

    C’est bizarre mais tout ce greenwashing me donne une envie furieuse de polluer…

    Rouletabille
    Invité

    Pas d’avenir tant que l’écologie sera aussi laide.

    Aqua
    Invité
    Je laisserai à chacun le soin d’évaluer l’aspect de ce type de construction, puisque les critères de beauté ne sont qu’un consensus propres à une culture et à une époque. Pour ces raisons, il n’existe aucune loi de la physique qui détermine le « taux de beauté ». Donc, basons-nous sur le plan focntionnel d’une telle architecture. Pour ma part, je ne m’imagine pas vivre dans une barre de béton, d’acier et de verre, ni d’autrechose d’ailleurs. On connait bien ce genre d’habitations où la concentration propoque des nuisances de tout type (notamment, les vibrations accoustiques qui se propagent à longue distance… Lire plus »
    Agapanthe
    Invité

    cette architecture ne ressemble à rien mais surtout les architectes prennent pour alibi l’utilisation de l’énergie solaire. C’est un pays qui est aux antipodes d’une quelquonque sensibilité à l’écologie. son seul objectif sait de cumuler les défis pour affirmer leur grandeur. Et pour l’eau ! il serait intéressant qu’il se penche sur la question plutôt que de continuer à désaler l’eau de la mer pour satisfaire les caprices des plus riches du monde.

    wpDiscuz