Dumping solaire chinois : Le Département US du Commerce confirme

L’alliance pour une énergie solaire abordable (AFASE) a réagi hier aux décisions finales relatives aux droits compensateurs et à l’antidumping publiées par le Département américain du Commerce (DOC) sur les importations photovoltaïques chinoises.

"En tant que représentante de 150 entreprises européennes de l’industrie du photovoltaïque, l’AFASE s’inquiète de la montée du protectionnisme dans l’industrie solaire mondiale. Bien que la décision finale du Département du Commerce américain se limite aux cellules photovoltaïques produites en Chine et que les tarifs, en moyenne, ont été abaissés par rapport à la décision préliminaire du mois de mai, ces taxes auront de graves répercussions sur le secteur" a déclaré Darren Thompson, directeur général de Yingli Green Energy Europe, membre de l’AFASE.

"Des marchés ouverts et une concurrence saine ont rendu l’énergie solaire abordable, aux États-Unis comme dans l’Union européenne" a introduit l’alliance, avant d’ajouter : "Obtenir une indépendance énergétique tout en protégeant l’environnement a longtemps été une priorité en Europe, l’énergie solaire y occupant une place prépondérante. Des coûts abordables ont désormais permis à l’énergie solaire d’augmenter sa part dans la production énergétique européenne et ont aidé à créer une industrie solaire européenne innovante, qui emploie environ 300.000 personnes. De telles barrières douanières augmenterait les prix des systèmes solaires, mettraient en péril les emplois et la croissance de ce secteur et pourraient entraver l’atteinte des objectifs européens 2020 en matière de changement climatique."

"L’enquête du Département américain du Commerce (DOC) et la procédure antidumping concernant les produits solaires chinois dans l’Union européenne ne sont pas directement comparables. Il s’agit de deux procédures distinctes avec des règles et des subtilités juridiques différentes. Il est donc difficile de tirer des conclusions de cette décision américaine au regard de l’enquête en cours de la Commission Européenne" a ajouté Thompson.

Le département américain du Commerce a conclu dans son rapport que les cellules et panneaux solaires chinois, importés en 2011 aux Etats-Unis à hauteur de 93 millions de dollars, étaient vendus à perte ou faisaient l’objet de subventions portant préjudice aux producteurs américains.

Aussi, dans le cas où la Commission du commerce international (ITC) suivrait ces recommandations, les produits chinois de cette nature seraient touchés par des taxes douanières comprises entre 18% et 250%.

En attendant une décision de l’ITC le mois prochain, les douanes américaines vont imposer un dépôt de garantie lors de l’importation des produits photovoltaïques chinois.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Dumping solaire chinois : Le Département US du Commerce confirme"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Enfaim
Invité

Enfin des taxes sur les produits chinois fabriqués dans des conditions sociales et environnementales déplorables (et sans parler des conditions économiques !). Peut-être ce genre de mesures seront-elles de nature à sauver quelques emplois en France, sinon d’ici à quelques années, nous serons un pays de retraités, de services aux retraités, et… cela ne suffira pas à nourrir tout le monde.

Tassin
Invité

On refuse de faire comme les américains par pure idéologie libre-échangiste unilatérale…

Bren
Invité

Il n’y a qu’à faire de l’innovation qu’ils disent ! La faillite d’Allemands comme Q cells montre bien qu’ils se trompent, ça ne suffit pas. Un protectionnisme intelligent est le seul moyen d’éviter la désindustrialisation. Tout le reste c’est du vent.

wpDiscuz