Dump The Big 6 : Un appel à quitter “les six Grands”

Depuis pratiquement un an, une vidéo britannique teintée d’humour fait le buzz sur internet ; elle a été visualisée plus de 2,5 millions fois et a comme slogan "Dump The Big 6".

Cette vidéo diffusée par Ecotricity, une société énergétique britannique, veut faire passer à l’opinion l’argumentaire suivant :

"Il est temps de passer à autre chose. Notre pays (GB), et chacun d’entre nous, doivent se diriger d’une ère des combustibles fossiles vers un avenir énergétique renouvelable."

"L’humeur des britanniques est devenue hostile aux six plus grandes compagnies d’énergie, The BIG Six. Et il n’est pas difficile de deviner pourquoi. Les gens en ont assez de payer des prix contraires à leur éthique, aux tarifs complexes, avec un service client ‘horrible’, ainsi qu’un manque criant d’investissements dans de nouvelles sources d’énergie verte."

"D’une manière évidente, cette situation est devenue insupportable. Même le gouvernement demande aux gens de quitter le Big Six."

"Votre pouvoir peut apporter des changements dans le secteur de l’énergie – quand les gens se joignent à Ecotricity, ils votent avec leur facture d’énergie – et en beaucoup mieux. Ensemble, nous pouvons maîtriser la facture énergétique britannique et entrevoir des résultats satisfaisants – une Grande-Bretagne indépendante en énergie – une Grande-Bretagne Verte (Green Britain)."

La société Ecotricity est en effet axée sur les énergies renouvelables. Elle préconise des solutions génératrices d’électricité aussi diverses que variées allant du plus classique comme l’éolien et le solaire en passant par l’hydraulique, ou encore le biogaz.

Elle a créé ‘Microtricity‘ une offre qui préconise aux particuliers et aux petites entreprises d’investir dans de petites unités afin de produire sa propre électricité à localement. En contrepartie, elle s’engage à acheter l’excédent d’électricité ‘non consommée’ pendant au moins 20 ans.

Ecotricity indique avoir en moyenne 100 demandes d’installation tous les mois.

Merci à Zoziau pour le lien vers la vidéo.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Dump The Big 6 : Un appel à quitter “les six Grands”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Transition
Invité

L’énergie fossile est la première priorité, nous devons nous en débarrasser le plus possible dans la production d’électricité. Le nucléaire viendra ensuite, mais dans un pays comme le notre l’enjeu risque et sécurité est maîtrisable dans une certaine mesure ! Nos centrales nucléaires nous donnent 20ans de répit, de recherche et d’investissements pour passer progressivement au tout renouvelable. C’est parfaitement faisable d’un point de vue technique, mais pas encore d’un point de vue économique. Ca le sera peut-être dans 20ans, peut-être même avant au rythme ou vont les choses.

Pas naif
Invité
dont les principales vertus sont le Coût énorme et la volatilité. Si les ignorants en matière économique au niveau d’un PIB ne comprennent rien, tant pis pour eux, ils n’ont qu’à encore davantage écouter les sirènes affriolantes des lobbies EnR… Pour ceux qui sont moins doués en technique, compter sur des énergies aléatoires équivaut à donner des concerts de musique dans des salles à des horaires imprévus, variables avec beaucoup d’interruptions de programme: une partie de la musique sera entendue, le gros reste sera perdu faute d’auditeurs car le Son (comme l’Electricité) ne se stocke pas: allez acheter un kilog… Lire plus »
b api
Invité
Ah ces anglo-saxons ! Qu’ils soient britanniques ou américains, il nous étonneront toujours. capables du pire comme du meilleur. Ces derniers temps, plutôt pire que meilleur. Après avoir cultivé la privatisation des services publics, et l’avoir propagée dans le monde entier à partir du temple financier et juridique de la “City”, les anglais n’ont que ce qu’ils ont souhaité avoir: des transports en commun et des énergies hors de prix avec un service insuffisant. Phase ultime aujourd’hui: les “PPP”, càd un mélange adéquat public-privé. Ce modèle aussi fait défaut, syndicant les pertes au public tout en privatisant les bénéfices. Dans… Lire plus »
juanasol
Invité

Bien sûr que l’avenir est aux énergies renouvelables et pas aux centrales nucléaires qui engloutissent des fortunes en investissements, en démantèlement et surtout en accidents inévitables un jour ou l’autre. Le temps presse, la transition énergétique, vite ! Pour commencer, il est possible de s’affranchir de l’électricité nucléaire grâce à Enercoop, seul fournisseur d’électricité 100% verte (eh oui, ça existe en France, courez-y !) qui a le vent en poupe. Pour finir, voici un blog intéressant à consulter sur les problèmes du nucléaire :

@pas naif
Invité

Pas naïf c’est pas le grincheux de base qui raconte n’importe quoi sur l’éolien off shore et se fait clasher systématiquement tant ses mensonges sont plus gros que lui? En tout cas il est persuadé d’avoir tout compris au fonctionnement du monde et nous étale sa suffisance son mépris et son arrogance comme son beurre rance sur ses tartines, dans sa cuisine grise et sombre de retraité du nucléaire triste aigri et sans amis 🙂

wpDiscuz