Dumping sur le photovoltaïque : “l’Europe commence enfin à réagir”

Hier, la Commission européenne a lancé une enquête antidumping contre les fabricants chinois de panneaux photovoltaïques, suite notamment à la plainte d’un groupement d’entreprises européennes du secteur.

Pour Yannick Jadot, vice-président de la Commission du commerce international et membre de la Commission énergie du parlement européen, cette décision est bienvenue, après des mois où il n’a eu de cesse d’interpeller le Président de la Commission européenne, le commissaire en charge du commerce et les autorités françaises.

Cette semaine encore, dans une lettre adressée aux ministres concernés, il leur a fait part de l’urgence de la situation, leur demandant de bien vouloir intervenir auprès de leurs homologues au Conseil et auprès de la Commission européenne. Ce qui a été fait avec diligence.

"Cela fait des mois que nous alertons la Commission européenne sur la situation dramatique de l’industrie photovoltaïque face à la concurrence déloyale chinoise. Plus de six mois après l’administration américaine, la Commission ouvre enfin une enquête. Tant mieux! Je souhaite que la concertation ouverte débouche très vite sur des mesures transitoires de protection à nos frontières. Protéger l’industrie photovoltaïque et soutenir les énergies renouvelables en Europe n’est pas seulement un enjeu climatique et énergétique majeur. Se jouent ici le sort de centaines d’entreprises innovantes et de dizaines de milliers d’emplois, notre sécurité énergétique et la capacité de l’Europe à projeter son économie vers les secteurs d’avenir" a t-il réagi.

"A quelques jours de la conférence environnementale et alors que l’Union européenne et la France veulent enfin se doter d’une politique industrielle, il est urgent de redonner au secteur des énergies renouvelables français un cadre stable qui lui permette de nouveau d’investir et d’embaucher dans les prochains mois les dizaines de milliers d’emplois sacrifiés par le gouvernement Fillon."

 

Le coup de gueule du député envers la Commission Européenne

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "Dumping sur le photovoltaïque : “l’Europe commence enfin à réagir”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
cezorb
Invité

Si la France avait voulu protéger son industrie solaire, elle aurait pu imposer que les entreprises d’Etat (EDF, GDF, RFF etc.) choisissent des panneaux français, au moins une fraction sur les centaines de milliers qu’ils ont posés.

De passage
Invité

Il éclate au grand jour que PV et Eolien ne contribuent pas à réduire le CO² – comme l’avaient prédit certains spécialistes dont je ne fais pas partie – il suffit de voir que le champion EnR toutes catégories (danemark) reste figé comme le plus gros émetteur de CO² d’Europe par habitant. D’où vient donc cette super motivation EnR exclusivement orienté à un support inconditionnel au PV et Eolien? Le fric et seulement le fric de certains qui dorénavant osent demander des lois d’exception en leur faveur: On se croirait sous le régime de Vichy en 1941 !…

Rice
Invité
Pourquoi faut-il que certains ici viennent nous abreuver de chiffres fallacieux ? En quoi un pays d’à peine 5 millions d’habitants, sous une latitude particulièrement défavorable peut-il servir d’exemple ? (soit 1,2 % de la population de l’Europe des 27…) Sinon pour tenter d’étayer un raisonnement bancal ? Sinon, comment ne pas être d’accord avec Cezorb et (amèrement) regretter que notre énergéticien national détenu à 86 % par le contribuable français, ait pu à ce point être trompé par quelques dirigeant cupides et couverts par des politiciens complaisants, aujourd’hui “sur la touche” mais que nous ne manquerons pas de retrouver… Lire plus »
Ambiel
Invité
Vous cherchez à défendre quoi en racontant n’importe quoi?? Le Danemark n’a cessé de réduire la part de son charbon justement grace à l’éolien ! Et pourqoi passez-vous sous silence la volonté inébranlable de la France de faire du fric, du fric et du fric avec le nucléaire, quitte à prolonger à nos risque et périls la durée de vie des centrales, à vendre du nucléaire aux Iranien, aux lybiens, aux E.A.U, au pakistan, à l’Inde en zone sisimique, à envoyer des déchets en Russie, à exploiter à ourtance le Niger pour notre précieux uranium, à abandonner des sites pollués… Lire plus »
Mamouth
Invité

Petit rappel : les émissions de CO2, ce n’est pas que l’électricité. C’est aussi le chauffage et les transports. Et effectivement, le Danemark a réduit ses émissions de CO2 de 40% en 4 ans, de 2007 à 2001 : (je cite mes sources, au moins). De Passage … et bien circulez !

fredo
Invité

vous dîtes n’importe quoi. par exemple, la France émet davantage de CO2 par habitant que le Danemark Afin d’affirmer quelque chose, vérifez, par exemple ici:

Jjdensier
Invité

Votre affirmation est complètement fausse le Danemark est dans la moyenne européenne et c’est aussi le pays qui a fait le plus d’effort en Europe après le Luxembourg. Il affiche aujourd’hui un niveau d’emissions par habitant presque égal à celui que l’on observe en France. Leur programme éolien, contrairement à ce que vous affirmez, a contribué de manière majeure à ces progrès. Vous ne faites que reprendre des rumeurs que l’on retrouve dans les discours anti-éolien des débuts du développement de cette énergie en France. Elles n’en sont pas plus vraies pour autant.

Dardsmall
Invité
Dans le domaine de l’énegie, ondevrait peut-être attribuer des points Godwin a tout ceux qui viennent nous parler de Centrale Nucléaire qui explose, notamment sur un sujet sur le photovoltaïque… L’Europe se réveille enfin ? Va-t-on aller vers le même protectionnisme déguisé que la Chine et les EU pour finaliment sauver notre industrie ? Ou alors ce coup de gueule, comme d’autres avant, restera sans suite et l’Europe restera le pigeon de l’OMC. Youpi ! Puisque l’on parlait de Kyoto, notez que les émissions de CO2 de référence d’un pays ont été prises en 1990, date à laquelle la France… Lire plus »
Dan1
Invité
A Mamouth, fredo et chelya. Pour parler savamment des émissions de CO2/habitants comparées entre la France et le Danemark, le mieux est encore de prendre les bons tableaux d’EUROSTAT : Là c’est clair qu’en 2009, les émissions étaient de : Danemark = 8,8 tonnes par habitant France = 5,8 tonnes par habitants Conclusion : en 2009, un français émet 3 tonnes de CO2 de moins qu’un danois Evidemment, on peut mesurer les efforts depuis 1990 où le danois émettait 10,3 tonnes contre 7 tonnes pour le français. Le Danois a donc réduit de 1,5 tonnes soit – 14,5%. Le français… Lire plus »
Dan1
Invité
Et si vous voulez aller plus loin, lisez ce que les Danois eux-mêmes écrivent à propos de leurs émissions de GES : Ils s’amusent à comptabiliser les émissions de GES de leur économie en comptant notamment les émissions inhérentes à leur flotte énorme de porte conteneur qui alimente le transport maritime mondial (ce sont les rois de la mondialisation au format 20 pieds). Ils écrivent : “The emissions of greenhouse gases from the Danish economy were 130 million tonnes in 2007, when the emissions of nitrous oxides and methane are converted into CO2 equivalents and added to the emissions of… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Dans le cadre des objectifs de Kyoto c’est l’allemagne qui a apporté la plus forte contribution à la baisse des émissions du continent”. Décidément, vous avez toujours ce petit problème avec la date de réunification de l’Allemagne que vous n’arrivez pas à imprimer.Je sais bien que c’est au siècle dernier, ceci explique peut-être celà. Fermer (pratiquement) toutes les industies lourdes de l’ex allemagne de l’est et construire des centrales nouvelles, ce n’est certes pas facile, ce n’est pas le sujet, mais pour les objectifs de Kyoto ça aide! On en a déjà beaucoup parlé, non?

Luis
Invité
La litanie, répétition ennuyeuse et monotone, habituelle selon laquelle plus de nucléaire correspondrait à moins de CO2 est fausse. Pour se limiter à l’Europe et rester avec des pays comparables, nous constatons que sans nucléaire (0%) dans sa production d’électricité, l’Italie et le Portugal émettent moins de CO2 par habitant que la France. La Suisse elle-même (pays pauvre), avec deux fois moins de nucléaire que la France émet moins de CO2. Et l’Espagne émet à peine plus que la France avec beaucoup moins de nucléaire. Plus exactement, il s’agit du CO2 équivalent de l’ensemble des gaz à effet de serre,… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Pourquoi donc voulez vous embarquer dans une comparaison % de nucléaire/émissions de CO2 les émissions de CO2 équivalent (N2O, CH4) dépendant très majoritairement du secteur agricole, alors que le nucléaire ( mais aussi le PV, l’éolien, le charbon ou le gaz) n’y peuvent rien? Refaites donc le même exercice en ne prenant que le CO2, et pas le CO2 équivalent, sur la base par exemple du lien que Dan1 a fourni (lui…). Vous verrez, c’est un peu différent.

Dan1
Invité
A Luis. Mouais, je ne sais ce que vous voulez démontrer, mais apparemment ça va pas être simple ! Ce n’est pas la peine d’essayer de tordre la vérité, on voit qu’en France la production électrique est très peu carbonée grace au nucléaire. C’est un fait historique incontestable. Comme RTE le souligne dans son bilan annuel, la France a produit 541,9 milliards de kWh en émettant seulement 27,4 millions de tonnes de CO2 : En moyenne sur l’année, le kWh était donc chargé de 50,5 grammes de CO2. Cette performance est bien évidemment le fait d’une très faible utilisation des… Lire plus »
Dan1
Invité

Néanmoins, pour vous aider dans votre démonstration, je vous suggère de consulter les sites suivants : Pour l’Europe : pour la France :

Sicetaitsimple
Invité

Quelqu’un a-t-il une étude sur la corrélation entre le % de nucléaire et le nombre de morts dans un accident automobile per capita et une autre entre le % de nucléaire et le % de presbytes de plus de 50ans équipés de lunettes? Pour faire simple, on va rester sur l’Europe à ce stade.

Sicetaitsimple
Invité

Pour les morts dans un accident automoblie, il s’avère que le rapport nombre de morts/ % de nucléaire est infiniment plus important dans les pays qui n’ont pas de nucléaire. On peut donc en déduire que faire du nucléaire sauve des vies sur les routes. Pour les presbytes de plus de 50 ans , on n’a pas encore la réponse…..

Sicetaitsimple
Invité

Il n’a pas pas de doutes, le pourcentage de presbytes corrigés de plus de 50 ans ramené au % de production nucléaire est infiniment plus important dans les pays où il n’y a pas de nucléaire. C’est quand même une info, non? CQFD.

Dan1
Invité
J’ai fait une erreur de lien. Pour les émissions de CO2 (et autre bricole) en France, il faut consulter le CITEPA : Pour ce qui des corrélations hasardeuses, je vous propose la toute puissance de Google qui a été présenté comme un outil scientifique. Google serait devenu le nouvel Einstein. Cependant, il faut se méfier des corrélations automatiques non raisonnées car cela peut donner des résultats bizarres. Il paraît qu’en Allemagne on aurait observé une corrélation forte entre l’augmentation de la population et celui des nidifications de cigognes (voir science et vie de septembre), nous avons donc la “preuve” que… Lire plus »
Luis
Invité

Le leitmotiv de certains intervenants est de dire “Le Danemark : beaucoup de CO2 malgré les éoliennes – la France : peu de CO2 grâce au nucléaire”. Mais lorsque l’on montre l’ineptie de tels discours, les mêmes intervenants nous disent que cela n’a rien à voir. Curieux isn’t it ?

Sicetaisimple
Invité

Concernant le Danemark, comme vous arrivez sur enerzine (bienvenue!), il s’est déjà dit beaucoup de choses.Notamment que c’est du point de vue electrique une crotte de mouche très bien interconnectée qui peut profiter au mieux de ce qui se passe chez ses voisins. Si vous voulez avoir un apercu, c’est là:

Sicetaitsimple
Invité

En termes d’ineptie, votre relation nucléaire/ emission de CO equivalent en est une vraie. Donnez nous donc le classement par pays de votre post de 11h17 en ne comptant que les émissions de CO2, et pas de CO2 équivalent .

Lionel_fr
Invité
Surtout que le sujet de cet article est vraiment le plus brulant à leurs yeux. RTE ayant publié une prévision PV en 2030 complètement débile. (12 à 32GWc) La baisse des prix de ces 3 dernières années provoque une “crise de valeurs” chez nos nucléocrates qui postent à répétition des morceaux copicollés de leur bible à peine mise à jour par leurs syndicats en vacances. Ne surtout pas parler de PV mais d’EnRi , grand hydro inclus , donc les chiffres du PV sont noyés dans ceux d’une industrie multi-centenaire dont on sait que le potentiel est à saturation depuis… Lire plus »
Luis
Invité
A part l’Italie, le classement est le même. Pays / CO2 éq en tonnes par habitant / CO2 en t/hab / taux d’électricité nucléaire Belgique / 12,87 t CO2eq/hab /10,1 t CO2/hab / 51% nucléaire Allemagne / 11,90 t / 9,6 t / 28% nucléaire (en 2010) Danemark / 11,61 t / 8,8 t / 0% nucle Espagne / 8,77 t / 6,5 t / 20% nucle France / 8,63 t / 5,8 t / 74% nucle Italie / 8,46 t / 6,9 t / 0% nucle Suisse / 7,42 t / 5,7 t / 38% nucle Portugal / 6,62… Lire plus »
Rice
Invité

Force est de constater que le nucléaire n’engendre pas de spirales vertueuse de diminution des émissions de CO2… Encore un argument du lobby atomique qui tombe à l’eau. Un de plus… Je les soupçonne même de nous annoncer bientôt qu’au final, le MWh atimique coûte beaucoup plus cher que ce qu’il est vendu…….

Dan1
Invité
Ben c’est sûr qu’en France, le nucléaire n’engendre plus de spirale vertueuse de diminution des émissions de CO2… puisque c’est déjà fait depuis 30 ans ! Aujourd’hui, nous sommes capable de produire environ 540 milliards de kWh en émettant seulement environ 27 millions de tonnes de CO2. Il reste 27 millions de tonnes à gagner via la fameuse spirale et après ce sera terminé. Mais d’autres pays européens auraient pu enclencher cette spirale (ou ne pas la quitter) et nous n’en serions alors plus à un niveau d’émission de plus de 1,2 milliards de tonnes de CO2 (pour 2010) :… Lire plus »
Enpassant
Invité

Je ne connaissais pas ces chiffres et vous remercie de les faire connaître. Et sauf à ce que les atomistes fous nous démonhtrent le contraire, on nde peut pas dire que depuis 30 ans le nucléaire français ait été très vertueux (et je ne parle pas des déchets qui nous restent sur les bras à ce jour). Dommage que les promoteurs de l’atome répondent aussi bêtement (leur “copier-coller” systématique a des limites…).

Dan1
Invité
Je ne vois toujours pas ce que Luis parviendrait à démontrer avec ses chiffres en mélangeant les émissions globales de CO2équivalent et le nucléaire électrogène. Tout le monde sait que produire de l’électricité avec du nucléaire n’a jamais fait baisser les émissions de CO2 des autres secteurs (quoique avec les véhicules électriques, le secteur transport pourrait à terme être significativement impacté). En revanche tout le monde sait que les grands pays qui ne produisent pas leur électricité massivement avec du nucléaire…. la produise massivement avec du fossile, d’où des émissions de CO2 énorme (en Europe on a l’Allemagne et dans… Lire plus »
Lionel_fr
Invité

Le nucléaire provoque un recours massif aux fossiles en s’opposant frontalement au développement des EnR, en n’offrant aucune perspective de rupture technologique et en ruinant la motivation des plus braves (ou en essayant de le faire) …

Dan1
Invité
Vous avez trouvez que ça pour éviter de reconnaître l’évidence que le nucléaire historique a au moins limité le développement des fossiles. D’autre part, le nucléaire électrogène français permet indirectement de subventionner massivement le photovoltaïque et l’éolien via la CSPE sans alourdir trop la facture d’électricité. Cela commence à se voir. Tuer trop vite le nucléaire, c’est aussi mettre en difficulté les filières qui ont besoin de subventions. Dans 30 ans ce sera peut être différent ! Jusqu’à quand vous allez dépenser une énergie folle à nier les réalités et désinformer vos concitoyens. J’ai déjà expliqué (preuve à l’appui) que… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
C’est un fait absolument avéré. De même qu’il n’est pas responsable des emissions de gaz à effet de serre du secteur de l’agriculture ( notamment en France, grand pays agricole), ou des émissions du tranport largement dominé par les véhicukes automobiles. Alors on reprend les émissions de CO2( le transport est compris), pas de CO2 équivalent, ce sont les chiffres de Luis je n’invente rien: Belgique: 10,1t Allemagne:9,6t Danemark: 8,8t Italie: 6,9t France: 5,8t Voilà, ce sont les chiffres de Luis. Si on ne regarde que le secteur de la production d’électricité, rappelons que les ordres de grandeur sont 300Mt/an… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Okay, il est vrai en 73-78 le nucléaire était la seule alternative, et bien qu’il ait été déployé à l’échelle actuelle bien après la décrue des prix pétroliers, il a apporté une sécurité d’approvisionnement. Il est exact aussi que les centrales en fin de vie sont de vraies pompes à fric, cela ne les rend pas moins dangereuses mais très lucratives certes. Mais les temps ont changé, l’opinion publique ne soutient absolument plus, la nouvelle génération d’EPR est un échec, la 3G a déjà provoqué des affrontement armés entre français et la situation s’est nettement dégradée depuis. La fusion est… Lire plus »
Dan1
Invité
“Okay, il est vrai en 73-78 le nucléaire était la seule alternative, et bien qu’il ait été déployé à l’échelle actuelle bien après la décrue des prix pétroliers, il a apporté une sécurité d’approvisionnement.” “Il est exact aussi que les centrales en fin de vie sont de vraies pompes à fric, cela ne les rend pas moins dangereuses mais très lucratives certes.” Ben vous voyez Lionel, c’est pas dur, il n’y a que le premier pas qui coûte. “Mais les temps ont changé, l’opinion publique ne soutient absolument plus…” L’opinion publique est versatile selon la question posée. D’ailleurs malgré l’horreur… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Les Echos et/ou figaro ont publié une étude IFOP favorable pas favorable au nucléaire : 10% des femmes sont un peu favorables , 16% des hommes !! moyenne 13% !!! Là dessus , les nuke maniacs qui ont de gros moyens, ont commandé une contre étude : Etes vous prèt à payer 2 ou 3 fois plus cher votre électricité ? Cette méthode est inommable et je trouve que vous versez assez abondamment dans ces combines Dan. La comptabilité nucléaire française dans son ensemble est à rejeter et je n’ai pas l’intention de jouer à la marchande avec des baratineurs… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
J’ignorais tout ceci chelya. D’au autre coté , les chocs pétroliers ont été largement aussi traumatiques que la crise actuelle et l’argent s’est mis à manquer un peu partout. Bien que prometteuses les éoliennes ne répondaient pas vraiment au besoin, tant en termes de puissance que d’asservissement, pilotage de réseau… Pas de backup PV connecté (pas d’onduleurs synchro), pas de smart grid, potentiel marin inaccessible aux techniques de l’époque.. Les technos de réseau IP, et la multiplicité des renouvelables ont permis à des économies du top 5 mondial de renoncer au nucléaire mais quand les éoliennes étaient limitées à 500KW… Lire plus »
Dan1
Invité
A Lionel. Vous êtes un antinucléaire tout à fait acceptable…. et classique, quand vous vous en donnez la peine ! Le hic c’est que des fois vous vous égarez en livrant des confessions absolument inacceptables pour les purs et durs…. d’où le rappel à l’ordre immédiat de chelya qui vous demande de ne rien lacher (principe n°1). Enfin, je remercie chelya de faire référence au très beau site du fils de Pierre Jean Cavey qui travailla sur le site de Nogent-le-Roi où fut implanté de 1955 à 1966 une éolienne expérimentale à grande puissance. Voyez dès 2008, je faisais référence… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

c’est 2€/MWh d’augmentaion pour l’élecricité(cet été), et 2 €/MWh pour le gaz (ce jour)…. je ne l’ai pas vu personellement, mais on m’a dit que les Guignols avaient titré” FH, le forfait immobile illimité 24/24 7/7″. Forfait à 2€ donc… Qui imagine sérieusement ici que la “transition énergétique”, ça coute 2€/MWh (de gaz ou d’elec) tous les ans?

Lionel_fr
Invité

Sur le marché Intl. le PV cristallin germanique baisse de 17.8% depuis janvier, le cristallin chinois de 22.8%, le japonais de 13.3%, le CdTe (first solar) de 13.2%, le Si Amorphe de 16.7% à 0.05€/Wc !!! Plus réaliste, le cristallin noname en Belgique est à 0.9€ , le cristallin AOC à 1.1€ , dépéchez vous d’en profiter mais rassurez vous , y en aura pour tout le monde.

Enpassant
Invité

@Lyonel, A 0,90 ou 1,1 € / Wc PERSONNE ne peut acheter ces produits ! Par contre du 100 % allemand (cellules et encapsulation) existe à moins de 0,70 par un (très) grand nom du PV allemand. Mais quelle espérance de vie pour cette société de plus de 1000 personnes quand on voit que Q-Cells a fait faillite ????

Lionel_fr
Invité

Impressionnant, personnellement je ne trouve pas mieux que 0.8€. Je sui preneur pour 0.7€ d’environ 90kwc pour un entrepreneur de ma région qui n’a pas envie de remplir les horribles forms d’ERDF. Donnez l’adresse , je loue un camion et je vais les chercher ! Rendez vous compte : s’il parvient à concentrer sa consommation sur les 6 heures ensoleillées de la journée (sauter le déjeuner), il paye son electricité 3.5 centimes d’euros sur 20 ans ! Comme il a d’importants besoins d’eau chaude, tout le reliquat partira vers des ballons d’eau et au diable le réseau , ha ha

Enpassant
Invité

@ Lionel, mais aux autres aussi… 🙂 Modules 240c W poly 0,69€ HT/Wc EXW – SOLARWORLD : 04.38.21.00.53 –

Enpassant
Invité

Q-CELLS sauvé ? A voir….. “SEOUL, 16 août (Yonhap) — Le patron du groupe Hanwha Kim Seung-youn a été condamné ce jeudi à quatre ans de prison pour avoir utilisé illégalement des fonds de son entreprise pour rembourser les dettes de sociétés qu’il a gérées sous des noms d’emprunt. Suite au verdict de la Cour du district ouest de Séoul, Kim a été immédiatement arrêté.”

Lionel_fr
Invité

Merci pour les coordonnées EnPassant.

Lionel_fr
Invité
Sur les épisodes du genre Q-Cells. Certains grands naïfs s’empressent d’exploiter cette info pour appuyer sommairement une position dans un dossier connexe. Regardez QCells , c’est la preuve que le secteur va mal Rien ne saurait être plus faux Les plus grandes croissances de l’histoire de l’industrie se sont construites sur les ruines de leurs pionniers. Dotés d’une certaine acuité visuelle , le pionnier moyen comprend vite qu’un empire industriel ne vient jamais de nulle part, même avec une croissance à 3 chiffres. Toutes les petites boites innovantes se sont appuyées sur un empire déjà en place pour entrer au… Lire plus »
Al1
Invité
Je ne partage pas tout à fait votre point de vue sur les “trésors” de Q-Cells. A à la différence des biotechnologies, le PV est d’une pitoyable simplicité que seules les économies d’échelles motivent. Régardez Foxconn qui construit une usine de 5 GW. Et pas de rupture technologique en vue. Juste des volumes pour asphyxier définitivement Q-Celles et consorts. Aujourd’hui des chinois vendent à 0,45-0,55 / Wc ; les “assembleurs” français ou allemands, ont tous un “premier prix” asiatique dans leur catalogue à 0,60 – 0,65.. Et cela continue de baisser. A quel prix seront-ils pour Noël ???? Le PDG… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Puisque vous donnez un diagnostic basé sur votre conviction de ce que devrait être un succès pour QCells, je vais donner mon opinion sur la richesse de QCells et ce qui la transporte. Je ne pense pas qu’il soit possible d’asseoir un revenu durable sur la fabrication de panneau en 2012. Mais cela n’a pas toujours été le cas ! Lorsque cette industrie est sortie de rien pour devenir un des plus gros marchés au monde, les fabricants en volume avaient le pouvoir car ils étaient incontournables et moins nombreux qu’aujourd’hui. QCells, nettement plus vaillant à cette époque, a noué… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

un modèle de développement. Cf l’actualité du jour: C’est pas beau, un employeur qui fourni des dortoirs à 2000 de ses collaborateurs… Bonne nuit a ceux qui viennent d’acheter un Iphone5.

wpDiscuz